topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 02 août 2010

Joël N’Guessan:" ressources gaspillées par le FPI"

Bonne gouvernance en Côte d’Ivoire / Joël N’Guessan (Porte-parole de ADO): "Toutes nos ressources nationales ont été gaspillées par le FPI"

JOEL_NGUESSAN_1.jpg“Ressources nationales et gouvernance étatique en Côte d’Ivoire ». Tel était le thème de la conférence publique organisée par l’association « Génération Côte d’Ivoire » le samedi dernier au QG de campagne du RDR d’Abidjan-Sud. Pour le conférencier principal de cette rencontre, Joël N’Guessan, les ressources nationales de la Côte d’Ivoire sous la refondation ont connu un triste sort.


« Au plan minier, nous avons de l’or, du manganèse, du fer etc. mais au temps d’Houphouët-Boigny, il a préféré mettre leur exploitation en stand by. Parce qu’il a voulu laisser tout cela pour les génération futures», a-t-il expliqué. Mais, malheureusement selon lui, ce que fait les Ivoiriens n’arrivent pas à en profiter, c’est le choix des hommes et leur utilisation. «On forme des ingénieurs et ils se trouvent dans les bureaux et non sur le terrain.

Nous avons formé de milliers d’ingénieurs de travaux publics. Mais nos routes sont dans un état déplorable. Nous avons gaspillé nos ressources humaines. Nous n’avons pas su les mettre aux postes qu’il faut. Depuis l’arrivée des refondateurs, ce sont les moins méritants qui sont sélectionnés », a-t-il déploré. Pour lui, ce gaspillage s’étend sur la principale ressource qu’est la jeunesse que, selon lui, on préfère utiliser pur faire de la propagande. «C’est l’incapacité faite dans la gestion des ressources humaines qui fait qu’on arrive à cette situation», a-t-il sanctionné. Pour l’ancien ministre des Droits de l’Homme, tous les secteurs de l’appareil étatique sont touchés par ce gaspillage. Qu’il s’agisse de l’Administration ou de l’armée, selon lui, la corruption s’est généralisée.

« Dans la police, la gendarmerie et l’armée, les critères de recrutements font que l’esprit républicain a disparu. Dans l’Administration générale, nous savons comment se passent les concours. Au niveau de la justice, partout c’est la corruption. Notre pays est devenu l’un des pays les plus corrompus du monde qui fait que les investisseurs ont d’y investir. La ressource administrative est tombée en décrépitude », a fustigé le conférencier. De toutes les ressources, le ministre Joël N’Guessan a critiqué le fait que la démocratie qui est un puissant facteur développement est aujourd’hui mise entre parenthèse par le régime de Laurent Gbagbo.

«On évite d’organiser les élections, parce qu’on a peur de les perdre », a-t-il accusé. Avant de dire que la conséquence de toute cette mauvaise gouvernance est la détérioration de l’image de la Côte d’Ivoire à l’extérieur. Le ministre Joël N’Guessan estime que la vraie raison d’un tel gâchis est recherché dans l’incompétence de ceux qui dirigent actuellement la Côte d’Ivoire. « Ils ne sont pas à la hauteur des défis qui nous attendent », a-t-il asséné. Pour lui donc, la solution réside en un changement de régime qui passe, dit-il, nécessairement par la tenue d’élections libres et transparentes.

Pour le conférencier, l’homme de la situation est le docteur Alassane Dramane Ouattara. Car selon lui, c’est le seul à pouvoir remettre à flot l’économie, à rebâtir l’Administration, à remettre les Ivoiriens au travail et à pouvoir les réconcilier. M. Sidi Touré, le coordinateur principal de « Génération Côte d’Ivoire » a pris la parole pour remercier M. Mamadou Koné, le directeur de cabinet du directeur de campagne d’Abidjan-Sud, le ministre Ibrahim Cissé Bacongo qu’il représentait, le conférencier et l’assistance. Rendez-vous a été pris dans deux semaines pour une autre conférence. 
Jean-Claude Coulibaly

lundi 2 aot 2010   |  Le Patriote

Les commentaires sont fermés.