topblog Ivoire blogs

vendredi, 03 juillet 2009

ADO a Bouake ,message de prix

ADO_Bke%20(8).jpgAu meeting qu’il a animé au Stade de la paix de Bouaké, le président des républicains, Alassane Dramane Ouattara, a insisté sur le pardon, la réconciliation.





Lors du giga- meeting qu’il a animé, samedi dernier, au stade de la paix de Bouaké, le président du Rdr, n’a pas caché, devant des populations mobilisées sa tristesse. Il s’en est expliqué : «Bouaké a souffert. La guerre est entrée dans cette ville. Vous, populations de Bouaké, savez ce que c’est qu’une guerre».




Condamnant encore une fois, le fait que des frères se soient affrontés avec des armes, Alassane Dramane Ouattara a indiqué que cela n’aurait jamais dû arriver à la Côte d’Ivoire. «Ce qui s’est passé ici est une trahison des valeurs de la paix enseignées par notre père Félix Houphouet-Boigny».




Qualifiant d’énormes, les dégâts causés par cette guerre, il a, au cours de ce meeting, appelé à “la réconciliation et au pardon sincère qui exclut tout esprit de vengeance. Pour sa part, il affirme avoir pardonné, au nom de la Côte d’Ivoire”. Car, selon lui, «bien que nous ayons des différences, nous sommes Ivoiriens». Aussi, souhaite-t-il « que la suspicion sur la nationalité de certains concitoyens prenne fin».




Le président du Rdr veut “construire le pays avec tous les Ivoiriens”. Il souligne avoir la solution pour la paix. C’est pourquoi tout en invoquant ce qui s’est passé, il ne veut pas porter de jugement. Alassane Ouattara a remercié publiquement les ledears du Pdci, de l’Udpci et du Mfa qui, dans le cadre du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), lui ont réservé un accueil chaleureux partout où il est passé. Il a demandé à la population ivoirienne de franchir une autre étape : les élections démocratiques dont la date du premier tour de la présidentielle est fixée au 29 novembre prochain. «Depuis 10 ans, nous réclamons des élections démocratiques. Il faut que ces élections aient lieu cette année», prie Alassane Ouattara. Qui indique que s’il est candidat, c’est parce qu’il veut être «utile à son pays». «Avec Houphouet, j’ai appris à gérer l’Etat. J’ai aidé des pays en crise à se relever. J’ai des solutions aux problèmes de mon pays : la pauvreté, les inégalités, le chômage, l’insécurité, le logement…».




Le Dr Alassane Ouattara promet de faire de sorte, une fois élu Président de la République, «qu’il y ait une économie forte pour créer des emplois, un Etat fort et dynamique. Je veux une Côte d’Ivoire respectueuse des croyances des uns et des autres. Je veux qu’elle devienne un pays émergent», dit-il.




Il souligne, surtout, que ce qui a consolidé la réussite de la Côte d’Ivoire, c’est l’unité de ses fils. Il prend l’engagement de «réhabiliter la zone centre, nord et ouest (Cno). Pour permettre à ces régions de rattraper leur retard. Je ferai tout ce qu’il faut pour remettre Bouaké, debout». Avant de conclure : «il n’y a pas deux Côte d’Ivoire. L’Etat doit exercer son autorité sur toute l’étendue du territoire».




Autres promesses faites par Alassane Ouattara: créer une armée républicaine, veiller à ce que le volet militaire de l’Accord de Ouaga dont il a salué la signature soit appliqué intégralement et former un gouvernement de large consensus.




Comme dans les autres localités qu’il a visitées, Alassane Dramane Ouattara a promis d’investir dans les domaines routiers, sanitaires, éducatifs…et les logements sociaux, 310 milliards de francs Cfa sur cinq ans, dans le département de Bouaké. «Trouver l’argent, c’est mon métier. Je veux mettre mon pays au travail. Mais, pour le faire, je compte sur votre vote», a-t-il encore rappelé.




Emmanuel Kouassi

Les commentaires sont fermés.