topblog Ivoire blogs

lundi, 04 mai 2009

“Avec ADO, la Côte d’Ivoire sera encore plus agréable”

Remise de fonds Dominique Ouattara/ Sourou Koné aux femmes de Yopougon
“Avec ADO, la Côte d’Ivoire sera encore plus agréable”
(Source: Le Patriote - Publié le: 30/4/2009)

Port Bouët II, « quartier martyr de Yopougon », a connu samedi une animation de fête. Et ce, à la faveur de la remise du Fonds de solidarité Dominique Ouattara à vingt cinq femmes de ce quartier. Au total, c’est la bagatelle somme de 1.250.000 F qui a été distribuée à ces vaillantes femmes (50 000 F par personne) pour entreprendre un commerce.

Lire la suite

Ado soulage les femmes de Tiebissou

Tiébissou : La direction régionale de campagne de ADO soulage 115 femmes - La reine mère de N’Gatta Dollikro à Jeanne Peuhmond : “ADO est le médicament pour la Côte d’Ivoire”

mardi 31 mars 2009 - Par Le Patriote

Lire la suite

Alassane Ouattara Sur Africa 24

Sur Africa 24 / Alassane Ouattara: "Mes rapports avec le Président Gbagbo sont des rapports fraternels et amicaux"



Alassane ouattara Africa 24 : la date de l’élection présidentielle n’est toujours pas connue. Est-ce un motif d’inquiétude pour vous ?

Alassane Dramane Ouattara : Il nous faut des élections. Depuis 2005, nous parlons d’élections, elles ne viennent pas. Les raisons sont multiples. Mais nous avons fait des progrès considérables puisque maintenant nous avons une liste électorale de 6 millions de personnes enrôlées, alors celle de 2000 ne comportait que 5 millions, y compris les personnes décédées et les doubles inscriptions. Donc, c’est un chiffre que je trouve important, c’est une masse critique qui devait nous permettre d’aller aux élections. Il y a encore un certain nombre de choses à régler : la reconstitution des registres d’Etat civil, l’enrôlement des Ivoiriens de l’étranger, la sécurisation du processus. Tout cela est une question de volonté politique. Normalement, si nous décidons d’arrêter l’inscription sur la liste électorale comme cela se fait d’ailleurs dans tous les pays, c’est-à-dire fin avril, quatre mois après, nous pourrions faire les élections, c’est-à-dire, septembre ou octobre au plus tard.

Lire la suite