topblog Ivoire blogs

lundi, 20 février 2012

La Cedeao élit l`Ivoirien Ouattara à sa tête

La Cedeao élit l`Ivoirien Ouattara à sa tête et s`inquiète de la sécurité au Sahel

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a élu à sa tête le président ivoirien Alassane Ouattara et exprimé sa préoccupation face à la détérioration de la sécurité au Sahel, lors d'un sommet de deux jours qui s'est achevé vendredi à Abuja. "Nous avons élu à l`unanimité le président de Côte d`Ivoire", a déclaré le président sortant, le chef de l`Etat nigérian Goodluck Jonathan. ..

Sommet_Abuja5.jpg



Lire la suite

lundi, 10 janvier 2011

Mabri Toikeusse, depuis Bamako: “Le gouverneur a confirmé que les comptes ont été bloqués”

Le ministre Mabri Toikeusse, depuis Bamako: “Le gouverneur de la BCEAO a confirmé que les comptes de la Côte d`Ivoire, ont été bloqués”

Le ministre Ivoirien du Plan a pris part avec ses homologues de l’Economie et des Finances à la dernière session des ministres de l’UEMOA. Interrogé par ONUCI-FM, le ministre d’Alassane Ouattara donne les détails de la rencontre de Bamako.

Mabri PP du Rhdp (2).JPG


Q : Quel a été l`objet de la réunion des ministres de l`Uemoa?

Lire la suite

Mgr Lezoutie crache ses vérités à Gbagbo

Mgr Lezoutie désavoue les évêques LMP et crache ses vérités à Gbagbo

A peine oublié le casse tête de terminologie à l'ivoirienne, pour savoir qui était présidentiable, entre les ivoiriens ''et'' et les ivoiriens ''ou'', entre les Ivoiriens ''sang pour sang'' et les ivoiriens 100%, nous voici à présent, soumis aux subtilités du vocabulaire juridique, pour savoir maintenant, entre le ''légitime non officiel'', ''l'officiel non certifié'', ''le certifié non officiel'' ou encore ''le légitime certifié'' etc., lequel est plus président que l'autre !

lezoutie.jpg

Lire la suite

Côte d`Ivoire : "un problème global" du point de vue du Nigeria

Les deux plus grandes puissances africaines, le Nigeria et l'Afrique du Sud, se sont consultées hier sur la Côte d'Ivoire. "Nous allons tout faire pour persuader le président Gbagbo de quitter le pouvoir", a déclaré Odein Ajumogobia, ministre nigérian des Affaires étrangères.

Si la voie diplomatique ne suffit pas, l'option militaire n'en reste pas moins "sur la table". L'usage de "la force légitime pourrait impliquer d'autres membres de la communauté internationale", a précisé le ministre nigérian : "La Côte d'Ivoire n'est pas un problème nigérian, africain ou relevant de la Communauté économiques des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). C'est un problème global parce que des vies humaines sont perdues".Ecomog_ngr1.jpg

Lire la suite

Attaque du siege PDCI

Descente des Fds sur le siège du Pdci-Rda - Le Pdci engage des poursuites judiciaires

Suite à l'attaque du siège de son Parti perpétrée le mardi 4 janvier 2011 par des éléments des Forces de Défense et de Sécurité, le Secrétariat Général du PDCI- RDA s'est réuni les vendredi 7 et dimanche 9 janvier 2011 pour analyser la situation.

djedje mady.jpg

Lire la suite

Obasanjo à Abidjan, sans tambour ni trompette

Après les missions de l’UA et de CEDEAO, en grande pompe, l’heure est, peut être, venue de donner sa chance à la diplomatie discrète. Olusegun Obasanjo, est au bord de la Lagune Ebrié.

L’ancien Président nigérian, commis, selon certaines sources, par le secrétaire général de l’ONU, Ban-Ki Moon, est venu de façon discrète, rencontrer les différents acteurs de la crise ivoirienne pour tenter, à sa manière, d’obtenir le dénouement pacifique de la situation qui prévaut. Arrivé le samedi en début de soirée, l’ex-chef de l’Etat nigérian, a pris ses quartiers à l’Hôtel Tiama au Plateau. Mediations.jpg

Lire la suite

Côte d'Ivoire : l'histoire d'un naufrage annoncé

Côte d'Ivoire : l'histoire d'un naufrage annoncé

Le « modèle ivoirien » a sombré sous les - mauvais -coups des politiques. Mais pas seulement. Retour sur image d'un pays, qui, en cinquante ans, a connu autant d' « années glorieuses » que d'années de dérives.

