topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

vendredi, 27 août 2010

Ado pour une nouvelle Côte d’Ivoire Unie et Prospère!

Le RDR pour une nouvelle Côte d’Ivoire Unie et Prospère!

Si chaque homme a le droit de décider de sa propre destinée et si dans l’expression de ce jugement, il n’y a pas de partialité, comme il est dit, alors cela appliqué à notre pays et à nos populations, nous donne ce droit inaliénable de choisir par nous-mêmes nos dirigeants, nos responsables, nos héros et même nos zéros! L’heure est venue, Ivoirien , Ivoirienne sans distinction de race, de religion, d’ethnie, de statut social, de prendre notre destin en mains et de désigner à travers un vote crédible, notre prochain président.


L’heure est venue de passer aux actes et de refuser des élections calamiteuses aux conséquences on ne peut plus désastreuses. La Côte d’Ivoire, n’est la chasse gardée de personne et encore moins la propriété privée d’un clan de pseudo refondateurs qui a envoyé notre pays à sa perte.

L’avenir de notre pays, de sa population ne peut pas continuer à dépendre d’un groupuscule d’amateurs, arrivé par accident, mal préparé, essoufflé de son inaptitude, réfugié dans un délit de négation de la vérité et porté par des voix aussi discordantes que dangereuses pour notre histoire commune. Ne faisons point le traditionnel débat de notre pays, de ce qu’il a été et de ce qu’il est aujourd’hui car chacun en a conscience, même lorsqu’on souhaite se réfugier dans une mauvaise foi totale.

Comme lorsque rien ne va plus dans une équipe et tout va de mal en pis, le premier responsable a sa part de responsabilité et elle est très grande. Imaginez, un instant que ce qui est arrivé à notre pays, l’était sous le règne d’un autre parti et que les Refondateurs étaient dans l’opposition!

Devinez avec moi la une des journaux Bleus et les conférences de presse du camarade président. Imaginez un peu cela, et demandez vous si l’occasion nous aurait été donnée de nous disculper et de nous réfugier derrière des théories.

Mais cher frère et chère sœur, c’est bien à cela que nous assistons et dans une arrogance doublée de mépris alors que les séquelles bien visibles de ces années de folie sont encore là.

Peut-on ou doit-on ériger la guerre dans notre pays en excuses ou en prétextes extrêmes pour la gabegie,l’état policier,l’impunité, la destruction de la nation Ivoirienne, la négation de l’histoire commune, le favoritisme, la corruption officialisée, la prédominance de l’individu sur l’état, l’inexistence d’un consensus national, la folie journalière des nouveaux Dieux vivants de la Refondation? Assurément non , car l’essentiel est ailleurs et notre pays peut et doit évoluer, notre pays doit se défaire de la peur, de la rancune, de tout symbole visible ou non de la personnification et l’individualisation du pouvoir d’Etat.

Les amateurs doivent être renvoyés à l’opposition afin qu’ils observent ce qui peut être fait d’un pays comme la Côte d’Ivoire, avec la bonne volonté, le bon sens, le vrai patriotisme qui peut se démarquer de la xénophobie , avec une contribution de tous les fils et filles de notre pays, autour d’une personne de valeurs, de principe, de qualité, un haut cadre qui sait mettre l’intérêt national au devant des préoccupations de tous genres: Alassane Dramane Ouattara, président du RDR, un homme dont le président Gbagbo lui-même reconnaît la valeur.

C’est cette vérité de Lapalisse que l’on a tenté d’étouffer au fil de plusieurs années d’insultes, de tentatives d’assassinat, de menaces, de brimades de tous genres, de destructions de biens personnels, de contraintes à s’exiler, d’intimidations et de meurtres ciblés de plusieurs centaines de collaborateurs et de militants, mais qui brille comme une vérité qui à chaque fois, leur revenait comme un hoquet bien embarrassant .Le récent douloureux anniversaire de notre parti a permis de revoir le film incroyable de cette obsession et de cette folie meurtrière contre notre parti.

