topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 14 juin 2010

Le FPI se partage le gateau Cote d'Ivore

mamadou.jpgGraves révélations de Tagro au conclave du Fpi : 2/3 des places du concours de police réservés aux cadres du Fpi.

“Afin d`éviter l`enfer vécu par feu Emile Boga Doudou à l`Ecole de police, le Fpi a décidé de se constituer une force de police à lui. Ainsi, chaque année, deux tiers des places ouvertes au concours d`entrée à l`Ecole de police sont réservés d`office aux membres de la direction du Front populaire ivoirien (Fpi) qui se les partagent". Scandale, révélations choquantes et révoltantes.



Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, les pontes du Fpi qui se sont retrouvés au domicile de Affi N`Guessan pour régler en famille les palabres entre Mamadou Koulibaly et Désiré Tagro ont plutôt levé un coin du voile sur leurs gestions obscures de l`Etat. Et le moins que l`on puisse dire c`est que la Côte d`Ivoire court un grave danger…
Plus de six (6) heures n`ont pas suffi, avons-nous écrit, aux membres du Secrétariat exécutif du Fpi pour vider le contentieux Koulibaly-Tagro. Mais au terme de la rencontre de jeudi nuit, tous s`étaient jurés, la main sur le cœur, de ne faire aucune déclaration à la presse. Vu certainement que tout ce qui avait été débattu constituait des dossiers trop lourds qui risquaient de mettre en péril la survie même du régime s`ils étaient portés sur la place publique. Mais ce serment ne sera pas respecté par les partisans de Tagro qui, dès le lendemain de la rencontre, faisaient des déclarations dans tous les sens pour dire que le Secrétariat exécutif du Fpi a condamné et mis en minorité Koulibaly. Vidant du coup de sa substance le communiqué qui devrait intervenir pour situer l`opinion sur cette séance de travail nocturne.
Les langues se déliant, nous avons pu recueillir, de sources diverses, l`essentiel de cette nuit de débats, d`ébats et de combat au domicile de Affi N`Guessan.

Révélations choquantes
Au cours des échanges en effet, le ministre Désiré Tagro aurait pris la parole pour dire clairement que lorsqu`il est arrivé au ministère de l`Intérieur, d`abord comme directeur de cabinet de feu Emile Boga Doudou, il avait pu constater que tous les policiers qui étaient là étaient ceux de Emile Kéi Boguinard (?). Le Fpi n`avait pas d`emprise réelle sur ces policiers qui, a-t-il rappelé, ont lancé une bombe lacrymogène sur le ministre Boga Doudou lors d`une visite de travail à l`Ecole de police en 2002. C`est encore par la faute de ces mêmes policiers si Boga Doudou est mort en septembre 2002 car ceux-ci ne l`ont pas protégé comme il se devait lors de l`attaque des hommes de Guillaume Soro.
A son arrivée à la tête de ce ministère stratégique, Tagro aurait décidé de faire en sorte que le Fpi ait ses propres policiers, c`est-à-dire des hommes sûrs recrutés par les responsables du parti, prêts à mourir pour le Fpi. Dans cette logique, le ministre de l`Intérieur aurait révélé que depuis 3 ans qu`il est là, deux-tiers (2/3) des places ouvertes au concours d`entrée à l`Ecole de police sont réservés au Fpi. Autrement dit, chaque année avant l`ouverture du concours, deux tiers des 1000 ou 1300 places ouvertes sont bloqués d`avance pour le Fpi. Le ministre Tagro aurait révélé que ces places ne sont pas vendues mais gracieusement distribués entre les membres de la direction du Fpi. Il aurait même cité quelques unes des personnalités comme Simone Gbagbo, Affi N`Guessan, Sokoury Bohui et autres auxquelles est affecté chaque année un quota de places au concours de police. Tagro aurait aussi ajouté, en réponse à Koulibaly, que pendant que le président de l`Assemblée nationale utilise son budget de souveraineté pour grossir son compte en banque, lui, en tant que ministre de l`Intérieur, utilise ses pouvoirs et privilèges pour renforcer les bases du pouvoir de Gbagbo, recruter des gens au Fpi. En trois ans, beaucoup de milliards passés entre ses mains auraient servi à faire ce travail. Ainsi à la différence du Pr. Mamadou Koulibaly qui passerait le clair de son temps à développer des thèses sur le développement durable, la souveraineté monétaire ou les libertés individuelles et collectives, lui Tagro userait de son temps pour réfléchir à des choses concrètes. Et sur ce point le ministre de l`Intérieur aurait révélé qu`il songe déjà à une alternative à l`Apo. Implicitement, il rejoint Koulibaly sur l`échec de cet accord.

