topblog Ivoire blogs

jeudi, 04 juin 2009

Gbagbo et les nuits blanches

In Le monde

Le chef de l'Etat vénézuélien, Hugo Chavez, s'est promis de battre son record de 2007 : il avait alors parlé huit heures d'affilée à la radio et à la télévision. Cette fois, sa célèbre émission, "Hello President", doit durer quatre jours, de jeudi à dimanche. "Nous commencerons avec le soleil, a-t-il averti ses concitoyens. Nous aurons probablement un premier épisode pluvieux vers minuit..."


 

Ce n'est pas son homologue ivoirien, Laurent Gbagbo, qui ferait des nuits blanches. L'année 2007 a été pour lui une délivrance, avec l'élection de Nicolas Sarkozy. "Depuis que Jacques Chirac est parti, je dors d'un sommeil profond et je me réveille tranquillement", vient-il d'avouer.

Finis les tracas. Les relations entre la France et son ancienne colonie se sont beaucoup détendues.

A posteriori, on imagine le cauchemar qu'ont été les nuits de Laurent Gbagbo. Il devait se réveiller brusquement toutes les heures et se redresser sur son lit, le front couvert de sueur, en criant : "Chirac, sors de là ! Je te vois !"

Aujourd'hui, gros dodo. Dans son pyjama de soie, le visage épanoui, le président Gbagbo fait toutes ses nuits. La politique africaine de la France serait-elle en sommeil ?

Robert Solé

Commentaires

Tu prouves par ton écrit que tu n'as aucune fibre nationaliste.C'est pitoyable d'avoir chez nous des citoyens sans consistance de ton espèce.
Pitié! Pour notre pauvre pays dont certains des enfants sont si attardés.

Écrit par : inza | jeudi, 04 juin 2009

C'est ecrit libre opinion d journal Le monde et signé de Robert Solé!
T'es journalisme parbleu! Ta haine te detruira mis crois moi vous FPI et consort avez une mauvaise contre attaque communicationnelle face à ADO, c'est tres pitoyable .Meme Blé Goude chercher ses marques pour contre-attaquer!
Soyez plus intelligent que ca bon sang!
Vous ai-je sousestimé? Selon vos reactions, c'est surement cela!
Allez pauvre hetre Inza, j'attends une reponse digne de toi!

Écrit par : RJR YOP | vendredi, 05 juin 2009

Les commentaires sont fermés.