Les témoignages des fils et filles de victimes sont là pour porter la contradiction à ceux qui ont voulu nier cette page douloureuse de notre histoire en racontant des histoires. La forte mobilisation des militants de notre parti qui décident de se lever pour accomplir leur devoir civique et porter ADO au pouvoir et mettre fin à la souffrance des Ivoiriens a fini de convaincre ceux qui avaient vu en notre silence une capitulation, une démotivation. Mais le RDR et son président, n’ont point de rancune et le président fidèle à lui-même a encore confié et demandé que la rancune ne puisse jamais exister et qu’il fallait à tous prix faire valoir le Pardon.

Nous n’avons pas oublié, mais nous avons le devoir de pardonner et de vouloir construire un pays, plus uni dont le fondement nouveau de ce dernier pacte civique et national est l’intérêt supérieur de notre pays, autrefois unique référence dans la sous-région. Chaque militant du RDR est un survivant! Il nous faut partager cette grandeur de notre président et de ses collaborateurs, car l’histoire est là pour témoigner que lorsqu’il s’est agit de notre pays le RDR et son président ont toujours su faire prévaloir l’essentiel : la Côte d’Ivoire!


Cher frère, chère sœur, 13 longues années de luttes acharnées sont la preuve de notre efficacité en tant que parti politique et de notre sens du devoir. Le RDR s’est libéré des artifices qui l’empêchaient de décoller! Notre passion pour notre pays est intacte et à la surprise de nos détracteurs qui ont déjà lancé en cette période de paix encore un fois à nos trousses à travers des pamphlets, les loups les plus sauvages de notre république, dixit feu Rénaud Vignal.


Cher frère, chère sœur, la Côte d’Ivoire n’est pas condamnée à subir cela, nous devons exprimer notre voix, prendre notre droit de voter et en faire usage. Le prochain président de notre pays, ne devra pas et ne sera pas élu par une partie d’Ivoiriens, mais par tous les Ivoiriens et Ivoiriennes qui ont atteint la majorité légale, au delà des débats pernicieux sur les audiences foraines et des tentatives diverses de réduire nos électeurs à de simples observateurs de la vie politique de notre pays. La vraie indépendance de notre pays dont parle les Refondateurs commence par cela, par l’acceptation que nous Ivoiriens sommes égaux devant la loi, devant la république et que nos voix sont égales. Dans l’expression de cette vérité, la France n’est point un obstacle ou un « ennemi », celui ou celle qui voudrait nous nier ce droit est bien chez nous, dans notre pays et est un des nôtres! Suivez mon regard!


Ce que nos Indépendances, malgré nos différentes lectures ont pu nous permettre d’atteindre, c’est surtout ce droit au vote, pour nous et par nous-mêmes, afin que nous puissions à travers notre choix décider de celui ou de celle qui aura la gestion de notre pays, le droit que nous voulions avoir pour décider des orientations des politiques économiques, sociales ou autres de nos pays! Ce droit, nos parents dans leur diversité nous l’ont apporté à travers des années de lutte! Devons nous le perdre aux mains de ceux qui disent vouloir d’une indépendance réelle de nos peuples, en nous niant cet acquis? Comment peuvent-ils associer leur idée d’une Indépendance totale à la négation de notre droit de voter à travers la manipulation et l’intimidation.

La raison a-t-elle quitté notre pays? Quelle est le but de continuer sur la voie de cette folie ethnique qui a déjà fait perdre autant de vies? Pourquoi, notre refus de cette absurdité est-il devenu un crime de lèse majesté? Pourquoi et comment ceux qui sont au pouvoir pensent-ils plus aimer notre pays que nous? Ne pas partager leur vision négative et antédiluvienne de notre pays ne saurait faire de nous des ennemis de la république. Notre amour pour notre pays est noble, propre, et il commande le don de soi, c’est cet appel du cœur et ce cri des ivoiriens et ivoiriennes dans leur diversité qui a été entendu par le Dr Alassane Dramane Ouattara. Les milliers de militants de notre parti qui sont venus lui dire et lui témoigner leur soutien dans tous les quartiers ou tous les pays où il s’est rendu, sont la face visible de cet iceberg noyé dans l’océan de la désolation faussement refondatrice. Les ivoiriens ont soif de justice, d’égalité et de fraternité et ils doivent avoir leur mot à dire dans le choix de celui qui sera à même de diriger notre pays. Chaque Ivoirien, est une voix et chaque voix doit être entendue afin qu’au demeurant le choix de la majorité puisse prévaloir.


