topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 02 août 2010

Alassane Ouattara à la place Ficgayo de Yopougon

Alassane Ouattara rencontre les commerçantes, ce mercredi - Mme Irié Lou Tina Jeanne (Pdte de l’UFCV-ADO) - “Les commerçantes attendent les solutions ADO, avec impatience”ADO_Tieningboue (2).JPG

Le candidat du RDR à la prochaine élection présidentielle, le Dr Alassane Dramane Ouattara, rencontre, ce mercredi à la place Ficgayo de Yopougon, les femmes commerçantes de Côte d’Ivoire. En prélude à ce rendez-vous, Mme Irié Lou Tina Jeanne, présidente de l’Union des femmes commerçantes pour la victoire du Dr Alassane Dramane Ouattara (UFCV-ADO), nous donne les grands axes de cet évènement.




Le Patriote : A votre initiative, le président Alassane Dramane Ouattara rencontre, ce mercredi à Yopougon, les femmes commerçantes de Côte d’Ivoire. Comment va se dérouler cette rencontre ? 
Irié Lou Tina Jeanne : il s’agira pour les femmes commerçantes, ce jour-là, de faire montre d’une grande mobilisation, afin de démontrer, aux yeux de tous, leur soutien sans faille au Dr Alassane Dramane Ouattara. A 8H déjà, se fera la mise en place. Les femmes commerçantes viendront de partout pour faire le plein de la place Ficgayo. Cela, en attendant l’arrivée du président Ouattara, prévue pour 10H. A côté du volet solennel, cette rencontre sera aussi une occasion de fête pour les femmes.

LP : Qu’attendent les femmes commerçantes de cette rencontre avec le candidat Ouattara ?
ILTJ : Il faut dire que les femmes attendent beaucoup de cette rencontre. Ce n’est un secret pour personne, la Côte d’Ivoire souffre. Et cette souffrance a atteint un niveau très inquiétant. Il faut donc à notre pays un dirigeant compétent et capable de le sortir de cette situation. Or, Alassane Ouattara, tout le monde le sait en Côte d’Ivoire, incarne véritablement cet espoir. Parce qu’il est celui-là même qui a prouvé aux yeux de tous, qu’il est un travailleur. En témoigne son passage en tant que Premier ministre, de 1990 à 93. Feu le président Félix Houphouët-Boigny, qui était un visionnaire, un génie politique, se trouvait dans des difficultés quand il part chercher Alassane Ouattara pour venir l’aider. Ce dernier s’est donné, corps et âme, pour effectivement aider son pays.
Aujourd’hui, avec le FPI au pouvoir, la Côte d’Ivoire est retombée dans des difficultés sans précédent. Les femmes commerçantes, qui ne sont point en marge de souffrances que connaissent les Ivoiriens en général, ont donc décidé de venir écouter le message du président Ouattara. Un message que nous considérons comme celui de tous les espoirs. Car, comme il sait le faire, ADO viendra nous dire, de façon claire et précise, ce qu’il compte faire pour les femmes commerçantes de Côte d’Ivoire. Il viendra exposer ses solutions pour le bonheur des commerçants. Des solutions que nous attendons avec impatience. En outre, ce sera une occasion pour ces femmes d’énumérer leurs préoccupations devant celui qu’elles considèrent comme le prochain 
Président de la République de Côte d’Ivoire.

LP : Concrètement, quelles sont ces préoccupations des femmes commerçantes ? 
ILTJ : On ne peut finir de citer ces préoccupations. Cependant, prenons d’abord le seul cas des tracasseries routières. Imaginez-vous la souffrance d’une femme qui va prendre des marchandises à l’intérieur du pays et qui est obligée de laisser tout son bénéfice aux différents postes de contrôle ? C’est une situation qui fait très mal. Parce que cette femme doit s’occuper de son époux, qui ne travaille pas à cause des entreprises qui ont fermé. Elle doit aussi s’occuper de ses enfants au chômage. Et finalement, que lui reste-il ? Si ce n’est des dettes. Aussi, avec la cherté de la vie, le marché est de moins en moins fréquenté par les Ivoiriens. Des gens qui mangeaient au moins trois fois par jour, se contentent aujourd’hui d’un repas pour toute la journée. Dans des familles, on parle souvent même de « mort subite », c’est-à-dire, que manger même n’est pas une évidence. Dans ces conditions, comment les commerçantes peuvent-ils s’en sortir ? C’est difficile.

LP : Un mot à l’endroit des commerçantes.
ILTJ : Nous faisons appel à toutes les femmes commerçantes, sans distinction d’ethnie ou de religion. Qu’elles soient Gouro, Ebrié, Wobè, Agni, Baoulé, Bété, Dida, Dioula, Guéré, Yacouba et j’en passe, nous disons que cette rencontre est la leur. Qu’elles viennent massivement écouter le message du Dr Alassane Dramane Ouattara. Et je suis sûr qu’elles repartiront satisfaites, avec beaucoup d’espoirs. 
Réalisé par Diawara Samou

Blé Mamadou aux ressortissants du Denguélé à Man : 
“Accordez le seul jour des élections à ADO”
Blé Mamadou, directeur départemental de campagne du candidat Ouattara accompagné de certains proches collaborateurs, dont le Dr Tia André et Lou Patrick, respectivement directeur de campagne adjoint Man commune et Man sous préfecture, était le samedi 24 juillet au quartier Dioulabougou face aux ressortissants du Denguélé résidents à Man. Cette rencontre marque le début d’une série de tournées dans les différentes communautés nationales vivant dans la cité des 18 montagnes. Le responsable de la campagne du Dr Ouattara à Man, en initiant ces rencontres, procède ainsi au lancement de la pré campagne dans le département. « Nous aurions pu organiser cette rencontre à la place de la paix avec tout le monde mais j’ai préféré la faire ici (au quartier Dioulabougou, ndlr) avec vous pour qu’on puisse échanger franchement, en frères», a, d’entrée, indiqué Blé Mamadou devant toute la crème du Denguélé résidant à Man dont le chef central des “Odiennéka“, Faoba Touré et ses conseillers Frébory Touré, Seydou Bayo et Kababou Cissé.


Le conseiller spécial du président Ouattara opte ainsi pour une campagne de proximité dans le département dont il a la charge. Face à ses hôtes, Blé Mamadou a réitéré la volonté de son candidat de briguer la magistrature suprême. «Et rien ne pourra le détourner de cet objectif. Il (Alassane Dramane Ouattara, ndlr) combattra jusqu’à la victoire finale », a-t-il clairement signifié. Ceci comme pour répondre aux nombreuses questions que se posent les militants après le report de la marche des jeunes houphouëtistes. Pour le triomphe de son candidat dans son département, il a demandé à ces populations d’accorder le seul jour des élections à Alassane Dramane Ouattara.


Rahoul Sainfort (Correspondant)

Les commentaires sont fermés.