topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

mardi, 30 septembre 2014

Les cybermilitants pro-Ado dressent le bilan d'ado à un an des elections

ado, alassane ouattara, bilan de alassane ouattara, grands travaux de cote d'ivoireLa Cellule de Reflexion et d'Action des Cybermilitants-Cerac, CERAC dresse ici le bilan du président Alassane Ouattara à quelques mois des prochaines écheaances éléctorales.

En 3 ans de gestion de pouvoir d'état,le président Alassane OUATTARA réalise à travers le Programme Présidentiel d'Urgence (PPU) et l'appui des bailleurs de fonds à réaliser un taux de croissance de 9%.
Même si beaucoup reste à faire pour les populations particulièrement l'insertion des jeunes,force est de reconnaître que nul part,dans les archives de la Côte d'Ivoire un président n'avait abattu boulot pareil en si peu de temps.


En voici quelques réalisations:

- Sur un objectif de 30 000 ex-combattants en 2013, 27 116 ont entamé ou achevé le processus de réintégration socio-économique, soit un taux de réalisation de 90%.

-le niveau de l’Indice Général Ivoirien de Sécurité (IGIS) à 1,3 en 2013 contre 2 en 2012 sur une échelle de 10 et celui de l’Indice de Sécurité à 1,6 sur une échelle de 5.

- Les efforts ont par ailleurs permis d’atteindre en 2013 le ratio de 1 magistrat pour 33 000 habitants contre la cible annuelle de 1 pour 25 000 habitants en 2013.

-La Côte d’Ivoire a reculé de 06 places par rapport à son niveau de 2012 où elle occupait la 130 ème place sur 176 pays selon l’indice de perception de la corruption de Transparency International. Ce résultat témoigne des efforts qu’il reste à accomplir en matière de lutte contre la corruption pour permettre d’atteindre la valeur cible de 2015 qui classe le pays parmi les 80 premiers pays au niveau de l’indice de perception de la corruption.

-Selon l’indice de la Banque Mondiale, le score de la Côte d’Ivoire est passé de -1,22 en 2011 à -0,99 en 2013. Selon l’indice de Mo Ibrahim, le score de la Côte d’Ivoire sur la même période est passé de 36,3 à 40,9.

- Le taux d’investissement est de 16,5% du PIB en 2013, après le niveau de 13,7% en 2012.

-Dans le secteur de l’agriculture et du développement rural, 2013 a marqué le début véritable de la mise en œuvre du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA). En effet, sur un montant global de 2040 milliards d’intentions de financement recueilli lors de la table ronde, 740 milliards FCFA ont été mobilisés et les investissements lancés, soit 30% de l’objectif.

- Dans le domaine des infrastructures routières, 2013 a vu l’avancement significatif des taux d’exécution des grands projets structurants, tels que la construction des ponts Henri Konan BEDIE (50%) et Jacqueville (36%), la réfection des 86 km du tronçon d’autoroute Gesco-Singrobo et l’achèvement du bitumage de 166,4 km du tronçon Singrobo- Yamoussoukro (100%), et des 92,5 km du tronçon Boundiali-Bolona (96%). En outre, ce sont environ 5000 km de pistes de dessertes qui ont été réhabilitées.

- Au titre du tourisme,ce sont 114 établissements hôteliers de moyen standing (1 à 3 étoiles) qui ont été agréés pour un total de 1980 chambres, représentant des investissements globaux de 76,5 milliards de FCFA. L’exploitation de ces établissements devrait générer environ 3000 emplois supplémentaires.

- Concernant l’éducation, le Taux Brut de Scolarisation (TBS) dans le primaire s’est établi à 91,2% contre 89,3% en 2012. De même, le Taux Net de Scolarisation (TNS) dans le primaire a connu une amélioration passant de 72,6% en 2012 à 72,9% en 2013.

- Les différentes interventions ont permis la construction de 480 points d’eau et de 6 HVA (Hydraulique Villageoise Améliorée), l’entretien et la maintenance de 8000 Pompes à Motricité Humaine (PMH), la réhabilitation de 9 HVA et la réalisation de 12 forages pour la ville d’Abidjan.

-Dans le domaine de l’assainissement, les interventions en 2013 ont permis l’entretien des installations d’assainissement et de drainage du District d’Abidjan avec le curage de 152 753 mètres linéaires (ml)de réseaux et ouvrages associés, ainsi que le curage de 56 742 m3 sur 57 200 m3 soit un taux de réalisation de 98% dans le cadre des travaux d’urgence.

- Pour la réalisation du programme de construction des logements sociaux et économiques, une superficie totale de 3059,57 Ha de réserves foncières a été mobilisée, dont 1015 Ha à Abidjan; 39,27 Ha à Yamoussoukro et 2005,30 ha pour les autres chefs-lieux de Départements. De plus, ont été réalisés 2190 logements à Abobo PK-18 dans le cadre du projet « des résidences concorde », 201 logements à Daloa, 231 logements à San-Pedro et 202 logements à la cité ADO 1 à Yopougon.

Commentaires

le président Alassane OUATTARA mérite un mandat sans hésitation!

Écrit par : Keith | mardi, 30 septembre 2014

Je Bisse pour Ado en 2015

Écrit par : Fatou Bee Soum | lundi, 12 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.