topblog Ivoire blogs

jeudi, 23 avril 2009

Bedie disseque le FPI

Bédié devant les populations de Bettié hier: “Il faut mettre fin au régime du FPI par les élections”

Jeudi 23 avril 2009 -
Le Patriote


bedie.jpgbedie.jpg« (…) Il faut se méfier des Refondateurs qui ont fait du mensonge leur stratégie de gouvernement pour masquer leur improvisation, leur échec et satisfaire leur besoin irrépressible de démagogie (…) ».



Hier, au premier jour de sa grande tournée dans les régions du Moyen Comoé et du Zanzan, Henri Konan Bédié, président du PDCI, n’a pas porté de gants pour stigmatiser le comportement et la gestion des Refondateurs. Devant de nombreux militants venus de tous les villages et des villes environnantes, le leader du PDCI a dénoncé les multiples reports des élections. Reports essentiellement dus aux responsables du parti au pouvoir. Toute chose que l’on s’explique difficilement : «Depuis octobre, les Ivoiriens attendent ce choix, parce qu’une coterie a décidé de s’établir au pouvoir sans leurs avis explicite. Ce déni de droit est inédit dans ce pays qui vote depuis 46 ans, à échéance régulière. Cette illégitimité doit prendre fin. Elle n’honore pas la Côte d’Ivoire.» a regretté le premier responsable du PDCI. C’est pourquoi, il a exhorté «tous les Ivoiriens à se resserrer les rangs et à mettre fin au régime du FPI qui décrédibilise la Côte d’Ivoire.» Pour ce faire, il appelle les populations à se faire enrôler pour avoir leurs Cartes nationales d’identité et leurs cartes d’électeurs qui sont «le seul moyen pour le changement radical auquel nous aspirons tous. Il faut se tenir prêt à mettre fin au régime de malheur et de misère» des Refondateurs. De sorte à faire revenir une Côte d’Ivoire plus prospère, plus paisible exactement comme au temps de feu Félix Houphouët-Boigny. «Pour ce faire, il nous faut aller aux élections pour renouer les fils rompus de la démocratie. C’est la seule condition du retour de la paix. (…) Outre les violations des droits de l’homme, les atteintes à l’intégrité physique des Ivoiriens, il nous faut malheureusement constater que le FPI a fait à la démocratie sa plus grande entorse en refusant aux Ivoiriens les élections.» a martelé l’hôte des populations de Bettié. Avant l’intervention du président Bédié, l’on a assisté à celles du maire de la ville, Wadaja Essay, de Mme Aka Adjoua Juliette au nom de la base et Amoikon Edjampan Tiémélé, délégué départemental de Abengourou-Bettié. Tous ont soutenu que la Côte d’Ivoire a besoin de réaliser son rêve qui consiste à renouer avec la prospérité.
Il faut rappeler que la caravane du PDCI qui a pris son hier envol par le giga meeting à Béttié, conduira la délégation, successivement à Abengourou, Agnibilékro, Koun-Fao, Sandégué, Tanda, Bondoukou, Bouna, avant de boucler par la localité de Nassian. Ce sont donc, au total, neuf meetings que l’ancien chef de l’Etat animera durant cette tournée.

D. Samou
(Envoyé spécial à Béttié)


Les commentaires sont fermés.