topblog Ivoire blogs

jeudi, 28 octobre 2010

ADO:“Tous en blanc pour la parade de la paix”

Hamed Bakayoko (DCC chargé de la jeunesse) - “Demain, tous en blanc pour la parade de la paix”

Inédit. Le staff du candidat Alassane Ouattara appelle les populations à se mobiliser pour communier avec le candidat. Ce sera à l’occasion d’une « grande parade de la paix », qui se déroulera dans l’après-midi de demain vendredi. Hamed Bakayoko, Directeur de campagne d’ADO, chargé de la jeunesse explique ici, les raisons de cette initiative.


Le Patriote : Le candidat Alassane Ouattara va terminer sa campagne ce vendredi. De coutume, on assiste à des meetings de clôture. Que réserve votre candidat à ses électeurs ?



Hamed Bakayoko : je vous remercie. Initialement, nous avions prévu faire un grand meeting de clôture, une grand-messe, au stade Félix Houphouët-Boigny. Malheureusement, les services de l’Etat, certainement conditionnés par le camp présidentiel, nous ont refusé le stade Houphouët-Boigny. Comme d’ailleurs on nous avait refusé l’Hôtel Ivoire. Mais, à chaque fois que nous nous retrouvons face à ce genre de situation, nous estimons qu’il ne sert à rien d’aller à l’affrontement. Et, donner des arguments à ceux qui ne veulent pas des élections. Nous avons donc libéré notre génie créateur. Le staff de campagne a donc décidé d’organiser une grande parade à Abidjan. Nous allons présenter le futur Président de la république de Côte d’Ivoire à l’ensemble de la population, à travers une grande Parade de la paix, demain vendredi 29 octobre, de 14h à 18h.


L.P. : Comment cela va-t-il se passer concrètement sur le terrain ?
H.B. : La grande parade de la paix va démarrer à Port-Bouët. Les militants et sympathisants des différentes communes d’Abidjan, doivent se mobiliser aux abords des différentes artères sur le parcours, pour saluer et voir leur futur Président. Ce défilé est baptisé “la grande parade de la paix”. Nous demandons à tout le monde d’être vêtu de blanc et d’avoir un mouchoir blanc en signe de paix. La caravane partira du carrefour Akwaba de Port-Bouet. Nous emprunterons le Boulevard Valery Giscard d’Estaing, pour nous diriger vers Yopougon, en passant par le carrefour de Koumassi, le pont Houphouët-Boigny, la Carena. Les populations de Port-bouët, marcory, Koumassi et Treichville sont donc priées de s’organiser pour former une haie d’honneur tout le long du boulevard. Celles d’ Attécoubé et les autres quartiers sur le parcours doivent en faire de même. De Yopougon, nous irons à Abobo. L’apothéose est à l’Espace Sococé, à Cocody.

LP : A quoi cela répond-il ? Que voulez-vous prouver réellement aux Ivoiriens?
H.B. : En général, après une grande campagne électorale, on fait une grande cérémonie pour mobiliser le maximum de personnes et dire un grand merci aux militants pour leur mobilisation. Cela donne un avant-gout de ce qui va se passer le jour du vote. On nous a toujours refusé les espaces qu’on a souhaités. La campagne du candidat Alassane Ouattara étant tellement populaire, les gens sont tellement désireux de le voir, nous avons donc décidé d’organiser une grande parade pour montrer le lien fort entre le président Ouattara et les Ivoiriens. Du jamais vu dans l’histoire de la mobilisation en Côte d’Ivoire. A sa façon, ADO va dire merci aux populations.
Il terminera la campagne par la promotion des valeurs de paix pour dire l’esprit dans lequel il entend gouverner le pays.

LP : Quel mot avez-vous à dire aux populations des quartiers qui n’auront pas l’occasion de le voir?
H.B. : Toutes les populations peuvent le voir. Elles doivent se mobiliser et se rattacher aux grandes artères. Tous les responsables locaux de la campagne ont le circuit que je viens de vous indiquer. Chaque Ivoirien, là où il est, doit venir vers les grandes artères parce que le président ne peut pas rentrer dans tous les quartiers. Il l’a déjà fait pendant la campagne. Aujourd’hui, cette grande parade de la paix doit raisonnablement tenir dans trois ou quatre heures de temps. On demande aux uns et aux autres de faire l’effort de venir montrer leur engagement, leur détermination pour la victoire du président Alassane Ouattara. Venons tous en blanc avec des mouchoirs blancs.

LP : La tenue blanche a quel symbole ?
H.B. : C’est la tenue souhaitée pour montrer notre volonté de vivre dans un esprit de paix. Une telle symphonie, comme on l’a vécue pendant deux semaines entre ADO et les populations, doit se terminer en beauté.

LP : Vous avez parlé de fête. Comment cela va-t-il se passer ?
H.B. : Le Président ADO sera sur un grand podium motorisé, spécialement aménagé. Il sera escorté par plusieurs centaines de motards, de cavaliers, de majorettes. Le tout dans une ambiance de fanfare et d’orchestre musical. C’est tout cet équipage qui défilera de manière majestueuse.

L.P. : Des artistes aussi ?
H.B. : Bien sûr qu’il y aura des artistes. Ils seront sur un podium mobile animé.

LP : Vous avez lancé récemment une caravane musicale à l’intérieur du pays. Quels sont les échos?
H.B. : Un très grand succès. Encore hier (mardi, ndlr), c’était à Man et à Daloa. Les concerts ont drainé souvent entre 10 et 15, voire 20.000 personnes.

LP : On a vu avec vous, des affiches de campagne originales. Le staff de campagne du président Ouattara veut-il être toujours dans l’innovation ?
H.B. : Nous, on innove toujours. Le candidat et son staff mènent une campagne moderne. Il faut toujours réfléchir, être à la pointe de l’innovation avec des idées créatrices. C’est en cela que le candidat ADO se distingue des autres acteurs de la scène politique. Son staff n’arrête pas d’imaginer des choses. Là, vous avez eu la campagne qui parle et qui est en phase avec ce que nous voulons sur le terrain. Les gens ont écouté et aujourd’hui, c’est un raz-de-marée qui se prépare en faveur du président Alassane Ouattara.
Charles Sanga

Les commentaires sont fermés.