Réponses de Koulibaly
Après cet exposé de Tagro qui a mis en lumière la fidélité et le dévouement du ministre de l`Intérieur à Gbagbo et au Fpi, ses partisans étaient plus que satisfaits. Ils auraient alors demandé à ce que Koulibaly présente ses excuses et regrets à Tagro.
Mais le président de l`Assemblée nationale n`entendra pas les choses de cette oreille. Koulibaly refuse de présenter la moindre excuse à Tagro. Pour la simple et bonne raison qu`il s`estime floué. Au contraire, c`est à moi qu`on devrait présenter des excuses, estime-t-il. Et pour cause, le 3ème vice-président du Fpi qu`il est, président de l`Assemblée nationale, député de Koumassi, Ddc de Gbagbo dans cette commune, comment avec toutes ces qualités et fonctions cumulées, lui Koulibaly n`a jamais été associé à ce commerce honteux qui consiste à proposer des noms pour l`entrée à l`Ecole de police ? Est-ce parce que les gens de sa tribu n`étaient pas aptes à accéder à cette école ? En tout état de cause, Koulibaly condamne cette façon de gérer l`Etat et réclame l`ouverture d`une enquête parlementaire, d`une enquête de l`inspection générale d`Etat et du comité de contrôle du Fpi sur le sujet.

Colère de Lida Kouassi
L`ancien ministre de la Défense Moïse Lida Kouassi aurait alors pris la parole pour crier son étonnement par rapport au procès fait à Koulibaly. Il ne comprend pas que l`on puisse exiger au président de l`Assemblée nationale des excuses parce qu`en son temps, il avait été accusé d`avoir fait assassiner le ministre Boga Doudou. Une enquête interne avait été ouverte contre lui Lida. Et cette procédure avait établi son innocence. Pourtant, jusqu`à ce jour, Lida déclare n`avoir pas reçu les excuses formelles du parti. Il n`en fallut pas plus pour provoquer le courroux de Laurent Akoun et de Odette Sauyet qui auraientt manqué d`en venir aux mains avec Lida Kouassi. Ces derniers trouvant inacceptable que l`ancien ministre de la Défense évoque un problème personnel, réveille un souvenir douloureux alors qu`on parle d`autre chose.
C`est dans ce tintamarre de récriminations et de griefs que Simone Gbagbo prend la parole pour appeler tout le monde au calme. Elle-même un peu gênée par les révélations de Tagro qui l`a personnellement citée au titre des personnes bénéficiaires des quotas à l`Ecole de police. Le Pr. Mamadou Koulibaly aurait par ailleurs refusé de présenter des excuses à Affi N`Guessan, le président du Fpi qu`il invite à le démettre de la direction du parti s`il juge intolérables ses propos. Avant de lever la séance qui n`a pas permis de dégager un consensus sur un quelconque sujet à l`ordre du jour, les parties auraient convenu de se revoir mais avant de ne faire aucune déclaration à la presse. Mais le mot d`ordre n`a pas été respecté, hélas !
AKWABA SAINT-CLAIR


Les commentaires sont fermés.