topblog Ivoire blogs

jeudi, 10 février 2011

Alassane Ouattara reçoit les Experts de l’Union africaine

 

Rencontre du chef de l’Etat et les Experts de l’Union africaine : Alassane Ouattara dénonce l’inconséquence de Gbagbo.

http://mareeblanche.blogspot.com/2011/02/alassane-ouattar...

Une rencontre de vérité avant le départ. C’est ainsi que l’on peut qualifier la rencontre qui a eu lieu entre le chef de l’Etat et les Experts de l’Union africaine. Après avoir rencontré l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, la délégation des Experts de l’Union africaine ont eu un entretien hier, au Golf hôtel avec les présidents Alassane Dramane Ouattara et Henri Konan Bédié.

ado expert.jpg

 

Lire la suite

Abobo ,le cimetire des tueurs de gbagbo

Bilan des affrontements à Abobo / Six Fds tuées, une vingtaine de blessés, des armes lourdes emportées!

http://mareeblanche.blogspot.com/2011/02/bilan-des-affron...

Le bilan des violences survenues lundi à Abobo est lourd. Selon des sources militaires, les affrontements entre manifestants et forces de défense et sécurité(Fds) fidèles à l'ancien président Laurent Gbagbo se sont soldés par la mort de six Fds.abobo.jpg

Lire la suite

lundi, 03 janvier 2011

L'Ua négocie le retrait de Gbagbo

L'Union africaine négocie le retrait de Gbagbo

Le Monde ,03.01.2011 11:10 - mise à jour: 12:13

Une nouvelle mission africaine tente lundi à Abidjan d'obtenir le départ de Laurent Gbagbo de la présidence ivoirienne, espérant éviter d'avoir à user de la force pour résoudre une crise qui a déjà fait près de 200 morts selon l'ONU.

raila.jpg

Lire la suite

Gbagbo n’est ni Sankara, ni Lumumba

Gbagbo n’est ni Sankara, ni Lumumba et encore moins Mugabe

Insupporter Sarkozy implique-t-il de voir en Laurent Gbagbo un "révolutionnaire progressiste", un "libérateur" de l’Afrique ?

Depuis le début de la crise politique engendrée par l’obstination de Laurent Gbagbo à s’accrocher au pouvoir, certaines voix s’élèvent pour le défendre, non pas tant d’un point de vue formel quant aux résultats réels de l’élection présidentielle, mais parce que Gbagbo serait l’un des derniers ou bien le tout nouveau "résistant" à la domination du monde occidental.

Ce sont la plupart du temps des hommes de gauche voire des " révolutionnaires anti-capitalistes " et autres altermondialistes qui montent au créneau pour défendre le présumé "socialiste", avec des arguments qui puisent dans les coups tordus des 50 années de la "Françafrique" ou qui piochent dans l’histoire du continent africain.sankara.jpg


Maître Vergès frappe à la tombe du général Bigeard en invoquant Diên Biên Phú. Le Suisse tiers-mondiste Jean Ziegler se joint à un "appel" d’autoproclamés "intellectuels" qui osent la comparaison avec le destin tragique de Patrice Lumumba en 1960, comparant même les forces de l’Ecomog aux tirailleurs sénégalais de l’époque coloniale.

Lire la suite

mercredi, 08 décembre 2010

soro:Gbagbo est un dictateur!

Gbagbo est "un dictateur", accuse Soro

soro-et-gouvernement3.jpgLe président sortant de Côte d`Ivoire, Laurent Gbagbo, est "un dictateur" et la communauté internationale doit le faire partir, estime Guillaume Soro, Premier ministre d`Alassane Ouattara, l`autre président proclamé du pays, dans une interview mercredi au journal français.

Le Parisien.

Lire la suite

mardi, 09 mars 2010

Soro, l'homme caméléon

Devenu du jour au lendemain la figure politique de la rébellion, le Premier ministre a vite appris son métier. De crise en soro-presse.jpgcrise, il est parvenu à maintenir le dialogue avec tous les protagonistes et rêve déjà d’un destin national. Itinéraire d’un équilibriste de la politique.

Lire la suite

mercredi, 24 février 2010

Guillaume Soro: "L’urgence, c’est d’organiser les élections"

Soro_&_Strutures_Identification_(13).jpgLe premier ministre Soro a animé une conférence de presse aussitôt rendu public son gouvernement. Dans la salle de conférence de la Primature, le chef du Gouvernement a fait un rappel des consultations et négociations qu’il a faites depuis le déclenchement de cette crise, en vue de sa résolution.

Lire la suite