topblog Ivoire blogs

vendredi, 03 juillet 2009

ADO parraine la 7 eme Edition de la Route des Reines et des Rois

ADO_Bke%20(8).jpg



Dr Alassane Dramane Ouattara, parrain de l’édition 2009 du Festival International de la Route des Reines et des Rois est un «choix indiqué», a expliqué Nanan N’dépo Dodo, conseil supérieur des Rois de Côte d’Ivoire. Parce que, dit-il, l’homme avait tissé un lien étroit avec les têtes couronnées ivoiriennes depuis la crise de 2002. Au nom du parrain, Madame Dagri Henriette Diabaté s’est félicitée de l’initiative du Festi-Rois 2009 et de la persévérance de ce projet qui est devenu, précise-t-elle, un véritable programme. La représentante du parrain a exposé la volonté du Dr Alassane D. Ouattara – par ailleurs président du RDR – de confier un rôle prépondérant aux autorités coutumières dans son programme de société. Au niveau africain, le secrétaire général dudit parti dira : « le Dr Alassane Ouattara est favorable à la création d’une Chambre des rois et chefs traditionnels qui peut être un organe consultatif pour la prévention et résolution des conflits en Afrique ». Venu du Bénin pour participer au lancement officiel du Festi-Rois 2009, Nanan Adjahouto Dodo, 1er Vice-président du Conseil supérieur des Rois dudit pays, a exhorté les autorités administratives, politiques et les bailleurs de fonds ivoiriens à s’impliquer dans la réussite du Festival International de la Route des Reines et des Rois. A l’en croire, le Festi-Rois 2009 qui est une véritable boussole culturelle, voire un pèlerinage au cœur de la tradition ivoirienne, a été bénéfique pour la consolidation de l’unité en Côte d’Ivoire. « Nous avons profité de la 6ème édition pour purifier le pays hôte et nous avons interpellé les protagonistes de la crise ivoirienne sur la nécessité de retourner à la cohésion et à la paix. Que les autorités ivoiriennes soutiennent l’initiative du professeur Amoa Urbain », a martelé Nanan Adjahouto Dodo, roi des Aïzo du Bénin. Après lui, à la tribune, le directeur du Festi-Rois, le professeur Amoa Urbain a demandé une implication plus accrue des populations ivoiriennes. Car, a-t-il soutenu : « le Festival International de la Route des Reines et des Rois ouvre un livre d’histoire aux mille lueurs en partance pour l’Afrique. Inscrivez- vous y, ouvrez une page blanche et couvrez-la avec élégance pour les générations afin de réaliser les Etats-Unis d’Afrique, en passant par la Confédération des rois et chefs traditionnels africains ».

Les commentaires sont fermés.