topblog Ivoire blogs

mardi, 19 janvier 2010

Les leaders du RHDP devant lapresse

Le Président Henri Konan Bédié du PDCI-RDA, le président Alassane Dramane Ouattara du RDR, le président Albert Mabri Toikeusse de l'UDPCI et le président Innocent Anaky Kobena du MFA, coprésident un grand Rassemblemnt des responsables du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) le jeudi 21 janvier prochain au siège du PDCI-RDA à Cocody pour analyser la situation sociopolitique.


Le développement rapide et tendu de l'actualité politique depuis deux semaines n'est pas de nature à être négligé. A l'instar de la société civile, la classe politique qui veut des élections claires et propres dans le délai prévu par la réunion du dernier CPC, décide de prendre le taureau par les cornes.

C'est pourquoi, les instances dirigeantes, les structures des jeunes et des femmes des partis du RHDP, notamment le PDCI-RDA, le RDR, l'UDPCI et le MFA se retrouveront le jeudi 21 janvier prochain au siège du PDCI-RDA à partir de 16 heures pour une séance de travail des plus importantes.

Le seul et unique point à l'ordre du jour est d'analyser avec recul la situation sociopolitique du pays, à seulement deux mois de l'échéance électorale telle que prévue par la dernière réunion du CPC. Cette importante séance de travail sera co-présidée par les Président Henri Konan Bédié du PDCI-RDA, le président Alassane Dramane Ouattara du RDR, le président Albert Mabri Toikeusse de l'UDPCI et le président Innocent Anaky Kobena du MFA.

Comme si cela ne suffit pas, le PDCI-RDA appelle tous les membres de ses instances décentralisées de base comme du sommet (Conseil Politique, Bureau Politique et Grand Conseil) à se joindre à cette rencontre dont les décisions finales seront déterminantes dans la suite du processus électoral.

Il va sans dire que le RDR, l'UDPCI et le MFA en feront de même et que les mouvements et autres structures formelles de soutien à ces partis ou à leurs leaders s'inviteront à cette rencontre inédite. Car d'elles dépendront beaucoup de choses par la suite. Depuis quelques semaines en effet, le camp de Laurent Gbagbo a organisé et mène une cabale contre la CEI et son Président Beugré Mambé en vue d'obtenir le report du processus à défaut de le contrôler à sa guise et au seul profit de Laurent Gbagbo.

Cette cabale menace terriblement le chronogramme et pourrait mettre en péril la vie du pays, si rien n'est fait. Le RHDP qui est le garant de la paix et du sursaut démocratique du pays ne saurait donc rester les bras croisés et regarder la Côte d'Ivoire, fruit de plus de 40 ans de durs labeurs partir à vau-l'eau, en sacrifice sur l'autel de l'égoïsme d'un clan minoritaire.

EDDY PEHE

Les commentaires sont fermés.