topblog Ivoire blogs

vendredi, 22 mai 2009

Alain Lobognon: “Les titres des journaux pourraient conduire à un contre-coup fâcheux de l`application de l`APO”

Alain.lobognon.jpg

mercredi 20 mai 2009 - Par Le Nouveau Réveil

La réunion du Cadre Permanent de Concertation (CPC) qui s'est tenue à Ouagadougou le lundi 18 mai 2009, a fait naître un réel espoir au niveau des acteurs politiques et des populations pour une fin définitive de la crise en Côte d'Ivoire marqué par la tenue du premier tour de l'élection du Président de la République le 29 novembre 2009.


Cette réunion du CPC a adopté d'importantes résolutions dont celle relative au démarrage le 20 mai 2009 des passations de charges entre les commandants des zones des FAFN et le corps préfectoral.

Les Forces Nouvelles depuis toujours inscrites dans l'application de l'Accord Politique de Ouagadougou (APO), réaffirment leur engagement à mettre en oeuvre les pertinentes recommandations du CPC.

Il importe de noter que le succès du processus de sortie de crise en Côte d'Ivoire ne saurait dépendre des seuls signataires de l'Accord Politique de Ouagadougou, à fortiori des Forces Nouvelles uniquement.

C'est pourquoi, chaque fois que les différentes instances issues de cet accord se sont réunies, un appel à la responsabilité a toujours été lancé à l'endroit des médias dans leur ensemble, les conviant à accompagner le processus de sortie de crise par la création d'un environnement apaisé pour instaurer un cadre propice à une bonne mise en oeuvre des différents processus

Commentaires

Ne faisons pas fausse route.Est-ce que ce sont les écrits des journalistes qui ont mis notre armée en alerte maximale?Nous devons reconnaitre que certains hommes politiques ne jouent pas franc jeu.Admettons tous que la rébellion est une voie sans issue , quant aux ex-rebelles, ils doivent comprendre ici et maintenant que l'usage des armes comme ils l'ont fait est mauvais pour notre pays et que leur salut se trouve dans la république.Hors de la république, point de salut.

Écrit par : inza | vendredi, 22 mai 2009

Cher Inza, Si ton armée est en état d'alerte maximal nous on s'enfout de ça. Mais arrête s'il te plait de faire comme si la rébellion est venu de nulle part. C'est la classification et l'exclision de ta réfondation qui a résulté la rebellion. Et ça je ne t'apprend rien, Mister mauvaise foi.

Écrit par : Abou B | samedi, 23 mai 2009

Abou B,j'espère que tu as lu les journaux qui ont fait état de cette mise en alerte des FDS,ils soupçonnent sans le nommer ton président qui aurait donné son onction à cette énième déstabilisation de notre pays. Je ne sais pas tu veux sciemment occulter la vérité mais il est faux d'imputer les causes de cette crise aux refondateurs qui sont arrivés en octobre 2000. C'est la rivalité entre les héritiers d'Houphouet-Boigny qu'étaient Bédié,ADO et Gueï qui date de 1993 qui est la cause de cette crise après avoir entrainé le coup d'état de 1999.
La Côte d'Ivoire est en crise du fait qu'un certain Allassane Dramane Ouattara qui s'est prévalu de la nationalité voltaïque,ce qui est notoirement connu de tous, veut coûte que coûte être le président d'un pays qui n'est pas le sien. Et il se trouve ,malheureusement, des ivoiriens pour le soutenir dans son entêtement suicidaire.Il n'aura rien et ne sera rien.

Écrit par : inza | dimanche, 24 mai 2009

Cher Inza, Vous voyez vous même comme c'est ridicule votre raisonnement. Laurent Gbagbo est le véritable acteur de la destabilisation de la Côte d'Ivoire. Tout le monde le sait. Mais cette année il va nous foutre la paix, parce qu'il sera battu à platte couture aux prochaines élections.

Écrit par : Abou B | lundi, 25 mai 2009

Les commentaires sont fermés.