topblog Ivoire blogs

mercredi, 03 juin 2009

Ado phenomenal à San pedro

ado3.jpgIl y a des évènements qui ne se racontent pas. Il faut les vivre pour en mesurer toute la dimension et le sens du message qu’ils véhiculent. La rentrée triomphale du Président Alassane Dramane Ouattara, hier autour de quinze heures, à San Pedro, fait partie de ces grands moments à voir, à vivre et à en comprendre les signes. Un accueil prophétique pour l’ancien DGA du Fonds Monétaire International. Alassane Ouattara, un homme-passion ou un homme de passions, qui ne laisse véritablement pas indifférent.

lepatriote_2892.jpg

 Plus de deux heures de parcours, du corridor à la Préfecture, en passant chez le Chef des Kroumen. Il n’est assurément pas aisé de se soustraire de la foule compacte d’hommes, de femmes, de jeunes et de vieux, quand on porte le nom Ouattara. Un patronyme, synonyme de force, de détermination et de pardon. Les populations sont sorties massivement pour accueillir Al Hassan, «le bon et le généreux», «l’homme brillant et travailleur», aux portes de San Pedro, neuf ans après sa dernière visite en 2000 dans la cité portuaire.

 «On va toucher Ado aujourd’hui», lance une dame toute souriante, malgré la grande canicule. Plus loin, un sexagénaire, aux cheveux tout blancs et à la démarche difficile, a la force de clamer sa grande détermination, en ces termes : «Mon sang est RDR». Un policier, dépassé par la forte marée humaine et faisant fi de son devoir de retenue, ne peut s’empêcher de se rendre à l’évidence : «vraiment, le monsieur est fort et populaire».

Autant le dire tout net. Hier, San Pedro a cessé de travailler, les populations ont tout arrêté, les commerces et magasins ont fait descendre les stores et fermer portes et fenêtres, pour saluer leur invité de marque, l’ancien Premier ministre de Félix Houphouët-Boigny, le seigneur Alassane Ouattara, avec toute la déférence et le respect que lui confère sa personnalité.

 Combien étaient-elles, toutes ces personnes sorties spontanément depuis la matinée, pour ouvrir les portes de la ville au candidat à la prochaine élection présidentielle? Il faut retenir que sur une distance de plus de dix kilomètres, la foule était compacte, des deux côtés de la longue voie, du corridor à la Préfecture. Hier à San Pedro, le constat était clair et saisissant. Le phénomène Ouattara n’a pas varié d’un iota. Mieux, l’époux de la Colombe Dominique Ouattara gagne en mobilisation. En un mot, il fédère autour de lui, toutes les énergies et se précise depuis bientôt deux décennies, comme le catalyseur des aspirations de changement et de bonheur de ses concitoyens.

Le déferlement humain de San Pedro vient encore rabattre le caquet à ceux qui veulent se mentir à eux-mêmes, en faisant croire que la côte du patron des Républicains a baissé. Il faut absolument rendre à Ouattara ce qui est à Ouattara.

 Depuis 1994, date de création du Rassemblement des Républicains à ce jour, la popularité de Ado reste intacte. La grande mobilisation autour de sa personne par les habitants de San Pedro n’est pas sans rappeler la tournée mémorable de 2000, qui l’a conduit dans toutes les grandes villes et villages de Côte d’Ivoire. Ou encore la ferveur populaire qui l’a accueilli à Bouaké lors du deuxième anniversaire de la flamme de la Paix, et dernièrement, le 9 mai dernier à Yopougon. Pour sûr, le message de San Pedro avait tout l’air de prophétique.

Les populations, ruinées par la pauvreté, la mauvaise gouvernance et les choix du péril des dirigeants actuels, ont reconnu leur héros, le libérateur qui viendra, avec «la solution Ado» mettre un terme à leurs souffrances et supplices. Hier à San Pedro, le phénomène Ado a encore opéré. Le «Libérateur» progresse dans sa marche vers le Palais présidentiel.

Bakary Nimaga à San Pedro

Les commentaires sont fermés.