topblog Ivoire blogs

mercredi, 06 mai 2009

Présidentielles 2009/ Moustapha Savané ingénieur des TPE en France aux jeunes Ivoiriens: "Appropriez-vous le programme de ADO"

  Savané moustapha.jpgIngénieur des Travaux Publics, responsable de l`Unité d`Exploitation de la Route d`Orsay à la Direction Interdépartementale des Routes d`Ile de France au Ministère de l`Ecologie, de l`Energie, du Développement Durable et de l`Aménagement du territoire en France, Moustapha Savané est un observateur de la scène politique ivoirienne. Dans cette contribution, cet intellectuel ivoirien appelle les jeunes de son pays à s’approprier le programme de gouvernement du candidat du RDR. «En effet, ADO fait de l’emploi des jeunes, la priorité des priorités et s’engage à créer en 5 ans un million d’emplois avec l’aide de l’Etat et en grand nombre dans le secteur privé» précise-t-il à l’endroit de ses jeunes frères ivoiriens.



AlassaneOuattaraReeluPresident.jpgLe Docteur Alassane Dramane OUATTARA a toujours eu avec la jeunesse de Côte d’Ivoire une grande complicité, une grande confiance et une osmose eu égard aux responsabilités importantes confiées à certains jeunes ivoiriens.

Qui mieux que le Docteur Alassane Dramane OUATTARA pourrait mettre en exergue le désir de changement manifesté par les jeunes Ivoiriens ? En effet, lors de la dernière rencontre que le président du RDR a eue avec les jeunes de son parti, Alassane Dramane OUATTARA rappelait encore l’engagement des jeunes pour un changement bénéfique en Côte d’Ivoire.

Cet engagement s’est observé par une mobilisation sans précédent, en Côte d’Ivoire, lors des audiences foraines, de l’enrôlement et de l’identification.
Jeunes ivoiriens soyez unis comme un seul homme et renforcez encore plus l’unité en Côte d’Ivoire, unité qui est le moteur du vivre ensemble et du développement harmonieux de notre pays.

C’est vers cette voie de cohésion que le Docteur Alassane Dramane OUATTARA s’oriente et encourage tous les jeunes Ivoiriens de tous les bords politiques (FPI, MFA, PDCI, PIT, RDR, UDPCI, …) à poursuivre en Côte d’Ivoire et ce, afin de consolider la réconciliation nationale, l’unité et la paix dans ce pays cher à tous les Ivoiriens.

Qui donc, encore moins le Docteur ADO, pourrait nier la capacité de mobilisation des jeunes ivoiriens ? Si vous, jeunes, vous vous mobilisez et mobilisez vos parents, amis et tous les autres Ivoiriens épris de liberté et de justice à Abidjan et partout ailleurs en Côte d’Ivoire, alors Alassane Dramane OUATTARA pourrait être élu au premier tour des futures élections présidentielles.

Jeunes ivoiriens résidant à l’étranger, vous êtes en mesure d’apporter votre concours dans cet effort de mobilisation en Côte d’Ivoire et également de démontrer votre capacité de mobilisation à l’extérieur de notre pays.

Jeunes de Côte d’Ivoire, la tâche qui vous attend à l’orée de la campagne présidentielle est considérable mais sachez qu’au bout de cet effort vous permettrez de mettre à la tête de notre pays l’homme de la situation, c’est-à-dire le Docteur Alassane Dramane OUATTARA, seul candidat réaliste capable de mettre fin aux difficultés actuelles des Ivoiriens.

En effet, lors de sa gestion de la primature de 1990 à 1993, c’est ADO qui a fait construire l’université d’Abobo-Adjamé.

Et, qui a fait construire l’université de Bouaké ? C’est encore le Docteur Alassane Dramane OUATTARA.

Est-il besoin de vous rappeler qu’en moins de 3 ans de primature, le Docteur Alassane Dramane OUATTARA a fait construire 8 lycées et collèges et 165 écoles primaires sans oublier la réhabilitation de 10 lycées et collèges et de 375 écoles primaires, sur toute l’étendue du territoire national.

Les responsabilités confiées aux jeunes par le Docteur Alassane OUATTARA témoignent de sa volonté de mettre l’accent sur la promotion professionnelle et surtout sur l’emploi. Comme vous le savez si bien, la majorité des jeunes est au chômage en Côte d’Ivoire.

La jeunesse d’un pays n’est-elle pas sa moelle épinière ? En d’autres termes, l’avenir d’un pays et surtout des pays en développement ne repose t-il pas sur la jeunesse ?

Au regard de ce bilan et de la situation actuelle de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane OUATTARA est en mesure de sortir la jeunesse ivoirienne du chômage et de la désespérance.

