topblog Ivoire blogs

samedi, 15 mai 2010

Accuse du meurtre d'un vivant

police.jpgChine: l'homme blanchi d'une accusation de meurtre car la victime n'était pas morte a reçu 96.000 dollars

PEKIN (AP) — Le gouvernement chinois a versé 96.000 dollars (75.900 euros) à un Chinois libéré après onze ans de prison pour le meurtre d'un homme qui a finalement été retrouvé vivant, rapporte jeudi l'agence de presse Chine nouvelle.


 

L'affaire a alimenté les polémiques sur l'utilisation de la torture par la police pour obtenir des aveux.

Zhao Zuohai, 57 ans, a reçu l'argent jeudi matin à Shangqiu, dans la province de Henan (centre du pays). Il a été déclaré innocent après le retour de l'homme qu'il était censé avoir tué, Zhao Zhenshang, dans leur village, le 30 avril dernier.

Après sa libération, Zhao a raconté qu'il avait été contraint d'avouer le meurtre car des policiers l'avaient battu pendant les interrogatoires. Il avait par ailleurs dû rester éveillé pendant plusieurs jours. "Il valait mieux être vivant que mort", a-t-il raconté au "Beijing News".

En 1999, Zhao Zhenshang, aujourd'hui âgé de 58 ans, avait disparu après une dispute avec Zhao Zuohai. Ce dernier avait été arrêté en 1999 après qu'un corps sans tête, considéré comme étant celui de sa victime présumée, ait été retrouvé. L'épouse de M. Zuohai s'est remariée et leurs enfants ont été adoptés par le nouvel époux.

La police et la justice enquêtent sur cette affaire et se sont engagés à punir les responsables de cette bévue. Deux policiers soupçonnés d'avoir torturé Zhao ont été placés en détention et un troisième est en fuite, selon Chine nouvelle. AP

ir/v128

Commentaires

Cest de la sorellerie ca! Quellle est cette police! Comme en Aferique!

Écrit par : Pompy | samedi, 15 mai 2010

Les commentaires sont fermés.