topblog Ivoire blogs

vendredi, 27 mars 2009

Francis Wodié: "Le pouvoir prolongé de Gbagbo ne repose pas sur la Constitution"

Francis Wodié: "Le pouvoir prolongé de Gbagbo ne repose pas sur la Constitution"

Francis-Wodie2.jpg Le président du Parti ivoirien des travailleurs a animé une conférence hier à Cocody autour du thème : «Quelle Constitution pour une Côte d’Ivoire nouvelle ?».

«On pourrait dire aujourd’hui que nous sommes dans la situation d’un Etat qui n’a pas ou qui n’a plus de Constitution», a estimé hier, le président du Parti ivoirien des travailleurs (Pit) au cours d’une sorte de cours magistral.


Dans une salle archi comble de l’hôtel communal de Cocody, au premier rang duquel l’on a revu avec plaisir l’ancien Premier ministre Seydou Diarra, les responsables de plusieurs partis politiques (Djédjé Mady -Pdci- Amadou Gon -Rdr-, Alassane Salif N’Diaye -Udpci- Mfa…), des diplomates de grands pays accrédités en Côte d’Ivoire, des présidents d’institutions, le professeur de droit a démontré que la prolongation de mandat de Laurent Gbagbo s’est passée dans l’illégalité. «La Constitution actuelle dit que le président est élu pour cinq ans, mais, nous sommes dans la 8ème ou 9ème année. Sur quoi repose un tel pouvoir ? Pas sur la Constitution. Parce que les dispositions qui sont données comme servant de base au pouvoir prolongé du chef de l’Etat ne sont pas dedans. Elles ne sont pas applicables dans la cadre qui nous préoccupe», a-t-il martelé. Pour le constitutionnaliste, il y a donc deux catégories de gens aujourd’hui. Ceux qui continuent de «s’accrocher (à cette Constitution) comme à une bouée de sauvetage». Et une autre catégorie qui «la rejettent comme serpent de mer». «Quelle est donc cette Constitution qui fonctionne comme un essuie-glace. Ça marche, ça ne marche pas ? Il y a lieu de revoir les choses très clairement. Aujourd’hui, la Constitution ne s’applique que de façon sélective. Et les autorités qui en sont issues, se trouvent affectées dans leur logique», a-t-il affirmé. Il a déploré le recours aux résolutions des Nations unies pour justifier la situation d’exercice du pouvoir. «Ce sont les résolutions des Nations unies qui sont prises comme servant de fondement à la prolongation du mandat. Mais, est-ce que nous pouvons recevoir ces résolutions des Nations unies comme une nouvelle Constitution de la Côte d’Ivoire ? Les résolutions nous font passer d’une situation de délégation du pouvoir qui est reconnu par la Constitution à une situation de partage de pouvoir qui n’y figure pas. Nous nageons en pleine confusion. Il faut en sortir», a recommandé le savant.

Djama Stanislas

Commentaires

Le peuple doit contraindre gbagbo à la démission comme à Madagascar

Écrit par : Abou B | vendredi, 27 mars 2009

Abou B, vous n'êtes pas conséquent avec vous-même.S'il y a des gens qui ne doivent pas être d'accord avec le sieur Francis Wodié, ce sont les militants du RDR car c'est grâce à l'article 48 de cette constitution que votre président pourrait être candidat à la prochaine élection présidentielle. Vous ne pouvez pas applaudir des deux mains la constitution ivoirienne quand cela vous arrange et suivre les pourfendeurs de la même constitution, tout juste après.
Pourquoi avez-vous si tendance à vous attaquer à tout ce qui symbolise la "République"?

Écrit par : inza | vendredi, 27 mars 2009

Si ce qui est sensé symboliser la républise est plutôt plus exclusioniste que fédérateur, on ne peut que la combattre. Article 48 ou pas, ADO est candidat et sera élu massivement président de la république

Écrit par : Abou B | vendredi, 27 mars 2009

Abou B,il est permis de rêver.Nous débattons des inepties de Wodié qui nie toute existence à la constitution ivoirienne. J'ai jugé opportun de dire à l'endroit des militants du RDR comme toi que vous ne devez pas être de l'avis de Wodié puisque pour votre champion, le président Gbagbo a dû user de l'article 48 de la constitution. Votre étranger de président est donc candidat grâce à la loi fondamentale.
Les élections sont encore loin et il ne sert à rien de parler dans le vent.

Écrit par : inza | vendredi, 27 mars 2009

Je ne parle pas dans le vent cher ami. Tu dis que notre leader est étranger. C'est pa grave car son idiot de militant ivoirien que je suis lui accorde toute ma confiance et est pressé que les élections arrive pour glisser enfin ce bulletin dans l'urne et qui fera de lui le premier président étranger du monde.

