topblog Ivoire blogs

samedi, 30 mai 2009

ADO A SAN PEDRO

ADO a San Pedro,Pascal Gnépa Chef de canton de San-Pedro


Interview/ Pascal Gnépa (Chef de canton de San-Pedro): “Nous sommes prêts à accueillir ADO”

ado.jpgLe président du RDR sera en tournée, du 2 au 7 juin, dans le Bas-Sassandra. A San-Pedro, chef-lieu de la région où il établira son quartier général, nous avons rencontré le premier responsable de la chefferie traditionnelle kroumen, le chef de canton Pascal Gnépa. Il nous explique dans cette interview, comment les peuples kroumen, wagnin, bakwé et néyo préparent la venue de l`ancien Premier ministre d`Houphouët-Boigny.



Meeting_Yop%20(52).jpg

 



Le Patriote: Chef, le docteur Alassane Dramane Ouattara sera à partir du 2 juin dans la région du Bas-Sassandra pour une tournée. Vous, en tant que premier garant de la tradition du peuple Kroumen, comment préparez-vous cette visite?

Moi, j`étais en tournée avec le maire pendant qu’au cours d`une réunion des jeunes on a donné l`information. Il s`est avéré que ce jour-là, nous étions à pratiquement dix jours de son arrivée. Les jeunes se sont indignés du fait que le docteur Alassane Dramane Ouattara qui a été Premier ministre dans ce pays et qui est le président d`un grand parti comme le RDR puisse venir dans des conditions aussi précipitées à San-Pedro, sans qu`on puisse s`apprêter à lui réserver un accueil digne de son rang. Ils se plaignaient du fait que nous n`avions pas l`information de sa venue si ce n`est dans les journaux. Certains ont dit que si c’est dans ces conditions qu`il doit venir, ce n`est pas la peine. Lorsque je suis revenu de ma tournée, je me suis, dans un premier temps, aligné sur la position des jeunes. Car, je convenais avec eux qu`une personnalité de son rang ne pouvait pas venir dans une région sans que les parents ne soient informés d`avance. Dieu merci, Mme le ministre Jeanne Peuhmond est arrivée pour donner officiellement l`information de sa prochaine venue et qu`elle venait comme on le dit chez nous, `taper à la porte`. Elle a expliqué l`annonce de sa venue sans nous avertir par une fuite dans la presse. Mais, elle nous a dit de ne pas considérer cela comme une méprise de la part du RDR. Nous avons donc demandé un décalage pour ce qui est de la date. C`est ce qui a été fait, Dieu merci ! Et nous sommes donc prêts à accueillir le docteur Alassane Dramane Ouattara. De même que le feraient Bédié, Gbagbo, Francis Wodié ou tous ceux qui sont à la tête d`un parti politique dans ce pays. Parce que tous sont nos frères. Je le dis, c`est de façon unanime. Je parle au nom de toute la région.

LP: Qu`est-ce que le peuple Kroumen attend de cette visite du docteur Alassane Ouattara?
P.G: La visite de Ouattara nous intéresse au plus haut point. Quand vous avez des enfants, à un moment donné, il faut qu`ils viennent vous rendre visite pour aller en brousse ou à la pêche avec eux. C`est en ce moment que vous savez qui choisir parmi eux, pour l`envoyer lorsque vous voulez entendre une bonne nouvelle. Il faut qu`ils viennent nous entretenir pour l`écouter. Ils seront nombreux ainsi à venir. Mais, c`est comme cela que nous pourrons savoir qui de nos enfants, prône un langage qui nous sied et qui est à notre goût. C`est en ce moment là qu`au moment des élections, nous pourrions faire notre choix. Qu`ils viennent tous pour qu`on les écoute et qu’on les entende. Cela nous intéresse.

LP: Vous, en tant premier responsable de la chefferie Kroumen, que voulez-vous que le président du RDR fasse pour l`amélioration des conditions de vie de votre peuple? Qu`allez-vous lui dire dans ce sens lorsqu`il sera là?
PG: Au président du RDR, je dirais très sincèrement qu`il a servi la Côte d`Ivoire lorsqu`il était Premier ministre et nous avons vu les fruits. Il est vrai que nul n`est parfait sur cette terre. Mais, nous avons vu ses fruits à lui. Nous allons lui dire que nous sommes là et au même titre que les autres leaders politiques, nous allons l`écouter. Nous ferons le maximum pour que l’un d’eux sorte pour gouverner la Côte d`Ivoire. Le choix comme c`est les urnes, je ne peux pas dire qu`il faut Alassane, Gbagbo ou quelqu`un d`autre. Dans tous les cas, on va l`écouter. C`est surtout cela qui nous intéresse. Parce que jusque-là, tout ce que nous avons entendu ou entendu dire de lui, vient de la bouche d`autres personnes. Il sera devant nous en personne et il nous dira lui même comment il compte diriger le pays. C`est ce qui nous réjouit.

