topblog Ivoire blogs

mercredi, 22 avril 2009

Malawi : Les élections à l'heure d'Inter

Malawi : Les élections à l'heure d'Internet

es campagnes présidentielle et parlementaire du Malawi témoignent d'une utilisation innovante d'Internet [en anglais], inédite dans l'histoire politique du Malawi. Les partis et les candidats sans étiquettes se sont faits connaître par le biais de sites Internet, du réseau social Facebook et de blogs, afin d'attirer l'attention des électeurs.


La Commission électorale du Malawi [en anglais, comme tous les sites et blogs cités] a retenu sept candidatures à la présidence et leur présence sur Internet relève sûrement d'une démarche d' auto-promotion, ainsi que de la volonté de courtiser leur électorat, dont une grande partie utilise de plus en plus Internet. Alors que les politiciens en lice se mettent au numérique, la Commission électorale du Malawi ne possède pas son propre site internet, conduisant par là même certains blogueurs à se plaindre de l'absence d'un site Internet officiel.

Le Parti Progressiste Démocratique (Democratic Progressive Party):

Le parti du candidat Dr Bingu wa Mutharika possède son site Internet ainsi qu'un compte sur le réseau social Facebook , ceci en plus du blog personnel du Dr Mutharika.

La Nouvelle Coalition Arc-en-ciel (New Rainbow Coalition, NARC) :

Bien que la candidate Loveness Gondwe ait déclaré, lors d'une interview à la radio, que son parti possédait un site , la preuve a été faite du contraire. Cependant, on peut voir son profil sur le blog Malawi Politics.

Le Front Démocratique Uni (United Democratic Front ,UDF):

L'UDF qui n'a présenté aucun candidat au moment de la rédaction de ce billet, n'a pas de site. Pourtant, le candidat courtisé par le parti, l'ancien président du Malawi Bakili Muluzi, a un site en son propre nom, mais néanmoins aux couleurs du parti. La présence du site en ligne l'expose à des attaques, comme celles du blog Anti-Muluzi qui est,comme son nom l'indique, ouvertement contre sa candidature à la présidence.

Candidat indépendant à la présidentielle :

James Nyondo, nouveau sur la scène politique du Malawi, a son site personnel.

Le Parti du Congrès du Malawi (Malawi Congress Party, MCP) :

Le plus ancien parti du Malawi a aussi décidé de lancer un site internet, tout en maintenant, probablement tristement, le site original [en anglais].

Si ce qui est en ligne actuellement ne présente pas tous les arguments vendeurs que développe le parti durant ces meetings, le nouveau site semble bénéficier d'un grand nombre de visites, dû à un besoin d'en savoir plus sur le parti qui prétend avoir changé. Certains commentaires présentent ce site comme étant plus agréable visuellement qu'aucun autre dans cette campagne électorale.

D'autres partis comme le ”Parti de transformation populaire” (People Transformation Party (Petra)) de Kamuzu Chibambo et le Parti républicain de Stanley Masauli n'ont toujours pas de sites en leurs noms.

Les jeunes candidats aux législatives, tels que Chikondi Nkhoma de Lilongwe, utilisent internet pour faire passer leurs manifestes à leurs électeurs. Le jeune candidat se trouve aussi sur Facebook. Le Dr Cornelius Mwalwanda de Karonga avait un site internet qui fonctionnait (aux couleurs du DPP) mais il l'a apparemment fermé, après sa défaite aux primaires.

Certains disent des nouveaux portails tels que Nyasa Times qu'ils sont des outils internet, dont le but est de servir les intérêts d'un parti politique aux dépends des autres.

Alors que la pénétration d'Internet au Malawi se limite à un pour cent, cette évolution semble intéresser un bon nombre de Malawis dans le pays et dans la diaspora, dans la mesure où ils peuvent désormais lire et en apprendre plus sur leurs candidats.
Rue89.com

Les commentaires sont fermés.