topblog Ivoire blogs

lundi, 25 mai 2009

Gbagbo family in business

Lu dans “La Lettre du continent” : Gbagbo family in business.

Pauvres jeunes patriotes! Ils sont abandonnés pour cause de guerre mais les enfants cheris de Gbagbo font de bonnes affaires dans cette meme guerre! Il y a les uns et les autres! Parlementer seulement, nous, enfants Gbagbo, on bouffent!

Si les enfants Gbagbo sont interdits de politique, ils s`affairent notamment dans la communication. Contrairement à d`autres pays africains, on ne peut pas dire que les enfants du couple Gbagbo soient entrés en politique. Ils tentent plutôt leur chance dans des affaires locales.


Fille d`un premier mariage de Simone Gbagbo, Marthe Ehouman préside Warid Télécom Côte d`Ivoire, la filiale locale de l`Abu Dhabi Group, propriété de la famille royale. De son côté, sa sœur jumelle Patricia Aimée Ehouman, épouse Meva, est la chargée des affaires privées de la première dame. Avec son époux, de nationalité camerounaise - qu`elle a rencontré lors de ses études en Allemagne -, elle a monté la société de communication Simplex-CI. Cette dernière gère les opérations de communication et d`évènementiels pour le cabinet présidentiel, ainsi que pour la Sodemi (Société de développement des mines).

L`un des concurrents les plus accrocheurs de Simplex-Ci est l`ex-chef des patriotes, Charles Blé Goudé, avec Leader Team Associated. Epoux de Marie Laurence Gbagbo Gado - l`une des jumelles -, Stéphane Kipré, leader politique de l`Union des nouvelles générations (Ung), est par ailleurs le co-fondateur de la société Mecaf (Mécanique navale et industrielle) et a créé Agro, une entreprise de négoce. Il est en relation d`affaires avec l`entrepreneur Oudaye Chaloub, patron de la société Cipexi qui opère sur le port de San Pedro. Par contre, Kipré a revendu sa Société d`imprimerie industrielle (S2I) à Landry Ipaud, le mari de sa belle-sœur, Marie Patrice Gbagbo. (Cette dernière veut se lancer dans la production cinématographique). S2I sera sans doute l`une des sociétés les plus actives pour concevoir et diffuser les "articles" de campagne du candidat Laurent Gbagbo à l`élection présidentielle de fin 2009. Sœur jumelle de "Marie Patrice", Laurence Gbagbo Gado poursuit un stage à la direction générale du Trésor public après un passage au cabinet Deloitte.

Enfin, Michel Gbagbo, fils de Laurent, est enseignant à l`Université de Cocody et directeur du département communication et sensibilisation du Comité national pour le redéploiement de l`administration (Cnpra).

In “La Lettre du continent” N°564

Commentaires

C'est ça qu'ils appellent refonder un pays. C'est vraiment triste pour des gens qui se font appeler socialistes

Écrit par : Abou B | lundi, 25 mai 2009

Eux,au moins, ne passent pas leur temps à vivre aux dépens de l'état.Ce n'est pas parce que l'on est enfant du PR que travailler est interdit.On en connaît qui ont poussé la boulimie jusqu'à posséder le monopole de l'importation du riz, en Côte d'Ivoire tandis que d'autres ont acquis leur puissance financière grâce à la rébellion et à l'occupation illégale du nord du pays.Les sympathisants de tels jeunes égarés devraient se taire.

Écrit par : inza | mardi, 26 mai 2009

Frère,
Mon doctorat est le résultat de mon travai.
Au CNPRA, je travaille sous la Présidence d'un certain Soro Guillaume, pour la Paix.
Je n'ai pas honte de ça.
Parceque être fils de Président, ce n'est pas un travail.

Écrit par : Michel GBAGBO | mercredi, 15 juillet 2009

Salut!
Je ne suis pas un partisan du FPI, mais franchement je vois pas le mal à ce que les enfants du président soient dans les affaires!
Ecrivez des articles plus intéressant que ça!
Mr michel vous n'avez pas à vous justifier!

Écrit par : Ninta Diarrassouba | vendredi, 24 juillet 2009

tu veux oh tu veux pas oh ;tu es content tu n'es pas content ,ils avancent et nous ivoiriens nous en sommes fiers!!!!!!!!!!!donc ferme ta salle gueule comme le chante ALPHA BLONDY.travaille aussi ,qui s'est tu pourrais etre leur associés.

Écrit par : HYPPOLITE AKA KRAIDI | mardi, 24 novembre 2009

Vous êtes là à parler pour ne rien dire. Etre enfant de président c'est pas un travail, encore moins une profession. Ils ont raison d'être dans les affaires!! quand Gbagbo sera plus au pouvoir et quand on va leur répondre tu fais quoi?
Ils pourront dire je suis directeur de tel ou tel entreprise. Pas comme certains de mes cousins à qui on pose la question : "tu fais quoi?" et qui répondent" En fait quand papa était président j'étais à la tête de çi ou ça", mais comme il n'est plus au pouvoir là maintenant je....euh.... euh... comment dirais-je? Je....." Qui est fou! il faut assurer ses arrières, être président c'est un titre que l'on peut perdre du jour au lendemain!! Et c'est ça qui est la vérité.

Écrit par : Mosolicious | jeudi, 11 février 2010

salut!
Au lieu d' encourager ses gens à créer ou à s investir véritablement pour eux même enfin d'ouvrir des portes aux milliers ivoiriens,pour qu' ils puisent comprendre ou à compter sur eux même sans compter sur l'aspect économique et relation de leur parent à compter sur eux même.je pense que c' est une bonne initiative ce qu' ils font et c'est encourageant. cherchons aussi à faire sa et cela est important à nos yeux.levons nous et agissons pour nous même.DIEU nous bénisse!

Écrit par : LOUIS | vendredi, 09 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.