topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 17 mai 2010

Scandale: concours des policiers

CHU de Treichville / Affaire palabres autour des recettes du bilan sanguin des candidats-policiers - Le Dr Malan relevé de ses fonctions, son salaire mis sous contrôle.

Cerveau de la bagarre rangée autour des recettes du bilan sanguin des candidats à l’école de Police, le Dr Malan Adouobo, Assistant pharmacien et Chef du service du laboratoire Jean Baptiste Mockey ne fait plus partie de l’effectif du CHU de Treichville. Il a été relevé de ses fonctions par décision du comité de direction de cet établissement sanitaire public entérinée par le ministère de la Fonction Publique. Motif, faute lourde. En représailles, le concerné a vidé le laboratoire des équipements de pointe qu’il avait installé pour ‘’arracher’’ l’opération Ecole de Police.



Les premières sanctions du contentieux relatif à la réalisation de l’examen de sang des candidats à l’entrée à l’école de Police au laboratoire des urgences Jean Baptiste Mockey viennent de tomber au niveau du CHU de Treichville.

Il s’agit de la suspension de solde du Dr Malan et de sa radiation de l’effectif de cet établissement sanitaire tertiaire. Il est reproché à l’Assistant pharmacien affecté au laboratoire Mockey, propriété du CHU en qualité de chef de service, de s’être rendu coupable de faute lourde. Il lui est reproché d’avoir soumissionné à l’opération Ecole de Police sur la base « du faux » en présentant le laboratoire Mockey comme une entité privée dont il est le propriétaire, d’avoir réalisé nuitamment courant avril 2010 sur trois sites au sein du CHU notamment le laboratoire central, le laboratoire Mockey et le laboratoire du service de gynécologie, les examens de sang de 4649 sur 8000 futurs policiers.

Ce qui lui a permis de bénéficier de 46.490.000 F Cfa sur les 80 millions de l’opération virés sur le compte-contribuable de l’entreprise Markegest de Mme Noëlle Louvel qui a un contrat (qualifié de « dupes » par des détracteurs du Pr Ezani) avec le CHU de Treichville portant sur l’approvisionnement du laboratoire Mockey en réactifs. Et dans la répartition, le Dr Malan s’est réservé la grosse part du gâteau à hauteur de 39 millions F Cfa. Contre 1.800.000 F pour le CHU de Treichville, 5.690.000 F CFA pour Markegest au titre des réactifs utilisés au laboratoire Jean-Baptiste Mockey, 3.486.750 F Cfa au titre de la retenue fiscale pour le compte-contribuable de Markegest et 1.003.250 F Cfa pour les frais divers (autres réactifs et consommables achetés hors du CHU).

Depuis lors, l’épée de Damoclès qui planait, a finalement tranché ‘’sa tête’’. Traduit en pré-conseil de discipline au niveau du CHU de Treichville, le comité de direction piloté par le Pr Ezani a acheminé avec célérité, au ministère de la Fonction Publique, les recommandations de cette instance interne.

Celles-ci ont été entérinées et signifiées, si l’on en croit des proches du concerné dans l’après midi du samedi 15 mai 2010. Ainsi, le Dr Malan est-il relevé de ses fonctions d’agent du Chu de Treichville à qui il est accusé d’avoir créé un préjudice financier important à hauteur de plus de 40 millions de francs Cfa. Son salaire logé sur le budget du CHU qui a le statut d’Etablissement Public National (EPN) est jusqu’à nouvel ordre gelé.

Mais, ces sanctions sont diversement appréciées. Des agents estiment que la direction a agi sur l’effet de « l’émotion » pour couper « la tête de ce cadre supérieur de la santé jalousé et devenu persona non gratta » tout simplement pour avoir arraché le marché juteux de la réalisation du bilan sanguin des candidats-policiers.

Par contre, d’autres s’en réjouissent car, à les en croire, l’attribution des marchés parallèles réduit considérablement les recettes du CHU. Ce qui induit la faiblesse des primes annuelles des différents personnels. Pour l’heure, le concerné refuse de se prononcer sur le dossier.

Mais, en représailles, il a vidé le laboratoire de tous les équipements qu’il avait installé pour arracher le juteux marché de l’opération Ecole de Police. Ainsi, aucune énumération ou autre examen ne peut se réaliser dans ce laboratoire. Affaire à suivre…
M Tié Traoré

Les commentaires sont fermés.