topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

jeudi, 14 octobre 2010

ADO -Solutions pour la justice

Rencontre avec le monde judiciaire - ADO présente ses solutions

Un traitement de choc. C’est ce qu’entend administrer le président du RDR, candidat à la présidentielle du 31 octobre prochain, au monde judiciaire, si les Ivoiriens portaient leur choix sur lui, au soir du scrutin.

Meeting_Ado (5).JPG


Il l’a signifié hier aux acteurs du monde judiciaire devant qui il a exposé sur le thème: «Les solutions du candidat ADO pour le monde judiciaire» Aussi bien dans son allocution que dans les échanges avec ses hôtes, le conférencier a affiché sa volonté de révolutionner tout le monde judiciaire: «(…) Aujourd’hui, en Côte d`Ivoire, l’état de la Justice n’est pas celui qui convient à une institution aussi noble et aussi déterminante pour la vie démocratique de notre pays.

A ce titre, mon Gouvernement sera soucieux de rassurer les Ivoiriens, les habitants de Côte d’Ivoire, les opérateurs économiques nationaux et internationaux, qui pour la plupart doutent du fonctionnement actuel de la Justice ivoirienne, puisqu’ils ne lui font pas confiance.

Nous nous engageons donc à mettre en œuvre une profonde réforme de la Justice (…). Et ces réformes, telles qu’annoncées, permettront à la justice ivoirienne d’être véritablement indépendante. Tenez par exemple ADO a manifesté sa volonté de ne pas présider le Conseil supérieur de la magistrature, comme c’est le cas actuellement. En revanche, il a proposé que le président de ce Conseil puisse être élu par ses pairs magistrats eux-mêmes.

Toute chose qui garantirait une vraie impartialité de ce secteur, ‘’pilier de la démocratie dans un pays’’. En outre, il n’est pas exclu que le mode de désignation ou de nomination des magistrats soit tout aussi revu. Nommés par décret par le chef de l‘Etat, il n’est pas exclu que ces derniers soient élus par leurs pairs, comme cela se fait par exemple au pays de l’Oncle Sam, aux USA.

La valorisation de ce corps, la réhabilitation des bâtiments actuels et la reconstruction de nouveaux bâtiments, sont également prévus dans le programme du candidat Ouattara.

Tout comme le recrutement des agents et animateurs du secteur de la justice, la révision des textes qui régissent cette profession, et bien d’autres sont autant de défis que le gouvernement qui sera mis en place par ADO une fois élu, attend relever pour le bonheur des justiciables et des Ivoiriens.

Auparavant, c’est Mme Diabaté, ancienne Garde des Sceaux, ministre de la Justice qui a planté le décor. L’ancienne patronne du corps judiciaire a rappelé les nombreuses difficultés que connaît ce secteur. Maître Coulibaly Sounkalo, secrétaire national au Droit de l’Homme au RDR, a souhaité la bienvenue aux invités.

Yves-M. ABIET

Les commentaires sont fermés.