topblog Ivoire blogs

lundi, 23 mars 2009

Le PIT dénonce l'intrusion de l'armée dans l'arène politique

Le PIT dénonce l'intrusion de l'armée dans l'arène politique



francis wodie.jpgLe Parti ivoirien des travailleurs (PIT) dénonce l'intrusion de l'armée dans l'arène politique qu'il qualifie d'atteinte à l'ordre constitutionnel et à l'Etat de droit, suite à la déclaration des autorités militaires mettant en garde les acteurs politiques, surtout l'opposition, contre toute incitation à l'insurrection.



wodié 2.jpgMangou 1.jpgLe vendredi 20 mars, une déclaration du chef d'Etat-major des armées et des chefs des grands commandements des Forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire, lue par le porte-parole, Lieutenant-colonel Hilaire Babri Gohourou, condamnait des propos tenus par le président du mouvement des forces d'avenir (MFA), Innocent Anaky Kobenan qu'elle a qualifiés « d'incitation à l'insurrection » des populations, demandant à la direction de la surveillance du territoire (DST) de l'interpeller.

Se fondant sur le droit, le PIT indique que du point de vue administratif, la DST est une structure qui dépend du ministère de l'Intérieur et qu'en conséquence elle ne devrait recevoir d'ordre des autorités militaires qui elles, relèvent du ministère de Défense.

Armée 1.jpg« La Côte d'Ivoire serait-elle en état d'exception ou de siège, pour que les autorités militaires agissent en lieu et place des autorités compétentes qui auraient démissionné ? et de surcroît dans une affaire civile », s'interroge le parti ivoirien des travailleurs.

Le non respect des procédures, selon le PIT, dénote d'une certaine fébrilité au sommet de l'Etat et constitue un réel danger pour les citoyens et pour le processus de sortie de crise.

Tout en se félicitant de la libération du président du MFA, le parti ivoirien des travailleurs appelle le Gouvernement à garder le sens de la responsabilité pour préserver le climat de paix et consolider les acquis du processus de sortie de crise, privilégier le règne du droit en faisant respecter la séparation des pouvoirs et des institutions et à veiller scrupuleusement au respect de l'Etat de droit.

Par l'AIP | 23/3/2009

Commentaires

La re(b)fondation, c'est de la dictature sans précédent. La Côte d'Ivoire est en otage et nous devons la libérer des mains prédatrices et liberticides du FPI.

Écrit par : Gossan Habib | lundi, 23 mars 2009

Ce pouvoir frileux et vomi ne fait que multiplier les bavures politico-militaites.
L'appareil d'Eta a deraillé d'entre les mains de cet incompetent president par accident et cela n'etonne pas les observaters avertis. Que peut un populiste dans la construction d'une nation? Tout le programme politique est resumé dans la main tendue qu'est le PPTE!
Pauvre Cote d'ivoire, violée, violentée, pietinée et extenué par des dirigeants qui ignore tout de ce qu'est l'edification d'une nation.
Le peuple reagira tot ou tard meme si Anaky, le pauvre bouc emissaire avant l'heure, ne le demande pas.

Écrit par : Bouabre B | lundi, 23 mars 2009

Bouabre B,que cela sorte d'un militant du RDR, ce n'est pas étonnant. Le RDR et son président apatride devant l'Eternel étant les commanditaires de la rébellion des FN. Votre aigreur se justifie par l'échec de votre tentative de coup:c'est parce que vous êtes conscient de votre impossibilité d'accéder au pouvoir d'état par la voie des élections que vous prenez faits et causes pour des gens peu recommandables comme le frileux Anaky.
Pour ce qui est du populisme supposé du PR,vous n'avez qu'à vous en prendre à vous-même pour avoir choisi pour leader un étranger spécialisé dans la fraude.
L'initiative PPTE vient pour effacer les dettes demesurement contractées par Houphouet-Boigny,Bédié ,ADO et consorts. Le FPI n'a contracté aucune dette mais a plutôt remboursé l'ardoise laissée par les surfactureurs et voleurs que sont Bédié et ADO.L'honnêteté intellectuelle devrait vous obliger à reconnaitre le bien-fondé de l'acte posé par son excellence,monsieur le président de la république Laurent Gbagbo qui jouit d'une popularité incontestable, dans notre pays et dans la sous-région.
Ce que vous n'avez pu réussir avec les armes , vous ne le pourrez par les manifestations de rue. Soyez sûr d'une chose:vous serez gazés,matez et emprisonnés.
La république est debout!

