topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

jeudi, 29 juillet 2010

MAMADOU KOULIBALY Programme de FPI: “On y arrive plutôt mal que bien”

Koulibaly à propos du programme de gouvernement du Fpi : “On y arrive plutôt mal que bien”

mmmm.jpgN'y a-t-il pas une contradiction entre l'appartenance du professeur à l'internationale socialiste et la défense de l'idéologie libérale qu'il porte? ". Voici l'une des questions que les participants au séminaire d'" Audace Institut Afrique " qui se tient à Grand Bassam sur le thème : " Afrique et liberté ", ont posée au Pr Mamadou Koulibaly, hier, après qu'il eut livré des idées novatrices pour le développement de l'Afrique en général et de la Côte d'Ivoire en particulier sur le thème : " La propriété privée ". Initiateur du séminaire et dit-on fondateur d' " Audace Institut Afrique ", Mamadou Koulibaly, 3ème personnalité du Fpi et 2ème de l'Etat de Côte d'Ivoire, a donné cette réponse : " Non, il n'y a pas de contradiction. Quand j'adhérais au Fpi, j'avais ces idées-là et ces idées nous ont permis d'ailleurs de gagner les élections.


L'économie sociale de marché était le programme de gouvernement du Fpi, pour faire le mariage entre ceux qui, au sein du parti, voulaient que l'on fasse la promotion de valeurs socialistes, la solidarité, la justice sociale, la santé gratuite, l'école gratuite. Nous sommes tombés là-dessus au congrès et la proposition pour financer tout ça, c'est l'économie de marché. On peut arriver à faire tout ça mais il faut donner la liberté à l'entreprise, il faut faire la promotion du secteur privé, il faut libérer les énergies, il faut privatiser les terres et les entreprises. Et pour nous mettre d'accord, le programme de gouvernement adopté portait l'appellation d'économie sociale de marché. Plusieurs de nos amis sont allés en Allemagne pour revenir dire qu'effectivement ça a existé, ça existe et ça a marché en Allemagne, donc on le pourrait. Et on l'a adopté. Deuxième type de réponse, il faut savoir que l'internationale socialiste est une grosse famille dans laquelle, il y a Fidèle Castro, Tony Blair en passant par l'époque de Yasser Arafat, François Mitterrand, il y a du tout. Fidel Castro est d'un côté et Tony Blair de l'autre. C'est un village du genre, chacun à l'intérieur se dit socialiste. Troisième élément de réponse, vous avez vu le parti socialiste français, il y a 6 ou 7 mois, sortir d'une convention et proclamer pour la première fois son attachement à l'économie de marché ". 

mamadou_koulibaly1.jpgCela dit, visiblement séduit par la maestria et les idées ingénieuses et prometteuses de Pr Mamadou Koulibaly, une autre question lui a été adressée. " En tant que deuxième personnalité du pays, aujourd'hui n'est-il pas le moment de mettre vos idées en pratique ? ". Le conférencier a, cette fois, donné une réponse qui en disait long sur le désamour qui le lie désormais avec son parti, le Fpi. " Est-ce que le producteur d'idées est chargé de les appliquer lui-même ? depuis hier, tous les auteurs que l'on vous cite, il n'y a pas un seul qui soit chef d'Etat, ou ministre mais je pense que c'est Quinz qui le disait, tous ces hommes politiques qui, chaque jour, se présentent comme de grands pragmatistes, en train de développer des schémas de développement, de relance économique, derrière, sont toujours inspirés par des savants, des hommes de pensées, aujourd'hui ou hier, ils sont toujours héritiers de quelque chose. Et ce que nous, nous faisons, ce n'est pas des idées à produire pour chercher à être président ou ministre pour les appliquer, c'est pour vous aider à avoir des idées et faire en sorte qu'on puisse les appliquer quel que soit l'endroit où vous êtes. Quand je rentrais au Fpi d'ailleurs, c'est quelque chose qu'on m'a dit. Viens parce que tes idées peuvent trouver application, tout seul à l'Université, tu ne pourras jamais les appliquer alors qu'avec une machine comme ça (le fpi), on peut. Je ne suis pas déçu puisqu'on y arrive tant bien que mal ". Face aux murmures dans la salle, Mamadou Koulibaly se reprend. " 

Disons plutôt mal que bien ". Ce qui a soulevé des rires.

Diarrassouba Sory

Les commentaires sont fermés.