topblog Ivoire blogs

vendredi, 03 avril 2009

L'Abbé Abekan :“Ministres, PCA, PDG, DG…Attention !”

Course à l’enrichissement illicite : L’Abbé Abekan Norbert - “Ministres, PCA, PDG, DG…Attention !”
Nord Sud

Le curé de la paroisse Notre Dame de la Tendresse de la Riviera golf, fustige les crimes économiques et propose ses solutions.


•Nous constatons aujourd’hui une course effrénée des Ivoiriens vers l’enrichissement ?Partagez-vous ce constat ?
Exactement, je fais le même constat. Je crois que ce phénomène ne date pas d’aujourd’hui car, la course à l’argent est de tous les temps et sous tous les cieux. Mais aujourd’hui, il y a une transe généralisée dans cette course à l’argent qui s’est emparée de tous les Ivoiriens et de ceux qui habitent ce pays. Aujourd’hui, c’est lescandale des banques volantes, la cybercriminalité, les phénomènes de multiplication d’argent. L’argent rapide en un mot. Mais ceci n’a qu’un seul objectif : arnaquer les gens.

Lire la suite

lundi, 02 mars 2009

Les coûts de la corruption: Comment Mamadou Koulibaly avait tout prédit...

Mamadou Koul 1.jpg

Les coûts de la corruption: Comment Mamadou Koulibaly avait tout prédit...

Nous vous proposons ici ce texte de Mamadou Koulibaly, N°2 du régime FPI, sur la corruption. Nous l'avons decouvert sur le blog SOATI.OVERBLOG.COM. C'est un texte préminitoire sur la gestion scabdalleuse que le FPI a mis en place, et que nous constatons tous, après leur accession au pouvoir. S'il ressort de ce texte que le Pr Mamadou Koulibaly reste égale à lui même dans son discours sur la malgouvernance, nous pouvons en revenche, en tirer une seule leçon: Ces réfondateurs avaient donc bien preparé leur coup contre les ivoiriens! Ils cherchaient donc le pouvoir pour s'embourgeoiser au détriment du peuple. Tout avait donc été planifié, tant ce texte nous enseigne sur tous les modus operandi de la corruption. Les "camarades socialistes" n'ont fait que l'appliquer, inexorablement, sans vergognes, sans pitié pour le peuple et le résultat spectatuclaire est là, sous nos yeux. Remplir, théâtralement, les prisons d'amis socialaistes ne changera rien en cette calamité. Seules les elections nous sauverons de ces prédateurs à la longue et impitoyable cannine !
Trève de commantaires, lisez plutot!



La corruption, c’est le fait d’être corrompu, c’est-à-dire transformé en mal. Il s’agit donc d’une perversion, d’une altération d’un phénomène, d’un individu, d’une personne ou d’un acte. Au-delà d’être un fait, la corruption est aussi un acte. Celui de corrompre quelqu’un en s’assurant son concours à prix d’argent pour qu’il agisse contre son devoir. Il s’agit dans ce cas, d’un pourrissement de l’acte, de sa dépravation, donc d’une action de décadence. Dans cette acception, la corruption relève de la morale individuelle, même si elle peut conduire à des coûts macroéconomiques non intentionnels. Le devoir est l’obligation à quelque chose, qu’une personne peut avoir envers une autre par la loi, la morale ou les convenances. Donc soudoyer quelqu’un, le corrompre pour qu’il agisse contre son devoir, c’est violer et provoquer la violation de règles de conduite en usage dans une société.

Lire la suite