Écrit par : inza | lundi, 23 mars 2009

INZA, Allez raconter cxes salades à vos enfants à la maison! vous croyez quoi, que nous allons gober ces mensonges de "le fpi n'a contracté aucune dette"? A qui croyez vous parler cher ami? si vous n'avez rien à dire, taisez vous et laisser nous avancer. Pour votre enseigne, les fournisseur de l'Etat sont en grêve de la faim en ce moment, pour dette intérieure impayée. Et ça ce n'est pas sous les prédécesseurs de GBagbo que ça a été contracté mon cher. La dette extérieur aussi Gbagbo en a contracté. Pense tu que les projet faramineux de chinoiserie de Yamoussoukro ont été financés avec l'argent du pays? Arrêtez vos mensonges cher amis, ici on est pas à la Sorbonne ou à Yop Wakouboué ok

Écrit par : Abou B | mardi, 24 mars 2009

Abou B,Les faits sont têtus:en 2000, lors de l'accession du FPI au pouvoir,la dette extérieure de notre pays s'élevait à 6700 milliards de fcfa et aujourd'hui,cette dette est de 6200 milliards. Il ressort de ces deux chiffres qu'il y a eu un effort de remboursement de la dette extérieure de l'ordre de 500 milliards de fcfa,depuis l'an 2000 et,ce, malgré une situation de déstabilisation savamment entretenue par les FN et leurs commanditaires.
Ce dont nous parlons, c'est la dette extérieure qui intéresse les institutions de Bretton Woods. C'est cette dette qui est prise en compte dans l'initiative PPTE.
Dans tous les cas,vous, les militants du RDR, êtes mal placés pour nous critiquer sur ce chapitre, vous dont les démembrements, les rebelles des FN continuent d'occuper et d'exploiter une grande partie de notre pays.
Demandez à vos"soldats" de nous restituer la partie du pays qu'ils occupent illégalement.

Écrit par : inza | mardi, 24 mars 2009

bien cher Inza, lorsque ton hibou de président Laurent Gbagbo quittera le pouvoir, nous dirons à "soldats" (biens aimés) de nous restituer le reste du pays (SUD) que votre dictateur occupe.

Écrit par : Abou B | mardi, 24 mars 2009

Abou B,Vous espérez par vos méthodes rétrogrades accéder au pouvoir,détrompez-vous. En agissant ainsi, vous serez doublement sanctionnés:(1)-par les hommes et-(2)-par l'Eternel.
Je veux,en intervenant sur ce blog ,vous amener à comprendre que vous êtes les seuls responsables des malheurs de notre pays. Vous donnez un titre ronflant de Républicain à votre secte et vous êtes prompts à violer les principes républicains élémentaires(rejet de la loi fondamentale,mise sur pied d'une armée parallèle).
Comment des gens commanditaires d'une rébellion qui a défiguré le pays peuvent-ils se plaindre des dysfonctionnements qui découlent de leurs actes?
Qu'espériez-vous en occupant et en exploitant une partie du pays?
Je vous souhaite longue vie pour voir de vos propres yeux:"la rétribution des méchants".

Écrit par : inza | mardi, 24 mars 2009

Merci cher pasteur

Écrit par : Abou B | mardi, 24 mars 2009

Les commentaires sont fermés.