Je suis revenu à Abidjan il y a trois mois après y avoir vécu plus jeune. Je peux vous dire que rien ne semble y avoir changé depuis les années 1990 », constate cet expatrié. « C'est comme si le temps s'était arrêté », confirme un autre.

abidjan.jpg

Lire la suite

lundi, 03 janvier 2011

Gbagbo n’est ni Sankara, ni Lumumba

Gbagbo n’est ni Sankara, ni Lumumba et encore moins Mugabe

Insupporter Sarkozy implique-t-il de voir en Laurent Gbagbo un "révolutionnaire progressiste", un "libérateur" de l’Afrique ?

Depuis le début de la crise politique engendrée par l’obstination de Laurent Gbagbo à s’accrocher au pouvoir, certaines voix s’élèvent pour le défendre, non pas tant d’un point de vue formel quant aux résultats réels de l’élection présidentielle, mais parce que Gbagbo serait l’un des derniers ou bien le tout nouveau "résistant" à la domination du monde occidental.

Ce sont la plupart du temps des hommes de gauche voire des " révolutionnaires anti-capitalistes " et autres altermondialistes qui montent au créneau pour défendre le présumé "socialiste", avec des arguments qui puisent dans les coups tordus des 50 années de la "Françafrique" ou qui piochent dans l’histoire du continent africain.sankara.jpg


Maître Vergès frappe à la tombe du général Bigeard en invoquant Diên Biên Phú. Le Suisse tiers-mondiste Jean Ziegler se joint à un "appel" d’autoproclamés "intellectuels" qui osent la comparaison avec le destin tragique de Patrice Lumumba en 1960, comparant même les forces de l’Ecomog aux tirailleurs sénégalais de l’époque coloniale.

Lire la suite

mardi, 28 décembre 2010

Trois Presidents :Objectif :faire céder Laurent Gbagbo

Trois présidents à Abidjan pour faire céder Laurent Gbagbo

Les présidents du Bénin, du Sierra Léone et du Cap vert sont attendus ce mardi à Abidjan. Ils sont envoyés par la communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest pour tenter de faire plier Laurent Gbagbo et de faire en sorte qu'il quitte le siège présidentiel.casque bleus.jpg

Lire la suite

Côte d'Ivoire : dernière offensive diplomatique

La pression diplomatique s'intensifie sur Laurent Gbagbo.

Au lendemain de l'appel à la grève générale lancé par Alassane Ouattara, et très peu suivi, la Cote d'Ivoire est suspendue, mardi 28 décembre, à la visite de trois chefs d'Etat ouest-africains. Les présidents Boni Yayi (Bénin), Ernest Koroma (Sierra Leone), et Pedro Pires (Cap-Vert), venus au nom de la Commmunauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), doivent demander à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir au profit de M. Ouattara, dont la victoire à l'élection présidentielle a été reconnue par la commission électorale et la communauté internationale. La victoire de M. Gbagbo a été certifiée par le Conseil constitutionnel, un organisme qui lui est acquis.

casque bleus.jpg

Lire la suite

Raila Odinga,en pompier a Abidjan pour l'UA

Côte d'Ivoire: l'UA nomme le Premier ministre kényan pour tenter de résoudre la crise

L'Union africaine (UA) a demandé lundi au Premier ministre kényan, Raila Odinga, de coordonner les efforts de l'organisation panafricaine pour tenter de résoudre la crise politique en Côte d'Ivoire.

odinga.jpeg

Lire la suite

lundi, 30 novembre 2009

Ali Coulibaly demonte SOFRES

Ali Coulibaly, dans un franc-parler qui l’a toujours caractérisé, s’est prêté sans faux-fuyant à nos questions.

ali.jpgEntretien.

Depuis le 20 novembre, c’est connu, Ado est effectivement candidat à la prochaine présidentielle.

Quel commentaire cela vous inspire ?


Lire la suite

dimanche, 29 novembre 2009

ADO a agnéby et Alépé

Alassane Dramane Ouattara dans l’agnéby et le département d’Alépé du 17 au 19 Décembre 2009

Lelibéral -

Ado.jpgLe Président du Rassemblement des Républicains (RDR) le Docteur Alassane Dramane Ouattara, candidat du parti à la présidentielle entamera une tournée politique du jeudi 17 au Samedi 19 Décembre 2009 dans la région de l’Agnéby et le département d’Alépé.

Lire la suite

mercredi, 25 novembre 2009

Elections, de report en report

La présidentielle ivoirienne de report en report

gbagbo.jpgMême Ban Ki-moon s'y met et réclame la tenue rapide de la présidentielle. Qui pourrait se tenir à la mi-février. Ou début mars.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé le 24 novembre les autorités ivoiriennes à fixer le plus tôt possible une nouvelle date pour l'élection présidentielle. Les Etats-Unis se sont, pour leur part, déclarés déçus de ce nouveau report alors que le mandat du président Laurent Gbagbo est théoriquement achevé depuis 2005.