Écrit par : Abou B | samedi, 28 mars 2009

ADMISSION DE NOTRE PAYS A L'INITIATIVE PPTE
On a l'impression que l'admission de la Côte d'Ivoire à l'initiative PPTE vous a donné une gueule de bois tant cela ne fait pas l'affaire de votre leader qui s'est toujours targué d'être le seul homme politique à avoir des contacts au près des institutions de Bretton Woods. La vérité est maintenant toute nue, seul le travail et le sérieux paient et puis, les responsables de ces institutions savent,aussi,qu'il(ADO) y a travaillé avec une autre nationalité et pourraient douter de son intégrité morale.

Écrit par : inza | samedi, 28 mars 2009

Pauvre de toi Inza, pauvre heureux!
J'ai lu l" article de ton journal bleu et je me suis dis ca c'est du Inza tout craché!
PPTE , cher ami et frere,veut dire:plutot que rembourser des sommes que vous n'avez d'ailleurs pas en votre possession, vous devez les investir dans d'autres secteurs vitaux de l'economie. Pour amorcer une relance economique, surout la dette interieur tout en montrant patte blanche dans la gestion des entrées d'argent. Tu es journaliste tout de meme!
C'est tout.
Mais quel programme credible de developpement Gbagbio et ses affides peuvent-ils concoter?C'est du charabie pour eux, les projet de developpement!
La parlotte oui, ils y sont diplomés, la demagogie ah oui c'est des champios touts categorie!

Etre classe PPTE , cher jeune ami frere,n'a jamais developpé un pays de memoire d'homme sauf ternir l'image de ce pays!
Les bailleurs de fonds se mefient et ont peur d'investir puisque le pays officiellement n'st pas solvable.
Evidemement quand ton voisin fait ennuler ses dettes plutot que de les payer, tu hesites a lui faire credit à nouveau, c'st pas sorcier, cher Inza!
Mais soit heureux, pauvrement heureux mais humilié!

Et encore c'est n'est qu'un pas, mon cher ami.
As-tu ecouter ou lu le gouverneur de la BCEAO?

Il faut ici et maintenant assainir les finances publiques; petrole ,cafe cacao, le lourd et insultant budget de souvereinete de 78 milliards,6 milliards par mois, 200 milions par jour, Dieu tout puissant!
Et apres Kiffer un autre inspecteur, le premeir etant en exil, est passé sous vos actes funestes de vie à trepas!
Votre regime fait peur Inza, ait peur Inza de tes patrons car ils sont dangereux, tres dangereux!
Vive donc la transparence et la verite des detournements sous la menace de la mort!
Inza n'es -tu pas trop jeune pour supporter un regime aussi hideux et incompetent?
Soit!
Vous allez donc utiliser 200 milliards pas pour rembourser les dettes mais payer des primes et avantages exigés par les fonctionnaires, a coup de greves!
C'est ca votre prouesse?Augmenter le charges d'un Etat que vous classé PPTE!?
Tourbillons d'idioties mon cher Inza.
Le management publique, c'est pas votre fort mais le populisme c'est votre tasse de thé!
Le cretinisme a de beaux jours sur terre avec des jeunes endoctrinés comme Inza!
Pauvre jeune homme, pauvre jeune journaliste, pauvre apprentis bourreurs de crane!
Que le voile de l'ingnorance disparaisse de ton visage pour rejoindre des jeunes eclaires et libres comme nous!
Mais soit heureux et pauvre comme tu l'as choisi!

Écrit par : Bouabre | samedi, 28 mars 2009

: Bouabre , je suis content de te lire et je suis heureux de te voir décrypter mes écrits dans les journaux bleus.
Peut-être pas toi mais des gens qui veulent ramener tout à leur modeste personne ne sont pas contents de l'admission de notre pays à l'initiative PPTE. Notre pays court après cette fameuse remise de sa dette depuis plus de dix ans.Que d'obstacles surmontés!En 1999,le président Bédié misait sur cette initiative pour faire de grandes réalisations et ce fut le coup d'état. En septembre 2002,le président Gbagbo comptant sur cette même initiative pour mettre en oeuvre son ambitieux programme de gouvernement,ce fut le début de la guerre.
Il est donc normal pour tout ivoirien d'être content, après tant d'années d'attente.
Sans cette remise de la dette,aucun dirigeant ne peut entreprendre des investissements avec le fardeau de la dette qui est le nôtre.
Ivoiriens,soyons contents de ce qui vient d'être fait car beaucoup d'opportunités s'offrent à nous,désormais.
Abandonnons la fable qui consiste à traiter les refondateurs de voleurs.C'est parce que ce n'est pas de nos habitudes,que le président Gbagbo a mis ces quelques brebis égarées en prison.
Les ministères et les nombreuses sociétés ayant à leur tête des cadres de l'opposition n'ont pas encore été audités pour savoir s'ils sont blancs comme neige. D'ores et déjà,de toi à moi,d'où vient l'argent qu'ils prennent pour contribuer au financement de leurs partis respectifs?
Evitons de parler de ce que nous ne savons pas.

