topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

jeudi, 10 juin 2010

Venance Konan (journaliste indépendant) : “J`ai peur pour Mamadou Koulibaly”

Venance Konan (journaliste indépendant) : “J`ai peur pour Mamadou Koulibaly”

VENANCE.JPGM. Venance Konan bonjour. Après "Robert et les catapilas", vous signez, "Les catapilas, ces ingrats". Vous dédicacez demain (Ndlr aujourd`hui). Pourquoi avez-vous écrit cet ouvrage ?

C`est dans la droite ligne de mon recueil de nouvelles, "Robert et les catapilas". Là c`était juste une courte nouvelle. Mais ce livre qui est un roman entier, j`ai eu envie de développer un peu plus ce thème, qui, pour moi, est toujours d`actualité. Celui de la cohabitation entre les populations. C`est un problème universel qu`on peut rencontrer ici, mais on peut l`extrapoler et le transposer au Ghana ou ailleurs. C`est d`ailleurs une amie indienne qui m`a dit que c`est un problème qu`on rencontre également dans son pays. Et des amis Sud-africains m`ont dit la même chose. Cela veut dire que c`est un problème universel.



Dans "les Catapilas, ces ingrats", pourquoi ces catapilas sont-ils devenus ingrats ?

D`abord, ils ont travaillé tellement dur la terre que pour se moquer d`eux, les autochtones les ont surnommés "Catapila", qui est la déformation de "Caterpilar". Et au départ, quand ces gens qui viennent d`ailleurs arrivent, qui travaillent comme des bêtes, des machines, on se moque d`eux, jusqu`à ce qu`on se rende compte qu`ils deviennent plus riches que les autochtones. C`est là que tout le problème se pose. Dans ce roman, entre beaucoup de péripéties, il y a une guerre qui se déclenche entre les catapilas et les autochtones. Ces derniers finissent par trouver que ces gens qu`ils ont reçus chez eux, à qui ils ont donné la terre, les femmes, ils ont tout pris, ils sont devenus riches et maintenant, c`est le pays tout entier qu`ils veulent. D’où "Les catapilas, ces ingrats".



Selon vous, qui est le coupable de ces difficultés de cohabitation ? Les allogènes ou les autochtones ?

Il n`y a pas de coupable dans mon histoire. Je n`accuse personne. J`essaie de décrire une situation. Comment des gens qui arrivent, sont accueillis à bras ouverts et comment progressivement la situation dégénère pour en arriver au conflit. Dans ce conflit, je ne dis pas, celui-ci est coupable et celui-là est la victime. J`essaie d`analyser ce qui progressivement conduit à cela. Chacun, en lisant, accusera qui il voudra. Mais je n`épargne pas les hommes politiques de façon générale. Car souvent, ce sont eux qui attisent les problèmes qui existent entre eux. Parfois, les problèmes même n`existent pas, et les hommes politiques viennent mettre le feu. Donc, si je peux accuser quelqu`un, je dirai que ce sont les hommes politiques. Mais, entre les deux types de population, je ne jette la pierre à personne.



On ne peut rencontrer Venance Konan, leader d`opinion, sans évoquer l`actualité socio politique marquée par une sorte de polémique au Fpi, engagée par celui qu`on peut considérer comme votre "ami", le Pr Mamadou Koulibaly qui a fait le procès du régime Gbagbo.

Il y a quelques jours, j`ai dit que je ne voulais plus écrire des chroniques. En fait, ce que je voulais dire, c`est que je ne voulais plus intervenir dans le débat politique. Je suis fatigué. Donc j`ai suivi comme tout le monde la déclaration de M. Koulibaly. J`ai suivi qu`il rame contre ses camarades. J`en prends bonne note. Si je peux commenter, je dirai que, finalement, la seule vraie opposition de M. Laurent Gbagbo n`est pas en face de lui mais dans son propre camp.



Les propos de Koulibaly ont été très durs. Il a accusé des ministres en fonction de corruption, de tribalisme. Cela a jeté toute une foudre au sein du camp présidentiel.

Ecoutez, ce sont des choses que nous dénonçons depuis longtemps. Dans toutes mes chroniques depuis des années, ce sont des choses que je dénonce. Le tribalisme, la corruption. Si Mamadou Koulibaly nous rejoint, c`est tant mieux. Frère, rejoins-nous dans le combat.