Lire la suite

BAN KI MOON veut une nouvelle date

Le chef de l`ONU Ban Ki-moon a appelé mardi les parties en Côte d`Ivoire à fixer le plus tôt possible une nouvelle date pour l`élection présidentielle, celle du 29 novembre prévue  auparavant n`ayant pu être tenue.


Ban_Ki_Moon (2) (Large).JPG"Le secrétaire général se félicite de la publication de la liste électorale provisoire par la Commission électorale indépendante ivoirienne le 23 novembre 2009", déclare un communiqué de son service de presse.

Lire la suite

Election/Report Les Etats-Unis "déçus"

WASHINGTON - Les Etats-Unis sont "déçus" par le report de l`élection présidentielle initialement prévue dimanche en Côte d`Ivoire, a déclaré mardi le porte-parole de la diplomatie américaine.

mercredi 25 novembre 2009 - Par AFP

Lire la suite

jeudi, 03 septembre 2009

Accueil chaleureux pour Ouattara à l’aéroport

Par Le patriote du 03 Août 2009 

ADO 2.jpg«Le brave tchê est là, le chef des chefs est là, je le vois». Le trentenaire qui hurle au téléphone, alors que le cortège d’Alassane Ouattara quitte l’aéroport hier soir, est fou de joie. Il nous explique qu’il est sur place depuis 16h pour réserver un chaleureux accueil au Président du RDR qui rentre d’un séjour en France. Alors, il savoure. Il n’est pas seul. Effectivement, dès le début de l’après-midi, plusieurs centaines de personnes ont commencé à se rassembler sur le parking de l’aéroport, juste en face du Hall. Celui-ci est tout aussi bondé de monde. On peine à reconnaître les voyageurs, les personnes venues accueillir des amis et celles qui sont venues pour Ouattara. Une chose est cependant certaine, lorsqu’à 18h45 l’ancien Premier ministre quitte la salle de conférence pour rejoindre son véhicule, le hall rentre en ébullition. Alassane Dramane Ouattara et son épouse Dominique «électrisent» les foules. Le couple a du mal à se frayer un chemin parmi les cadres du RDR, les militants et autres curieux qui les assaillent. Plusieurs mains sont en l’air. Elles s’agitent. D’autres tiennent des téléphones portables et filment la scène. Le branle-bas est rythmé par des «Ado Président!». Malgré le monde, le couple arrive à sortir du hall. La foule de dehors, plus dense est néanmoins mieux contrôlée par la trentaine de gendarmes présents. On entend alors des ‘‘Prési! Prési!’’. Ouattara s’avance vers elle au pas de course. Il fait le tour, serre les nombreuses mains qui se tendent et rejoint au même rythme, son véhicule de commandement. Ce dernier est aussitôt envahi par la foule. Des cadres du RDR comme Adama Bictogo sont même bousculés. Sous les ‘‘Prési ! Prési !’’, le véhicule se fraie un chemin. Direction : la résidence du couple à la Riviera Golf. Pour une autre ambiance.

Kigbafory Inza

Retour Triomphal d'ADO au bercail

Par Le Patriote, le 03 Août 2009

ADO 1.jpg

Il est 18h 31 mn. C’est un Alassane Dramane Ouattara plein d’énergie, sourire aux lèvres, accompagné de son épouse Dominique, qui fait son entrée dans le hall de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, où l’attendent plusieurs hauts cadres du RDR avec à leur tête, la secrétaire générale, le Pr. Henriette Diabaté. A la vue de leur mentor, ces derniers laissent éclater leur joie par des applaudissements bien nourris. Superbement habillé d’un costume gris, avec une cravate à rayures bleu et blanc, deux couleurs qui symbolisent la pureté et la vérité. Pureté du cœur d’un homme sur qui tant de méchancetés ont été dites ces derniers temps et vérité qui vient balayer les mensonges et calomnies des oiseaux de mauvais augure. Le président du RDR serre une à une les mains de ses collaborateurs venus lui exprimer leur attachement. Les photographes se bousculent pour immortaliser l’événement. ADO distribue accolades et petits mots à chacun des cadres du parti avant de s’installer dans la salle VIP de l’aéroport, pour la conférence de presse.

