topblog Ivoire blogs

vendredi, 08 janvier 2010

Préparation CAN 2010 - Les Eléphants en forme

Préparation CAN 2010 - Les Eléphants battent les Amavubi

can.JPGPour le second et dernier match test comptant pour la préparation de la CAN 2010, la sélection ivoirienne a battu, jeudi à Dar-Es-Salam, son homologue du Rwanda par deux buts à zéro. Deux corners, deux reprises de la tête, deux buteurs, en l’occurrence deux défenseurs, Bamba Souleiman (39è) puis Angoua Brou Benjamin (45è), le tout dans les six dernières minutes de la partie.


Ainsi pourrait se résumer la victoire des Eléphants face aux Amavubi, jeudi, au Tanzania National Stadium qui n’a pas fait son plein (5000 spectateurs environ). Pourtant, les poulains de Vahid Halilhodzic n’ont à aucun moment donner l’impression de peiner, tant leur domination a été outrancière.

C’est une équipe ivoirienne conquérante qui démarre la partie pied au plancher. Coach Vahid aligne Barry Boubacar, Emmanuel Eboué, Siaka Tiéné, Kolo Touré, Didier Zokora, Cheick Tioté, Kouamatien Koné, Bakari Koné, Gervais Yao Kouassi et Didier Drogba. Les spectateurs se régalent du jeu fluide proposé par les Ivoiriens, fait d’une bonne circulation du ballon grâce à une recherche permanente des partenaires bien placés. Au bout du récital, trois occasions nettes de but que ne peuvent transformer Baky (4è) et Drogba (11è, 28è).

Dans cette première partie du match où aucun but ne sera marqué, les Rwandais ont surtout souffert des raids de Gervinho, incisif à souhait et qui a imprimé le rythme à l’attaque des Eléphants. Cependant, le spectacle a aussi valu par la baraka du gardien de but rwandais, Jean Claude Ndoli, sauvé par sa barre sur un missile de Baky (36è) mais toujours bien placé pour faire échec aux tentatives de Kouamatien (23è) et Gervinho (45è).

A la reprise, Kader Kéïta, Salomon Kalou, Yaya Touré et Souleiman Bamba remplacent Baky, Gervinho, Kouamatien et Méïté. Le jeu des Eléphants, tourné vers l’attaque, reste le même. Celui des adversaires qui procèdent par contre-attaque, n’arrive pas à prospérer. Et les Ivoiriens qui ont une belle série de 20 matches sans défaite assiègent le camp rwandais.


Mais Jean-Claude Ndoli était en état de grâce. Il sort vainqueur de son duel avec Drogba (54è) alors que celui-ci venait de subtiliser la balle au défenseur central qui s’était mélanger les pédales sur une relance. Le dernier rempart des Amavubi annihilera également une tentative Gosso (77è) rentré à la place de Tioté à la 64è et sera sauvé par son poteau gauche quand un tir à bout portant de Salomon Kalou prenait le chemin de sa cage (52è).


Vahid effectue d’autres remplacements, faisant tourner tout son effectif, à l’exception de Guy Demel blessé et Angban Vincent De Paul. Ainsi, Aruna Dindane, Faé Emerse et Boka Arthur compensent la sortie de Drogba, Zokora et Tiéné (69è).

Trois minutes plus tard, Barry Copa cède sa place à Zogba Aristide puis Angoua Brou Benjamin remplace Eboué (85è). Les minutes s’égrènent et les supporters rwandais pensent tenir l’exploit du match nul contre l’ogre ivoirien. Mais à trop subir les assauts des Eléphants, les Amavubi concèdent un corner à la 84è.

Celui-ci, exécuté par Eboué Emmanuel, permet à Bamba Souleiman de dévier le ballon avec la tête dans les filets de Ndoli (1-0). Six minutes plus tard, bis repetita. Le corner tiré par Faé Emerse trouve dans las airs la tête victorieuse de Angoua Brou (2-0).

Koné Lassiné (Envoyé spécial)

Commentaires

LES ÉLÉPHANTS DÉCROCHENT LES ETOILES !!


On l'avait rêvé; ils l'ont réalisé.



Les éléphants du coach Vahid
viennent de réaliser ce qui,
pour les plus sceptiques d'entre
les supporters ivoiriens, relevait
de l'impossible.



Didier Drogba et ses coéquipiers
ont dynamité les douze hommes
(l'arbitre y compris) qui s'opposaient
à eux.


Malgré donc un arbitrage minable
et grossièrement partisan (?) , les
éléphants, réduits à 10, ont su, en
professionnels avertis,

déjouer tous les pièges de l'arbitre et
repousser les assauts des joueurs
ghanéens, pour s'imposer brillamment
et sans pitié, par le score sans appel
de trois buts à un.



Quelle entrée en matière !!


Ni les cartons jaunes fantaisistes de
l'arbitre Sud-Africain, ni ses coups
de sifflet d'amateur,

ni même les raids de Michael Essien
et de ses partenaires, n'ont pu avoir
raison de la détermination des éléphants

dont les futurs adversaires dans ce
tournoi, tremblent déjà !



Sacrés éléphants !

Avec eux, la CAN 2010 commence
maintenant.

Ils vont l'emporter, avant d'aller au
mundial où leurs adversaires
(Portugal, Brésil, Corée du Nord)
ont déjà la trouille !


Mais, qui peut vraiment arrêter
les éléphants ?

Vivra verra !




En attendant, réjouissons-nous.

Fêtons les éléphants.
Nos éléphants.

Écrit par : Ykigbo | vendredi, 15 janvier 2010

Merci a toi Ykigbo pour ces emotions a la hauteur de cette fabuleuse victoire des elephants.
L'aventure continu enattandant taprochaine inspiration

Écrit par : Bouabre | mardi, 19 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.