topblog Ivoire blogs

dimanche, 19 avril 2009

La violence rallumera -t-elle en Côte d'Ivoire


Les armes pourraient rallumer la violence en Côte d'Ivoire
NEW YORK (Nations unies) - Les armes dont disposent les acteurs de la crise en Côte d'Ivoire, dont certains se réarment malgré l'embargo de l'ONU, y font peser un risque de reprise des violences, surtout dans le nord sous contrôle rebelle, avertissent des experts onusiens dans une lettre vue par l'AFP.



gbagbo01.jpg"En dépit de l'embargo sur les armes (imposé par l'ONU depuis 2004), les parties au conflit restent suffisamment lourdement armées pour déclencher des combats armés durables, et certaines se réarment", estiment ces experts dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité de l'ONU.

"Si la situation politique dans le pays se détériorait et que les intérêts économiques de certaines parties étaient menacés par les évènements, le Groupe (d'experts) ne peut exclure une situation dans laquelle la violence armée s'intensifierait rapidement, particulièrement dans le nord", ajoutent-ils.

Les experts soulignent avoir obtenu "des preuves physiques suggérant un système récurrent de violations de l'embargo sur les armes", dans cette ex-colonie française d'Afrique de l'Ouest.

soro02.jpgIls s'inquiètent du fait que "le nombre, l'âge et l'état des armes présentées pour inspection (à la Mission de l'ONU en Côte d'Ivoire - Minuci - ou au groupe d'experts) ne correspondent pas aux armes visibles dans les rues, dans les mains des diverses forces de sécurité".

Ils appellent les Etats-membres à "étudier attentivement" toute exportation d'armes vers l'Afrique de l'Ouest afin d'éviter leur transfert illicite vers la Côte d'Ivoire.

Le Conseil de sécurité a renouvelé en octobre dernier pour un an son embargo sur les armes et l'interdiction du commerce des diamants, ainsi que les sanctions ciblées contre des personnalités vues comme des obstacles à la paix en Côte d'Ivoire. Ces mesures pourraient être levées une fois organisées des élections libres et équitables.

Le nord de la Côte d'Ivoire est contrôlé par les ex-rebelles des Forces nouvelles (FN) depuis leur coup d'Etat manqué de septembre 2002 contre le président Laurent Gbagbo.
Romandie News
En mars 2007, les FN et le camp présidentiel ont signé un accord de paix, complété fin 2008, qui prévoit la réunification du pays et l'organisation d'élections libres et transparentes. Son application a accusé jusqu'à présent d'importants retards.

(©AFP / 19 avril 2009 06h19)

Les commentaires sont fermés.