topblog Ivoire blogs

mardi, 31 mars 2009

Ado a coeur ouvert à Frat Mat

ADO1111.jpgPour tenir la présidentielle, cette année/ Ado : “IL VA FALLOIR ARRÊTER L’ENRÔLEMENT...” • “Les coups d’État n’arrangent rien” • Le président du Rdr était, hier, l’invité de Fraternité Matin

31 Mar 2009

Le président du Rassemblement des républicains, Alassane Dramane Ouattara, a fait le point sur la situation socio-politique et économique nationale et internationale.

Propos liminaires

Madame la Présidente du Conseil d’Administration, chère sœur,
Monsieur le Directeur Général du Groupe Fraternité Matin, cher frère,
Madame et Messieurs les rédacteurs en Chef,
Chers amis journalistes,
Mon introduction sera brève car j’ai hâte de dialoguer avec vous. Depuis de nombreuses années, l’occasion ne s’était pas présentée. Je pense donc que nous avons beaucoup de choses à nous dire !
Je tiens, tout d’abord, à vous remercier de m’avoir invité. C’est un grand plaisir d’être reçu ce matin par le premier quotidien ivoirien.
Je tiens aussi à vous féliciter. En effet, en m’ouvrant ses colonnes, Fraternité Matin pose un acte républicain. Un acte guidé par deux grands principes qui me sont chers et qui sont le fondement de toute démocratie digne de ce nom : la liberté d’expression et la liberté de la presse.
Permettez-moi d’inviter vos confrères à suivre votre exemple. J’encourage tous les journalistes, qu’ils soient de la presse écrite, des chaînes de télévision et des stations de radio, à ouvrir le débat à toutes les sensibilités politiques. Vous devez proposer à tous les Ivoiriens de découvrir des idées différentes, des opinions contradictoires. Bref, permettre à l’opinion publique de se faire en quelque sorte son «opinion privée» grâce à vous.
La liberté, l’ouverture, l’écoute, le respect de l’autre… sont très importants pour notre pays. En cette année électorale, tous les leaders politiques doivent pouvoir s’exprimer pour apporter leur pierre à la reconstruction de la maison Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens attendent de nous un débat apaisé et de qualité; ils ne veulent pas d’invectives; ils ne veulent pas de querelles stériles. Les Ivoiriens veulent des réponses à leurs questions; ils veulent des propositions. Nos compatriotes ont droit à une campagne digne et constructive sur tous les sujets qui nous préoccupent : la paix et l’unité, la santé, l’éducation, l’emploi, la cherté de la vie, la sécurité…
En ce qui me concerne, je m’engage personnellement, à faire progresser le débat sur tous ces points fondamentaux.
Aujourd’hui, je suis donc heureux d’être parmi vous pour répondre à toutes vos questions sur :
Mon évaluation du processus de sortie de crise
Mon analyse de la situation socio-économique
Mon programme et mes ambitions pour la Côte d’Ivoire de demain.
Je suis prêt à vous répondre en toute transparence.
Chers amis, je suis à vous!

Lire la suite