Cher frère, chère sœur, nous voulons tous d’une école défaite du monstre de la Fesci, une milice dont les actes font la honte de notre pays et de nos grandes écoles. Une milice qui sévit impunément et qui a droit de vie et de mort sur les autres étudiants! Dans quelle république sommes-nous?
Chaque Ivoirien veut savoir qu’il est à mène de postuler à un emploi et d’y venir avec ses compétences sans qu’on ne lui rappelle qu’il ne saurait avoir un poste parce ne correspondant pas au stéréotype du Refondateur accompli et aux ordres ou du militant zélé!
Chaque ivoirien veut vivre où il le désire sur toute la superficie de notre pays sans être contraint de vivre dans un repli communautaire ou ethnique!
Chaque ivoirien veut savoir qu’il compte et que ce pays est le sien et que notre appartenance nationale est égale devant la loi. Nous voulons d’un pays où le citoyen a peur de la loi au lieu de l’individu!
Pour parler comme feu le Pasteur Martin Luther King, dans sa fameuse adresse, « I have a dream » : Notre communauté a hérité d’un chèque que nous n’avons pas pu encaisser et il est revenu avec la mention « fonds insuffisants » mais nous refusons de penser que la banque de justice et d’égalité de notre pays est en faillite!
Si vous aspirez à cet idéal rassembleur,à la vérité, à la construction de notre pays, à l’unité et à la fraternité, alors vous partagez notre idéal et nous avons le devoir de le réaliser pour les générations futures et nous avons l’obligation de la construction de ce rêve!
La Côte d’Ivoire de demain est la nôtre, celle de l’Ivoirien moderne, hospitalier, travailleur, celle de l’Ivoirien dont l’obsession est le travail et donc le mérite.
Au RDR,nous voulons que notre pays retrouve tout son dynamisme et nous ferons appel à chaque Ivoirien afin de pétrir ensemble la pâte du futur.
Cher frère et chère sœur regardez autour de vous, lorsque vous sortez et dites-moi si notre pays n’est pas un gâchis depuis ces années de Refondation. Laissez vous surprendre par une pluie dans une Rue d’Abidjan, autrefois, la perle de la lagune, allez dans un hôpital de notre pays, allez rencontrer le peuple qui a faim et dites-moi si nous n’avons pas le droit d’espérer mieux! Allez dans nos Universités et parlez à nos étudiants, terrorisés par une minorité en armes! Parlez à nos mères et nos père et découvrez l’horreur de la faim, de la baisse du pouvoir d’achat, de l’absence d’espoir! Parlez à notre armée, décimée par le tribalisme et la médisance; regardez nos écoliers qui chaque matin souhaitent aller à leur désespoir vers des salles où les enseignants sont souvent en grève! Regardez notre presse, notre télévision nationale où le débat ethnique a connu ses plus belles lettres de noblesse face à l’aveuglement et au zèle de journalistes militants!
Mais gardons l’espoir en regardant tous ces milliers de militants du RDR et d’Ivoiriens tout court qui ont envie que cela change et rejoignez nous dans notre combat de justice, de liberté et de fraternité.


Laissons les urnes nous départager et que le monde entier puisse savoir, qui le peuple souhaite voir présider aux destinées de notre pays! Allons avec le RDR et le PDCI à l’essentiel et faisons monter le niveau du débat!
Les tentatives de manipulation des audiences foraines doivent cesser car la Côte d’Ivoire ne pourra pas se remettre d’une autre élection calamiteuse. Si nous aimons notre pays, nous devons le préserver et c’est un devoir individuel avant d’être collectif et chacun doit y mettre du sien.
Pour notre part, au RDR, nous en avons conscience et le Dr Alassane Dramane Ouattara est le garant moral de cette alternative crédible qui va restaurer le blason de notre pays alourdi, et immobilisé par une bien mauvaise politique de Refondation dont le lourd tribut se paye chaque jour que Dieu fait par chacun de nous.
Nous gagnerons ensemble où nous perdrons ensemble, mais le RDR est en marche et il avance à grands pas vers la victoire finale pour construire une nouvelle Côte d’Ivoire unie et prospère.


Issiaka Konaté
Délégué Général du RDR Royaume Uni et Porte-parole de la Coordination Européenne du RDR

(Source: Rdr Uk - Publié le: 3/10/2007)

Les commentaires sont fermés.