Comme il faut s’y attendre, la première question de la presse est relative à son état de santé après les rumeurs qui ont couru ces temps-ci. « Je n’ai pas mis les pieds dans un hôpital, malheureusement pour les rumeurs », tranche net le président du RDR avec un grand sourire. Il ironise même sur ces rumeurs qui l’ont donné pour mort. « Cela prouve que j’aurai une longue vie. De ce point de vue, le jour de mon jour n’est pas encore arrivé », blague-t-il sous les applaudissements des cadres du RDR qui ont pris d’assaut la salle VIP devenue très exiguë pour la circonstance. Et le président du RDR peut alors rappeler à l’assistance qu’il avait eu un accès palustre qui avait été vite traité ici même à Abidjan. Avant d’indiquer qu’il s’est donc rendu à Mougins, dans le sud de la France pour se reposer, faire beaucoup de lecture et téléphoner ça et là à des amis et collaborateurs. Deux semaines à la suite desquelles il s’est rendu à Paris pour sacrifier à quelques rencontres. L’actualité politique nationale a également retenu l’attention de la presse, notamment la nomination du Pr. Paul Yao N’Dré à la tête du Conseil constitutionnel et surtout l’ouverture de la période de dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle. Concernant la première question, le président du RDR, a affirmé ne pas connaître personnellement le nouveau président du conseil constitutionnel. Toutefois, il a regretté que sa nomination se soit fait de manière unilatérale par le chef de l’Etat, sans consultation des principaux acteurs. Car, selon lui, le chef de l’Etat est encore au pouvoir du fait d’un arrangement avec la classe politique, soutenu par une résolution de l’Union Africaine. « Nous sommes dans une période de transition. Je pense qu’il aurait pu nous consulter dans le sens du consensus…Ou tout simplement par courtoisie ». A la seconde question, il a répondu en disant que les juristes de son parti s’occuperont du dépôt de sa candidature. D’ores et déjà, il annonce la reprise de ses tournées à l’intérieur du pays dès la semaine prochaine, avec la même ferveur. Après ces mises au point, le président du RDR a mis fin à la conférence de presse. Les militants qui attendaient ce moment avec impatience, ont été bien servis.

Ibrahima B. Kamagaté

samedi, 08 août 2009

Cote d'ivoireremporte la couronne Miss FESPAM 2009

La Côte d’Ivoire remporte la couronne de Miss FESPAM 2009
Nanié Murielle, une ivoirienne de 24 ans, a remporté mercredi à Brazzaville au Congo l’élection de la jeune femme la plus belle d’Afrique, écrit Abidjan.net.

Lire la suite

jeudi, 23 juillet 2009

Le président du RDR promet 63 milliards FCFA au royaume du Djuablin

 

Abengourou, (AIP)- Le président du Rassemblement des républicains (RDR, opposition), Dr. Alassane Dramane Ouattata a déclaré mardi lors d'un meeting à Agnibilékrou qu'il va y investir 63 milliards FCFA sur les cinq années à venir, pour régler, entre autres, les problèmes de voierie, de santé et d’électricité, s’il est élu Président de la République le 29 novembre prochain.

« Au total, on a prévu un investissement global de 63 milliards dans le département d’Agnibilékrou », a noté le candidat du RDR à la présidentielle, assurant qu’il ne « fait pas de promesse fallacieuse, à l’image de certains hommes politiques ».

En réponse à ses détracteurs qui l’accusent de démagogie pour ses « promesses de milliards », l’ancien Premier ministre a expliqué qu’il ne peut pas dire qu’il va « faire telle ou telle chose sans dire combien cela va coûter ». Pour lui, les investissements doivent être chiffrés. Il a rappelé avoir promis à Yamoussoukro, lors de la convention du parti le 4 octobre 2008, un investissement de plus de 10.000 milliards en Côte d’Ivoire, sur une période de cinq ans.

ADO a en outre rassuré qu’il trouvera des solutions pour sortir la Côte d’Ivoire de la crise. « Je connais les sources de financement, nous savons vers qui nous devons aller, que soit à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international (FMI), à la Banque Africaine du développement (BAD), auprès des investisseurs privés, auprès des banques internationales. Partout (...), j’ai des amis et je trouverai des sources de financement », a-t-il assuré.

L’ancien directeur général adjoint du FMI a également réitéré sa promesse de création de plus d’un million d’emplois pour résorber le chômage en Côte d’Ivoire. « Des fonds sociaux seront mis en place pour permettre aux jeunes de créer leurs propres entreprises », a-t-il promis.

Dans le royaume du Djuablin, M. Ouattara a promis de réhabiliter le centre de santé, réaliser des forages, reprofiler ou construire des routes, électrifier tous les gros villages et équiper les petits de groupes électrogènes.

Alassane Dramane Ouattara envisage en outre de tout mettre en œuvre pour que chaque Ivoirien puisse s’offrir un toit s’il le désire, en adhérant au projet intitulé 'Maisons ADO'. Ce projet, a-t-il expliqué, va permettre à chaque citoyen d’épargner pendant 25 ans, pour bénéficier d’une maison au moment de sa retraite.

Pour réaliser son projet pour la Côte d'Ivoire, ADO a exhorté les populations du Djuablin à « opter pour le changement pour l’amélioration de leurs conditions de vie », en lui accordant leur suffrage.