Par ailleurs, que propose le candidat ADO aux jeunes de Côte d’Ivoire afin de donner à ceux-ci l’espoir d’une vie digne de ce nom ?

Le programme présidentiel du Docteur Alassane Dramane OUATTARA met l’accent sur les droits et les devoirs des jeunes sans oublier de prendre en compte les espoirs suscités au sein de la jeunesse par sa candidature.

En effet, ADO fait de l’emploi des jeunes, la priorité des priorités et s’engage à créer en 5 ans un million d’emplois avec l’aide de l’Etat et en grand nombre dans le secteur privé.

Tout d’abord le premier volet du programme «Vivre ensemble» d’Alassane Dramane OUATTARA à l’égard des jeunes est de mettre l’accent sur une politique éducative bien pensée et une politique de formation réfléchie. En matière d’éducation, l’école doit aussi préparer à un métier. Ainsi, le programme présidentiel d’ADO mettra l’accent sur la préparation à la vie professionnelle. C’est pourquoi, les filières de formation seront diversifiées pour prendre en compte les mutations professionnelles actuelles et futures au sein de notre pays et accroître les capacités d’accueil des jeunes dans ces filières. De plus, l’école sera gratuite et obligatoire jusqu’à la fin du premier cycle secondaire (3e). En outre, est-il besoin de rappeler qu’il y a, en Côte d’Ivoire chaque année, trop d’enfants qui restent en dehors du système scolaire à cause d’un nombre insuffisant d’établissements scolaires ? C’est pourquoi cette vision de l’école obligatoire et gratuite ne sera possible que d’une part, par la construction de 60 000 classes dans le primaire et 5 000 classes dans le secondaire et d’autre part, par des aides accordées aux familles défavorisées pour leur permettre d’acheter l’uniforme et les manuels et fournitures scolaires. Et c’est ce que s’engage à faire le Docteur Alassane Dramane OUATTARA.

Par ailleurs, ADO s’engage à ce que les plus méritants, c’est-à-dire ceux qui n’auront pas redoublé, puissent bénéficier d’un accompagnement jusqu’à la fin de leurs études, dans les universités ou grandes écoles.

Enfin, une attention particulière sera accordée à l’apprentissage des jeunes au sein des entreprises et sans oublier la professionnalisation de la formation (formation en alternance) à tous les stades d’études des jeunes, permettant ainsi de prendre en compte l’adéquation indispensable entre formations et marché de l’emploi. Et pour cela, des avantages seront accordés aux entreprises et aux jeunes qui s’inscrivent dans cette démarche d’apprentissage et/ou de formation en alternance, selon le programme du candidat Alassane Dramane OUATTARA, à savoir :l aux entreprises, l’Etat devra s’engager soit à leur faire un allègement fiscal (soit par une réduction de la charge salariale soit par une réduction des impôts pesants sur ces entreprises) soit à leur accorder une prime,

- aux jeunes, les entreprises seront invitées à leur accorder, durant cette période de formation, une rémunération adéquate et ce conformément au programme d’ADO.

En revanche, l’Etat sera vigilant dans la mise en place de cette démarche et ce, afin d’éviter que l’apprentissage et la formation en alternance ne prennent le pas sur les créations d’emplois durables au sein de ces entreprises.
En ce qui concerne le second volet de ce programme, celui-ci incite les jeunes à développer l’envie de créer leurs emplois eux-mêmes et ce, grâce au soutien de l’Etat. Pour cela, les jeunes auront la possibilité de créer de petits commerces et des micro-entreprises.

Ils pourront, aussi, s’investir dans le champ des nouveaux métiers de l’information et de la communication tout en leur laissant la possibilité de créer des radios locales. Ces créations d’emplois pourront se faire majoritairement dans les secteurs de l’agriculture et des nouveaux métiers liés à la protection de l’environnement et au tourisme. Et pour cela, la difficulté d’entreprendre sera démystifiée :

- par la simplification des démarches administratives,

- par la mise en place des structures d’appuis (conseils, aides aux démarches administratives…),

- par la mise en place sur le terrain de systèmes de distribution et de suivi de crédits,

- par l’application d’une fiscalité réduite (aucune fiscalité pendant 3 voire 5 ans).

Quant à la troisième vision du projet présidentiel, celle-ci permet de favoriser l’accès des jeunes à un premier emploi dans les secteurs modernes. Dans ce cas, l’Etat étudiera la possibilité de prendre en charge, pour une durée limitée, une partie des coûts salariaux des jeunes recrutés par les entreprises.

