topblog Ivoire blogs

jeudi, 02 avril 2009

Football : Drame du 29 mars dernier - L’hommage de la nation aux victimes


Football : Drame du 29 mars dernier - L’hommage de la nation aux victimes

jeudi 2 avril 2009
Le Patriote

Blesses.jpgLa Côte d’Ivoire pleure toujours ses morts. Ses fils et filles pleins de vie partis soutenir leur sélection nationale qui ne sont plus revenus dans leur domicile respectif. Pour rendre hommage à ces victimes du drame du dimanche 29 mars dernier au stade Félix Houphouët-Boigny, l’Etat de Côte d’Ivoire a organisé une cérémonie, hier au monument aux morts, jouxtant le Félicia. L’occasion pour le Chef de l’Etat de Côte d’Ivoire de présenter officiellement ses condoléances à la nation toute entière et particulièrement aux familles des victimes. Dans une ambiance lourde, Laurent Gbagbo, étreint par l’émotion, n’a trouvé de mots que les larmes.



Des larmes pour marquer sa consternation face à cette fête sportive transformée en cauchemar en cette soirée du 29 mars 2009. Emotion partagée par les familles des victimes qui n’ont pu se contenir. Et ce malgré, les prières de l’Imam Idriss Koudous Koné et l’Archêque Jean-Pierre Kutwan. Tour à tour, ils ont confié les disparus au Tout Puissant afin qu’il leur accorde le repos éternel. Un repos, ont-ils dit, doit fortifier la foi des parents des victimes et de tout être humain en Dieu. Avant que le Ministre des sports, Dagobert Banzio, n’affirme sa volonté de voir les enquêtes aboutir afin que les responsables soient punis à la hauteur de l’acte. Présentant les condoléances du mouvement sportif aux parents des victimes et souhaitant ses vœux de prompt rétablissement aux blessés, le premier responsable des sports ivoirien a dénoncé des défaillances dans le dispositif organisationnel. Répondant au nom des parents des victimes, Kessié Ouraga Pierre a remercié le Chef de l’Etat pour sa disponibilité et son soutien inconditionnel depuis les événements. «La douleur est grande, mais nous restons dignes parce que la nation est debout derrière nous», a mentionné Kessié. Cette cérémonie marque le début du deuil national de trois jours décrété par le président Laurent Gbagbo.
La Côte d’Ivoire est affligée depuis le dimanche 29 mars dernier. Une bousculade a fait 19 morts et 132 blessés, quelques heures avant le début du match Côte d’Ivoire-Malawi (5-0) comptant pour les éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde 2010.
OUATTARA Gaoussou




Les commentaires sont fermés.