La direction du Fpi ne semble être très d`accord avec M. Koulibaly. Elle le trouve trop indépendant d`esprit. Il oublie qu`il est le N°2 de l`Etat.

Comme je l`ai dit, je ne veux plus entrer dans ces polémiques. C`est une affaire entre eux, au Fpi. Ce n`est pas la 1ère fois que Mamadou Koulibaly fait des déclarations. Et une fois, je lui avais dit d`aller jusqu`au bout de sa logique. Et je crois qu`il est sur cette voie. Et je le dis sans ironie, je le félicite. Je le félicite d`avoir pris son courage à deux mains pour avoir dit les choses. Je crois que c`est ce que tout intellectuel devrait faire. A travers plusieurs chroniques, j`ai interpellé les intellectuels de tous bords pourqu`on essaie de se départir de nos différents camps politiques pour aborder la réalité des problèmes ivoiriens. Et je suis d`accord avec lui d`avoir mis de côté son costume de militant du Fpi, pour mettre le doigt sur les plaies qui minent notre pays, que sont la corruption, le tribalisme, etc. Effectivement j`encourage M. Koulibaly et je le félicite très sincèrement. Maintenant, que les gens du Fpi soient fâchés, c`est normal. Puisqu`un de leurs camarades leur envoie leur propre vilenie en plein visage. Je ne les plains pas en tout cas. Je trouve dommage qu`il n`y ait pas d`autres voix comme celle de Mamadou Koulibaly au sein même du Fpi, pour dénoncer ce genre de choses qui sont en train de ruiner notre pays.



Que Mamadou Koulibaly le dise, c`est ce qui est gênant pour les gens du Fpi. Car, c`est quand même un membre du parti et N°2 du régime, il ne devait pas dire cela

Moi, je dis qu`en tant qu`intellectuel, si je pars du principe que le Fpi voulait le bien de la Côte d`Ivoire, il est normal que des gens au sein du Fpi les rappellent à l`ordre. Dans cet axe-là, je suis totalement d`accord qu`il rappelle ses camarades à l`ordre pour dire à Tagro, ce n`est pas pour cela que nous sommes venus au pouvoir, mais c`est pour autres choses. Pour un parti responsable, c`est normal. Par contre, si le Fpi est un parti de voleurs et de tribalistes, c`est normal que les gens se plaignent. Mais dans ce cas, cela veut dire que Mamadou Koulibaly n`a pas sa place là-bas. Donc, ceux qui se plaignent aujourd`hui et qui l`attaquent, ne sont pas des gens qui ne sont pas venus diriger la Côte d`Ivoire pour le bien des Ivoiriens. Mais, malheureusement pour eux, il y a eu un électron libre, un singleton qui n`avait pas bien compris les choses et qui s`est retrouvé en leur sein. Cet électron libre-là s`est rendu compte que le parti où il est, n`est pas ce qu`il croyait. Donc, il manifeste sa différence. Pour l`opinion, c`est le signe manifeste que le régime Gbagbo a échoué.



Venance Konan a-t-il peur pour Koulibaly, aujourd`hui ?

Je ne connais pas le Fpi de l`intérieur. Donc je ne pourrai pas dire quoique ce soit. Depuis longtemps, on avait dit que Mamadou Koulibaly avait disparu, beaucoup de rumeurs avaient circulé sur son compte. Généralement, les partis du genre Fpi, c`est-à-dire stalinien, dictatorial, n`acceptent pas la critique. L`histoire nous l`a montré. Donc je dirai oui. J`ai très peur pour Koulibaly. Je lui conseillerai de prendre beaucoup de précautions. Mais je l`encourage à ne pas se taire. S`il se tait, il sera toujours vulnérable. Il faut qu`il s`exprime. Tant qu`il est sous les feux de l`actualité, les gens hésiteront à le toucher. Donc, qu`il ne se taise pas. Je souhaite quand même que les Ivoiriens, pour une fois, parlent un peu. Qu`on ne laisse pas Mamadou Koulibaly seul ! Il a pris beaucoup de risques en s`exposant. Les Ivoiriens, qui veulent que le pays avance, soutiennent Mamadou Koulibaly en donnant aussi de leur voix. Cela aidera Mamadou Koulibaly, mais cela aidera notre pays à aller de l`avant.

Interview réalisée par Akwaba Saint Clair

Coll : Serge Amany

Les commentaires sont fermés.