topblog Ivoire blogs

lundi, 29 juin 2009

Michael Jackson : l'héritage en question

mike jackson.jpgLe Roi de la Pop laisse derrière lui un-demi milliard de dollars de dettes, mais une collection musicale évaluée au double. De plus, ses disques s'arrachent depuis vendredi, et des proches envisagent de transformer "Neverland" en parc d'attractions. 


 Les avocats se sont mis au travail dans les heures qui ont suivi l'annonce, jeudi, du décès de Michael Jackson à la suite d'un arrêt cardiaque dont les circonstances restent troubles. Le chanteur, qui a vendu quelque 750 millions d'albums durant sa carrière, laisse un patrimoine musical monumental. Mais aussi des dettes estimées entre 400 millions et 500 millions de dollars pour 710 millions d'euros d'avoirs.

michael-jackson[1].jpg"C'est une énorme pagaille. Personne ne comprend encore de quoi il retourne, mais nous n'en sommes qu'au début du processus", a déclaré au "New York Times" un cadre supérieur de Sony. La major du disque détient à part égale avec Michael Jackson, la formidable collection Sony/ATV Music Publishing comprenant notamment 251 chansons des Beatles rachetées en 1985 par le chanteur pour 47,5 millions de dollars.

Sony/ATV Music Publishing constitue précisément le principal avoir de Michael Jackson, qui s'en est servi de garantie pour contracter des emprunts de 320 millions de dollars auprès de HSBC et Barclays Bank. En 2005, il en avait transmis la propriété à un trust qui serait désormais sous le contrôle de sa mère Katherine. Par ailleurs, son label indépendant MiJac Music Publishing, qui contient ses propres morceaux ainsi que ceux d'autres artistes comme Sly et Family Stone, est évalué entre 50 millions et 100 millions de dollars. Le montant des dettes qui pourraient lui être rattachées n'a pas été révélé.

"Neverland" parc d'attractions ?

Enfin, la question du devenir de son ranch Neverland, gagé l'an dernier par Michael Jackson auprès de la société immobilière Colony Capital en échange d'un refinancement de 25 millions, est également en suspens. Avant que les créditeurs puissent s'avancer pour réclamer ou négocier quoi que ce soit, il faudra en premier lieu que les volontés testamentaires de Michael Jackson soient révélées et exécutées. Le chanteur laisse trois enfants et aucun détail n'a encore filtré sur la structure qu'il avait envisagé de mettre en place pour eux.

 

Aussi réputé pour son flair de businessman que pour ses dépenses personnelles somptuaires (entre 30 et 40 millions de dollars par an !), Michael Jackson pourrait connaître une situation financière posthume plus saine que celle qu'il avait créée de son vivant, estiment les experts. Depuis jeudi, ses CD s'arrachent à tel point que, aux Etats-Unis, nombre de distributeurs n'avaient déjà plus de stock vendredi. Or l'industrie anticipe que la tendance persistera pendant encore de nombreux mois.

Et déjà, l'entourage de Michael Jackson s'interroge sur les stratégies qui permettront de maximiser les revenus issus de son patrimoine.Un scénario imaginé par ses frères, selon le webzine spécialisé "Hollywood Reporter", consisterait notamment à transformer Neverland en un centre d'attractions sur le modèle de Graceland, l'ancienne propriété d'Elvis Presley. La tombe de Michael Jackson, si tant est que les autorités locales autorisent son inhumation en ce lieu, en serait la principale attraction.

De notre correspondante à San-Francisco, LAETITIA MAILHES  Le 28/06/09  - 15H58   - actualisé à 15:58:00 

 

Les commentaires sont fermés.