Écrit par : inza | samedi, 28 mars 2009

STP Inza, cette fois ci, parle nous enfin de ce que tu sais. c'est trop facile de dire "Evitons de parler de ce que nous ne savons pas". C'est comme ça tu fais et tu ne reponds jamais aux questions qu'on te pose. Tu raconte toujours des anéries et tu pense qu'on va gober ça. Tu dis, en 1999 on l'a raté (de justesse!), en 2002 on l'a encore raté (de très près!); et voilà qu'aujourd'hui, grâce aus prouesse et à la sagacitré du "génie politique", le messie (sur)nommé le Christ de Mama, nous l'avons enfin ce PPTE. Bon question: Toi qui sais que le PPTE est né en 1996, Donne moi au moins le nom d'un pays bénéficiaire qui a pu sortir de la pauvreté et amélioré les conditions de vie de ses populations grâce à ce pragramme? Ah j'oubliais! Ici au moins nous avons le "grand christ", le magicien, celui qui peut en une fraction de seconde transformer le plomb en or. Oui, Peut-être qu'en terre d'éburnie nous réussirons l'exploit de développer ce pays que nous aimons tant grace au PPTE. Après tout, La Côte d'Ivoire est bénie de(s) Dieu(x), n'est ce pas cher Inza...

Écrit par : Abou B. | samedi, 28 mars 2009

Abou B,même si tu es contre le lièvre,il faut reconnaitre qu'il court. Dans un contexte exacerbé par une guerre absurde et aggravé par un gouvernement dont certains membres travaillent à faire échouer ce qu'ils appellent ,à tort, le parti au pouvoir, il n'était pas évident que nous soyons admis à l'initiative PPTE.
Pour répondre à ta question, je dirais que l'initiative PPTE permet déjà à notre pays d'engranger 500 milliards de fcfa par an, que nous prenions, pour payer la dette extérieure. Nous pourrions investir ces 500 milliards dans des secteurs à même de donner des emplois à notre jeunesse.
L'initiative PPTE est le boulet de sauvetage de tous les dirigeants africains. Je n'ai pas dit que cette initiative, à elle seule,suffit pour nous sortir du sous-développement.
Si tu veux,nous pourrions approfondir ce débat dans les jours à venir mais d'ores et déjà, je te dis que tout est mis en oeuvre pour que nous restions éternellement sous-développés.Telle est la volonté des vainqueurs de la deuxième guerre mondiale. Dans leur schéma, nous devons être des éternels pourvoyeurs de matières premières.Je te donne un exemple qui est d'actualité, il s'agit de la crise financière qui n'épargne aucun pays au monde.Comment cherche-t-on à la juguler? Des pays comme la France, les USA, etc...font tourner leur planche à billets. Nos dirigeants n'ont pas ce droit régalien...Si tu en as le temps, je te conseille un site qui t'édifiera sur les plans conçus par les blancs pour maintenir dans cet état de perpétuelle dépendance(voir:www.sity.net) et clique ensuite sur les Maîtres du monde. Tu me feras tes commentaires,par la suite.

Écrit par : inza | dimanche, 29 mars 2009

Slt Inza, j'ai lu ta réponse avec beaucoup d'intérêt et j'avoue j'apprécie vraiment ton grand amour pour l'Afrique. Mais je n'arrive pas à me rendre sur le site que tu m'a conseiller de visiter. Surtout ton analyse sur les grands du mondes, même si je ne partage pas certains points de ton analyse, pas tout à fait j'estime honnêtement que tu n'as pas vraiment tort. On y reviendra Inch'allah.
Par ailleurs, concernant le PPTE, tu me demande de "reconnaitre que le lièvre court" même si je ne "l'aime pas". Et bien je veut que tu sache que je n'ai aucune haine contre "le lièvre", et je ne reconnais pas (dure comme fer) que votre "lièvre" ne sais courrir. Je veux aussi apporter une précision, c'est vrai que la Côte d'Ivoire de vait payer 500 milliards par an, mais en réalité la Côte d'ivoire ne payait pas ses dettes, a part que ces deux dernières années le ministre Diby a fait des efforts en payant près de 200 milliards. Donc je me demande où l'Etat trouvera ces 500 milliards par an pour lesquels vous jubilez tant. Si au moins on payait effectivement cette somme par an on pouvait dire qu'elle allait rejaillir dans les caisse de l'Etat, or ce n'est pas le cas. Mais comme je le disais... on a le Christ avec nous en Côte d'Ivoire. ça va aller... c'est Dieu qui est fort...

Écrit par : Abou B | lundi, 30 mars 2009

Les commentaires sont fermés.