topblog Ivoire blogs

lundi, 07 décembre 2009

Hamed Bakayoko aux jeunes :ADO,ce que l’Afrique a de plus précieux”

Hamed Bakayoko (DCCJ-ADO) aux jeunes de Côte d’Ivoire - “Nous vous donnons ce que l’Afrique a de plus précieux”

hambak.jpgUne adresse brève mais dense, de par son contenu, à un public spécial, les jeunes et à la veille d’une échéance tout aussi capitale de l’histoire de notre pays : l’élection à la magistrature suprême dans quelques trois mois de celui ou celle qui sortira la Côte d’Ivoire de la crise et la faire entrer dans une nouvelle ère de paix et de prospérité.

Le ministre Hamed Bakayoko, directeur central de campagne chargé de la jeunesse et du monde artistique du candidat Ouattara, a invité samedi dernier, à Port-Bouet, les « ADO boys and girls » et au-delà, les jeunes de Côtes d’Ivoire, à opérer à l’élection présidentielle, ce qu’il a appelé « le sursaut de la jeunesse ».


Lequel sursaut consiste à faire un choix judicieux à un moment décisif de l’histoire, comme celui que vit notre pays depuis 2002, de la personne capable de le propulser sur le terrain du progrès et du développement. Et cette personne, a affirmé l’orateur, en ce moment en Côte d’Ivoire, n’est autre que le Dr. Alassane Dramane Ouattara. Et ce, à cause de ses qualités intrinsèques et professionnelles.

Alors, celui qu’on appelle affectueusement « le premier des Ouattara boys » s’interroge : « Comment en 2009, face aux souffrances, à l’incertitude du lendemain, un jeune, un homme consciencieux peut ne pas être avec ADO ?» Il évoque les qualités de l’homme qui font de lui « the right man at the right place », entendez « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». Ces qualités, a-t-il dit, sont le sérieux, l’honnêteté, la compétence, le patriotisme, le don de soi, l’expérience et le background.

Toutes choses qui font de Ouattara un concentré de qualités humaines et professionnelles indispensables à un dirigent moderne et modèle dans un monde de compétition et de compétence. C’est pourquoi, avec fierté, Hamed Bakayoko a dit ceci aux jeunes : « Nous vous donnons ce que l’Afrique a de plus précieux, Alassane Dramane Ouattara ». Les »ADO boys and girls » devront par la force de l’argument convaincre les plus sceptiques que l’homme de la situation est Alassane Ouattara. Tel que les jeunes Américains l’ont fait pour Obama, il demande à la jeunesse ivoirienne de le faire pour ADO.

En tout état de cause, le DCC chargé de la jeunesse du candidat des républicains est convaincu que « la vérité triomphera sur le mensonge, la manipulation des jeunes avec la force de l’argent ». Il a invité les jeunes qui doivent, à l’en croire, prendre leurs responsabilités. « Nous sommes à la croisée de chemin. Il faut faire le bon choix c’est-à-dire ADO. Ce n’est pas une affaire d’ethnie ou de religion » a-t-il affirmé.

Enfin, il a fait une remarque pertinente de la marche de l’histoire politique de la Côte d’Ivoire de l’après-Houphouët : « après Houphouët, ce fut son dauphin constitutionnel, après lui, ce fut son dernier chef d’Etat-major, après lui c’est son opposant historique ». Et de s’interroger « après l’opposant historique, qui reste ? C’est son unique premier ministre », a-t-il conclu sous une salve d’applaudissement du public radieux d’avoir écouté un grand message.
Ibrahima B. Kamagaté

Les commentaires sont fermés.