LP: A votre niveau, que comptez-vous faire pour que son séjour dans la région soit une réussite?
P.G: En tout cas, nous essayons de mettre tout en oeuvre pour que son séjour soit des plus réussis. D`ailleurs le samedi prochain (NDLR: demain), une grande réunion aura lieu à Gabédji. Nos frères Bakwé du sud nous invitent. Et donc, nous aurons l`occasion d`échanger. Chez nous, on dit `un seul doigt n`enlève pas les poux. Lorsque nous serons réunis là-bas entre nous chefs, nous aurons l`occasion d`en parler pour que sa venue ici, soit comme sur la terre de ses pères. Parce que je nous ici, nous sommes contre la violence. Nous ferons en sorte que celui qui vient ait un séjour des plus nobles, paisibles et qu`on l`écoute sincèrement. Parce que lorsque vous cafouillez, c`est dans ce cafouillage qu`on vous donne d`autres versions. Alassane arrive, nous demandons aux uns et aux autres de rester tranquille. Il va nous entretenir. C`est à partir de ce qu`il va dire que nous pourrons nous faire une opinion. Personne n`est bon, personne n`est mauvais sur cette terre. Il faut tout simplement approcher les gens. En kroumen, on dit : « il faut être sous un arbre pour voir s`il fait tomber des fruits ». Toutes les dispositions sont donc prises à notre niveau en tant que chef, pour sa venue, pour qu`il ait vraiment un bon séjour.

LP: Quel appel lancez-vous aux populations pour cette tournée?
P.G: Nous disons à toutes les populations autochtones de la région du Bas-Sassandra, Wagnin, Kroumen, Bakwé et Néyo ainsi que les allogènes que lorsque quelqu`un dit : « moi je viens chez vous pour vous aider », il faut bien l`accueillir. Car c`est une chance. Qui connaît celui qui va l`aider demain ? Alassane fait partie des hommes forts de ce pays. Donc, il faut que, main dans la main, tout le monde se lève pour lui réserver un accueil chaleureux. Il faut arrêter de raconter des choses qui ne sont pas vraies et mobiliser ce jour-là notre frère, père, ami et camarade pour certains pour cet accueil.

LP: Que pensez-vous du docteur Alassane Dramane Ouattara?
P.G: Le docteur Alassane Dramane Ouattara est un homme qui, sous l`ère du président Houphouët-Boigny, a été Premier ministre. Il a donc servi le pays au plus haut niveau. Pendant son service, nous n`avons rien eu qui soit mauvais. Le temps de son service est certes passé. Mais il peut revenir comme Bédié peut revenir pourvu que le peuple le veuille. Donc c`est un monsieur qui n`est pas mauvais. Si demain, il est notre président, c`est notre président. Si Gbagbo est notre président, c`est notre président. Si Bédié est notre président, c`est notre président. Alassane, est un Ivoirien, Gbagbo est un Ivoirien, Bédié est un Ivoirien. Nous, les Kroumen, nous sommes en Côte d`Ivoire. Donc nous accueillons tous nos frères. Je demande donc que le 2 juin, tout le monde soit mobilisé pour venir écouter le docteur Alassane Dramane Ouattara, président du RDR, ancien Premier ministre qui viendra nous entretenir. Mme le ministre Jeanne Peuhmond nous a dit qu`il vient pour échanger avec nous. Quand demain la campagne sera lancée, il reviendra. Nous souhaitions sa venue à San-Pedro depuis longtemps. Mais il y a un adage qui dit : vaut mieux tard que jamais. Compte tenu de son calendrier très chargé, il n`a pas pu venir tôt à San-Pedro. Aujourd`hui, il a choisi la date du 2 juin pour venir nous rendre visite, nous disons qu`il n`y a pas de problème. Nous serons là pour l`accueillir.

Jean-Claude Coulibaly


Le chef Pascal Gnépa: La venue du docteur Alassane Dramane Ouattara, nous a été annoncée depuis longtemps. Nous avons tenu à nous aligner par rapport à cette venue. Nous sommes d`accord que le docteur arrive. On n`a pas vu en cela un problème. Le docteur Alassane Ouattara est notre frère et notre père pour certains d`entre nous. Donc sa venue ne peut que nous réjouir. Mais, je tiens à préciser une chose. Vous avez dû entendre dans la ville une rumeur qui court et qui laisse entendre que la population ne veut pas de la venue du président du RDR dans notre région. Il n`en est rien. Il y a eu des incompréhensions à un moment donné, lorsqu`on nous a annoncé sa venue.

Les commentaires sont fermés.