topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

vendredi, 23 avril 2010

Délestage“Gbagbo nous a encore trompés”

Délestage en Côte d`Ivoire / Le Groupe parlementaire Pdci aux Ivoiriens : “Gbagbo nous a encore trompés. La fin du calvaire n`est pas pour demain”

AZITO2.jpgOn ne sait pas trop pourquoi certains Ivoiriens refusent obstinément de voir la réalité en face ; peut être préfèrent-ils les incertitudes reconfortantes à la triste et implacable réalité. Quand le Groupe Parlementaire PDCI-RDA a écrit il y a quelques semaines que Gbagbo Laurent n`avait aucune solution au délestage sauf la construction du barrage de Soubré ou de la centrale thermique d`Azito 3, il s`est trouvé des Ivoiriens pour prétendre que nous sommes des oiseaux de mauvais augure.


 Nos détracteurs se sont montrés d`autant plus actifs et incisifs que Gbagbo en personne est venu à la télévision pour dire que le délestage prendrait fin au bout de 02 jours ; nous faisant ainsi passer pour des menteurs. Au cours de son ``one man show`` télévisé, M. Gbagbo, comme à son accoutumée, n`a pas voulu reconnaitre l`incapacité de son régime à élaborer une politique énergétique cohérente comme l`ont fait Félix Houphouët Boigny et Henri Konan Bédié ; il a plutôt rejeté les causes du délestage sur ses deux illustres prédécesseurs qui, selon lui, auraient fait des choix onéreux en construisant des centrales thermiques en lieu et place des barrages hydroélectriques. Ne connaissant rien du domaine, Gbagbo ne pouvait pas savoir que l`indépendance énergétique pour un pays consiste à diversifier ses moyens de production de l`énergie pour ne pas être trop dépendant d`une seule source de production par ailleurs aléatoire.
En 1984, la baisse du niveau des fleuves a entrainé trois semaines de délestage ; c`est pourquoi, en raison de la grande production du gaz naturel aux larges des cotes ivoiriennes, le pouvoir PDCI-RDA a choisi les turbines à gaz comme autre moyen de production de l`énergie.
Mais qu`est ce que Gbagbo peut comprendre à tout ceci, lui qui n`a aucun plan cohérent de développement du Pays ?
Sans comprendre les causes réelles du délestage, il annonce tout de go que le phénomène allait s`arrêter au bout de 02 jours. Chimère que tout cela !
La production de l`énergie en Côte d`Ivoire ne suffit plus pour satisfaire les énormes besoins toujours en croissance ; pire les 1210 MW produits par le PDCI-RDA ont été nettement baissés parce que le régime de Gbagbo n`a pas su entretenir les équipements construits pour assurer le transport du courant électrique.
Les équipements sont devenus si vétustes que les pertes de charge sont de l`ordre de 30% de la capacité de production réelle soit 363 MW de perdus.
En lieu et place de 1210 MW, ce sont en réalité 847 MW qui sont distribués aux consommateurs (abonnés locaux plus quantité vendue à l`extérieur).
Pour notre part, nous ne sommes guère étonnés que la Refondation annonce un nouveau programme de délestage qui doit durer 02 mois ; mais cette fois, les spécialistes ne parlent plus de délestage mais de RA-TION-NE-MENT. En un mot, il y aura bel et bien coupure d`électricité, mais cette fois, cela s`appellera rationnement et non délestage.
Comme c`est malin de la part de la Refondation; ce n`est donc pas par hasard que Gbagbo a annoncé la fin du délestage, car par un simple jeu de mots, le délestage s`est transformé en RATIONNEMENT ; mais au résultat final, les Ivoiriens seront privés d`électricité et ils le seront tant que le régime de Gbagbo ne consentira pas à construire les barrages hydroélectriques et les turbines que Henri Konan Bédié avait programmés avant le coup d`Etat de 1999 et dont les financements avaient déjà été trouvés.
Ivoiriennes, Ivoiriens, armez vous de courage, la fin du calvaire n`est pas pour demain.
La seule chose que vous gagnez, c`est le Rationnement à la place du délestage.
Dans les deux cas, il y aura coupures d`électricité et pendant longtemps encore.

Le GROUPE PARLEMENTAIRE PDCI- RDA

Les commentaires sont fermés.