topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

samedi, 31 juillet 2010

La route Gouvernance et développement

HIWAY190_540080044.jpg

Pour la route Gouvernance et développement

S’adressant à toute l’Afrique, le président américain Barack Obama disait depuis Accra : « Avec une meilleure gouvernance, je ne doute pas que l’Afrique tiendra sa promesse de créer une plus vaste base pour la prospérité. Témoin en est le succès extraordinaire d’Africains dans mon propre pays d’Amérique. Ils se portent très bien. Ils ont donc le talent et ils possèdent l’esprit d’entreprise. La question est de savoir comment s’assurer qu’ils réussissent ici dans leurs pays d’origine. Ce continent est riche en ressources naturelles. Et que ce soit des chefs d’entreprises spécialisées dans la téléphonie portable ou de petits agriculteurs, les Africains ont montré leur capacité et leur volonté de créer leurs propres possibilités. »


Ils sont effectivement nombreux, ces Africains qui excellent à l’extérieur de notre continent. Que ce soit des chefs d’entreprises, tel notre compatriote Tidiane Thiam, ancien ministre sous le règne du président Bédié, et qui dirige aujourd’hui l’une des plus grandes compagnies d’assurance au monde, des scientifiques tel, le Malien Modibo Diarra qui a envoyé une sonde sur la planète Mars, nombreux sont ceux des nôtres qui ont prouvé que nous ne sommes pas moins dotés sur le plan de l’intelligence que les autres peuples. Les Africains qui vont étudier en Europe ou en Amérique ne sont pas moins doués que les autres. Tout est donc une question d’environnement. Est-il donc impossible de créer sur notre continent cet environnement qui puisse faire émerger les excellences ? Est-il impossible de créer sur ce continent cet environnement qui permette à ceux qui se sont formés ailleurs de venir réussir chez eux ? Il y a quelques années, un ami suisse avec qui je discutais m’avait dit : « chez nous, lorsque l’on détecte un talent, on met tout en œuvre pour le pousser le plus loin possible. » Je dus, à mon grand regret, constater que chez nous c’était exactement le contraire. Lorsqu’un talent cherche à émerger, tout est mis en œuvre pour l’étouffer, voire l’éliminer. Ici, sur ce continent, c’est le nivellement par le bas qui est de mise. Et il va de soi que tant que notre mentalité fonctionnera ainsi, nous ne pourrons que vivre les reculs que nous connaissons en ce moment.

Et lorsque Barack Obama parle de meilleure gouvernance, c’est de tout cela qu’il s’agit. Il s’agit certes, de gouverner nos pays avec un minimum d’éthique, de donner vie aux principes de la démocratie, mais aussi de donner les opportunités pour que les talents se révèlent. Au temps du premier président de la Côte d’Ivoire, une école avait été créée pour les élèves qui avaient des aptitudes dans les matières scientifiques. Ce président disait que le développement de ce pays passera par l’acquisition de la science et de la technologie. Et il avait créé de grandes écoles d’où sont sortis les meilleurs ingénieurs et cadres de notre pays. Des bourses étaient offertes aux plus doués pour aller parfaire leur formation dans les meilleures écoles du monde. Cela veut dire qu’il est possible de créer dans nos pays ces conditions qui permettent de pousser le plus loin possible ceux qui doivent faire avancer le pays. Ce qui a manqué par la suite a été le suivi. Aujourd’hui ces grandes écoles ne sont plus grandes que de nom.

Il n’y a pas une fatalité de l’échec en Afrique. Ce qui nous manque est une vision du progrès. Les expériences de pays tels que le Botswana ou l’île Maurice nous démontrent amplement que les pays qui respectent les règles de la bonne gouvernance sont ceux qui progressent le plus vite. Et près de la Côte d’Ivoire, l’exemple récent du Ghana suffit à nous en convaincre. Le Ghana est un pays qui a connu beaucoup de turbulences depuis son indépendance. Au point où il était devenu la risée de ses voisins. Mais depuis qu’l s’est mis sur les rails de la démocratie et de la bonne gouvernance, tout le monde, à commencer par ses voisins, ne fait que s’extasier devant ses progrès. Ce que la Ghana a réalisé peut l’être par tous les autres. A Accra, Obama nous avait dit « yes, you can do it. » Oui, nous pouvons le faire.

Venance Konan

Source : http://venancekonan.com

 

Commentaires

LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.dailymotion.com/apocalipsflo/video/xan6v_hippophagie

http://www.reseaulibre.net/rage/video3.html

REJOIGNEZ LE GROUPE SUR :
http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

Écrit par : AEC | samedi, 31 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.