topblog Ivoire blogs

mardi, 22 décembre 2009

Noel/Adjamé :Déferlement humain

Préparatifs des fêtes de fin d’année - Déferlement humain sur Adjamé

mardi 22 décembre 2009 - Par Nuit & Jour

Noel (5).JPGAvec les fêtes de fin d’année qui se profilent à l’horizon, les principaux pôles commerciaux ne désemplissent pas. Adjamé, principal quartier commercial par excellence, n’échappe pas à la règle.

Depuis maintenant trois semaines, le quartier est pris d’assaut dès les premières heures du jour. Le forum des marchés, regroupant plusieurs commerces, est l’endroit le plus fréquenté.


 

A cause de cet espace en effet, la circulation sur le boulevard Nangui Abrogoua relève du parcours de combattants. Car, à côté des grands grossistes, plusieurs autres petits revendeurs se sont installés le long du boulevard, le temps de se faire un peu de bénéfice en cette période de fête. Cette situation entraîne l’obstruction des voies d’accès. Ainsi, les marchandages et autres courses de tous ceux qui souhaitent faire leurs emplettes avant les fêtes provoquent un véritable bouchon sur l’artère.

Même le déplacement à pied dans la commune d’Adjamé devient quasi impossible. Difficile de faire des achats. Vendredi 18 décembre dernier une voisine s’y est rendue pour des achats. Partie acheter les jouets et les cadeaux de ses enfants tôt le matin, c’est aux environs de 18 heures qu’elle est rentrée à la maison. Selon elle la circulation est très difficile à Adjamé. C’est en effet la période choisie par tous pour acheter à moindre coût tous les gadgets qui vont embellir les fêtes de fin d’année. A cela, il ne faut pas oublier d’ajouter l’attrait des femmes pour toutes sortes d’attelages. Arrivées pour faire des emplettes, celles-ci se laissent volontiers émerveiller par des articles chatoyants qui retiennent leur attention parfois pour plusieurs heures.

Attention aux voleurs

Le grand déferlement des populations sur la commune d’Adjamé est un moment inespéré pour les pickpocket qui viennent errer dans l’esprit de faire quelques ‘’bonnes affaires’’ au fond des portefeuilles des personnes les moins vigilantes. Le plus dur est de pouvoir faire la différence entre les bonnes gens et les autres. Tout le monde s’y côtoie, allègrement, mais les objectifs ne sont pas les mêmes. Hommes, femmes, jeunes et vieux, tout le monde peut ‘’porter un masque’’ pour opérer sans ménagement. Vigilance donc ! En effet, avec l’approche des fêtes, Adjamé s’est transformée en un véritable nid de voleurs et de gangsters. C’est pourquoi, il serait souhaitable, pour tous ceux qui se rendent en ce lieu de faire preuve de vigilance, sinon ils risquent de faire les frais d’indélicats tapis dans l’ombre.

Idrissa Konaté

Les commentaires sont fermés.