topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

dimanche, 12 septembre 2010

Affrontements dans les rues de Conakry

Koaci.com Conakry::

Second tour : Les partisans de Cellou et d'Alpha s’affrontent dans les rues de Conakry

guinee.JPG

La violence s'est une fois de plus invitée ce samedi à travers la capitale guinéenne et le pire reste à craindre pour ce dimanche compte tenu de l'empêchement par les forces de l'ordre aux partisans de Cellou Dalein Diallo (ph) de sortir manifester malgré l'appel au calme et à la non manifestation des autorités du parti::



La campagne pour le second tour de la présidentielle en Guinée a connu ce samedi 11 septembre des affrontements entre partisans du Candidat de l’alliance Cellou Président et ceux de l’alliance Arc-en-ciel du candidat Alpha Condé. Les tout premiers depuis la signature du protocole d’entente à Ouagadougou le 3 septembre dernier par les candidats Mamadou Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé qualifiés pour le second tour de la présidentielle prévu le 19 septembre 2010 devant le médiateur dans la crise guinéenne le Président du Faso, Blaise Compoaré 

Ces incidents ont eu lieu à travers les quartiers "Minière" dans la commune de Ratoma qui abrite les quartiers généraux des partis de l’Union des Forces Démocratiques (UFDG) de Mamadou Cellou Dalein Diallo et du Parti du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) d’Alpha Condé, ainsi qu'aux abords du quartier "Madina" où est situé le plus grand centre commercial du pays et à "Mafanco" dans la commune de Matam en banlieue de Conakry.

En effet, les partisans de l’Alliance Cellou Président faisaient une tournée dans la capitale à travers un imposant carnaval composé de motard, de taxi, de voiture personnelle, bus et de minibus pour non seulement assister à une déclaration de Hadja Halimatou Diallo, épouse du candidat de l'UFDG, au Palais du peuple situé dans la commune de Kaloum mais, aussi montrer à l’alliance Arc-en-ciel qu’ils sont les ‘’maitres de Conakry ‘’ et leur alliance est la plus populaire de la Capitale bref une démonstration de force à une semaine du scrutin prévu ce 19 septembre 2010 en Guinée. Alors que ceux de l’alliance Arc-en-ciel ont érigé des tentes aux abords des routes avec des engins musicaux en jouant de la musique pro Alpha et vantant les mérites de leur candidat.

Malheureusement au niveau de ces trois quartiers (Minière, Madina et Mafanco) les partisans d’Alpha Condé se sentent dépasser par la forte mobilisation de son adversaire se sont mis à insulter les militants de l’alliance Cellou Président puis s’en n’est suivi des jets de pierre comme nous l'a raconter un témoin trouvé sur les lieux. Selon ce dernier c'est grâce à l’intervention musclée de la gendarmerie que la situation fut vite maitrisée. 

Selon les autorités de l’Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG), dont le Président Cellou Dalein Diallo est depuis hier à l’intérieur du pays pour la suite de sa campagne au compte du second tour notamment dans les régions du Foutah et la Basse Guinée, ces affrontements ont fait une vingtaine de blessé léger dans leur rang. 

Alors qu’au même moment les membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) chargés d’organiser le second tour ont tenu une session plénière extraordinaire dans ses locaux situés au quartier "Cameroun" dans la commune de Dixinn pour examiner les derniers développements par rapport à la condamnation de son président Ben Sékou Sylla et le chargé de la planification El hadji Boubacar Diallo par le juge du tribunal de première instance de Dixinn.

Cette condamnation selon Thierno Seydou Bayo, chargé de communication de la CENI qui vise toute la CENI, est orchestrée par l’Alliance Arc-en-ciel d’Alpha Condé. A signaler que rien a filtré des entretins qui se sont déroulés à huis clos entre les membres de la CENI mais nous avons appris dans les couloirs que la Présidente par intérim Hadja Mame Aminata Camara a été maintenue dans ces fonctions et ce malgré la demande de son remplacement par l’alliance Arc-en-ciel.

La situation reste confuse et risque encore de dégénérer malgré l'appel des cadres de l'UFDG à la non manifestation, la gendarmerie empêche ce dimanche midi les manifestant de Cellou Dalein Diallo de sortir, des jets de pierre répondent à des gaz lacrymogènes. Le pire est peut être encore à craindre dans ce pays qui tente de tourner un page de sa sombre histoire.


Ibrahima
Conakry

Les commentaires sont fermés.