Enfin, le quatrième volet du programme « Vivre ensemble », relatif à la jeunesse, est de mettre le dynamisme et le savoir des jeunes au service de la nation. Comme l’éthique et l’altruisme caractérisent bon nombre de jeunes ivoiriens, certains d’entre eux manifestent le désir d’aider les autres. Alors ces jeunes seront incités à mettre cette énergie, ce savoir et ces convictions au service de ceux qui en ont besoin et qui attendent maintenant un élan de solidarité du pays. Cette aide peut se manifester sous plusieurs formes dont l’une des plus connues semble être le bénévolat. Ainsi, selon le programme présidentiel du Docteur Alassane Dramane OUATTARA, les jeunes pourront mener des actions caritatives dans des associations existantes ou nouvellement créées et ce, afin :

- d’apprendre à lire à leurs aînés et congénères analphabètes et de les amener à devenir des citoyens à part entière en mesure de bénéficier de tous leurs droits ;

- de sensibiliser les populations rurales et urbaines aux dangers du SIDA et aux mesures de prévention ;

- d’identifier les plus pauvres et les plus fragiles dans les couches sociales défavorisées et de leur fournir l’aide que le reste de la Nation, par solidarité, se devra de leur apporter (médicaments, rations alimentaires…);

- de sélectionner les bénéficiaires des microcrédits et d’appuyer la création d’activités dans le secteur informel.
Et pour cela, ADO s’engage à ce que l’Etat mette à leur disposition :

- les formations pratiques de courte durée qui leur permettront d’être plus efficaces sur le terrain,

- les moyens matériels pour aller à la rencontre des populations dans le besoin,

- les aides qu’ils apporteront de la part de la Nation entière.

En conséquence, les jeunes deviendront des citoyens plus responsables, plus préventifs, plus respectueux des ressources communes favorisant l’émergence de leur conscience collective. Ils apprendront à travailler ensemble, pour mieux vivre ensemble, selon leurs choix et leurs spécificités et dans le respect des lois de notre pays. Forts de l’expérience acquise, ils seront préparés pour créer leurs propres emplois.

L’Etat pourra ainsi détecter les jeunes qui auront fait la preuve de leur talent et de leur dévouement pour leur proposer des responsabilités opérationnelles dans la Fonction Publique. Enfin, des récompenses de toutes natures seront accordées aux plus méritants en signe de reconnaissance de la Nation pour les services rendus.

Ceci étant, n’oublions pas que le monde entier est frappé par une crise à la fois économique et sociale sans précédent et les pays en développement et particulièrement la Côte d’Ivoire seront confrontés à la diminution de l’Aide Publique au Développement, à la diminution des investissements et aides directs, à la réduction du volume d’exportation des matières premières et à la diminution des entrées fiscales dans les caisses de l’Etat. Par conséquent, il va falloir retrousser les manches pour être au rendez-vous des objectifs fixés que sont le bien-être des Ivoiriens et le bon-vivre en Côte d’Ivoire.

Mais dites-moi ! Lequel de tous ces candidats aux futures élections présidentielles de notre pays connaît le mieux les problèmes économiques et financiers nationaux et internationaux ? C’est le Docteur Alassane Dramane OUATTARA, l’économiste.

Qui a assuré avec brio des fonctions importantes au sein des grandes organisations internationales comme la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International (FMI)et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)? C’est ADO, l’homme de terrain et de responsabilités.

Quel est le politique, seul et unique Premier ministre du regretté et illustre père de la Nation, le président Félix Houphouët BOIGNY, qui a permis à la Côte d’Ivoire de connaître, durant ses périodes de marasme économique (durant les années 90), un redémarrage économique ? C’est Alassane Dramane OUATTARA, l’infatigable travailleur.

Qui, pour l’amour de son pays, a dû abandonner sa belle carrière internationale au sein du FMI pour se rendre au chevet de la Côte d’Ivoire malade et ce afin d’y apporter son savoir, son savoir-être et son savoir-faire ? C’est l’altruiste Alassane Dramane OUATTARA, l’homme de justice, de tolérance et de paix.

Alors, jeunes ivoiriens, le président Alassane Dramane OUATTARA a besoin de vous et de votre mobilisation, en Côte d’Ivoire et partout dans le monde, afin que vous l’ameniez à la magistrature suprême de notre cher pays qui vit à l’heure actuelle des moments sombres.

Le moment est venu pour vous, jeunes ivoiriens de vous mobiliser et de convaincre les derniers hésitants afin que le Docteur Alassane Dramane OUATTARA soit le prochain Président démocratiquement élu de tous les Ivoiriens pour une Côte d’Ivoire fraternelle et prospère.

Enfin, je terminerai en exhortant les jeunes Ivoiriens à s’approprier l’assertion suivante : « toutes les fois où la volonté, le travail et la persévérance se joignent aux valeurs humaines de bonté et de générosité, on aboutit fatalement au vrai changement ».

Vive la jeunesse ivoirienne !
Vive la Côte d’Ivoire !
Moustapha SAVANE
Docteur en Physique

Les commentaires sont fermés.