topblog Ivoire blogs

mardi, 03 mars 2009

ADO, L’Homme providentiel… le Technocrate

LU pour Vous !

ADO, L’Homme providentiel… le Technocrate


(Par Fernand Dédeh Tagro, journaliste)*


Ado Ado.jpgLe texte qui suit, que nous avons décidé de publier, est extrait d’un article publié par l’ex-hebdomadaire d’informations génarales «L’Agora » en septembre 1998, et est signé de Fernand Dédeh Tagro (Plus connu sur le nom de Fernand Dedeh).



1989, année de tous les risques en Côte d’Ivoire. La récession économique atteind un niveau jamais égalé. Cette année-là, le Présidentde la république, Félix houphouët Boigny, se résigne à une chose pour sauver son régime, et tenir encore le gouvernail du pays : La réduction du salaire des fonctionnaires et agents de l’Etat. Plan Comoé koffi, du nom de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, naquit dans ce contexte.


Ado Ado 2.jpg

Refus systématique des forces sociales, y compris l’UGTCI, (pourtant) soupçonnée de rouler pour le pouvoir. La scène est chaude. Le navire ivoire tangue, les vagues sociales sont très fortes. « Le vieux », comme les présidents appellent le Président Houphouët, affaibli par l’âge (et on l’apprendra plus tard), par la maladie, n’a plus la force de persuasion nécessessaire pour se dresser. Tout et tout le monde semble l’abandonner. Son entourage immédiat est beaucoup trop impliqué dans la gestion scabreuse du pays pour se mettre en première ligne. Tout le monde s’en remet au génie politique et à l’habileté manœuvrière du « vieux ». Il passe enrevue l’intelligentsia ivoirienne. Eureka, Eureka !



L’Homme providentiel…


Le « vieux », un de ces matins, surprend ses compatriotes. De « sa Toge magique », il sort un pion sûr, inconu sur le terrain politique, auréolé de sa qualité de gouverneur de la BCEAO (Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest), l’ancien responsable (Afrique) du FMI, M. Alassane Dramane Ouattara. Celui-ci débarque à Abidjan, à la tête d’un comité interministeriel, donc véritable Chef de Gouvernement, sans être ministre ou Premier Ministre. Dans son attaché-case, un plan qui a le mérite de rassurer le milieu social : Plus de rabattage sur les salaires. L’homme, en lui-même, a le profil à l’emploi : Clean, discours fluide ; charismatique, pour une jeunesse en manque de repères, et une classe politique vaincue par l’exercice trentenaire de la gestion publique.


ADO, comme les ivoiriens l’appellent tout de suite, par les initiales de son nom, imprime son rythme à la vie nationale. Au précongrès du PDCI-RDA à Yamoussoukro, en juin 1990, il fait sensation. Il invite tous les habitants de la Côte d’Ivoire à une rupture radicale avec le passéïsme, le favoritismr, le copinage, et à se mettre resolument eu travail. Dans la confiance retrouvée. Alassane rassure, du même coup, les milieux d’affaires, invite les opérateurs économiques à croire en la politique de privatisation des sociétés d’Etat, ou à participation majoritaire de l’Etat. Dans l’ordre normal des choses, après avoir stabilisé le milieu social, il est propulsé Premier ministre, le tout premier de la République de Côte d’Ivoire et d’Houphouët boigny. Pour le PDCI-RDA, pour le pouvoir ivoirien, il n’y a pas meilleur qualificatif pour ce crack, sorti pratiquement de la « Cuisse de Jupiter ». On le célèbre, on l’adore même.


…Le Technocrate



Pendant trois ans, de 1990 à 1993, le premier ministre va rarement s’interesser à la politique politicienne. Il s’en tient à son rôle de « grand argentier » de l’Etat, et surtout de « parafoudre » pour le « vieux ».
La Côte d’Ivoire est à ses débuts sur le chemin du multipartisme. Tous exès sont à l’ordre du jour. Alassane Dramane montre, face à toutes les adversités, qu’il est un vrai « Ouattara » : guerrier, carapace lourde, sens de l’honneur et de l’engagement, pacte de fidélité. Les Ouattara ? Ils sont originaires de l’empire de Kong, dans le nord de la Côte d’Ivoire. Cet empire englobe toute la zone savanicole de l’Afrique de l’Ouest. « Notre arrière grand-père, chaque fois qu’il avançait dans ses conquêtes, mettait un des siens à la tête du territoire (concquis)», raconte, aujourd’hui, l’aîné des Ouattara, El Hadj Gaoussou Dramane Ouattara (In Le Jour n°992 du 22 Mai 1998).


C’est donc le petit fils d’un conquerant, d’un chef de guerre, que feu Félix Houphouët Boigny déniche en 1989 (Bien qu’il ait été nommé en 1988), pour l’aider à faire front aux mouvements sociaux. On ne peut pas dire aujourd’hui, sans paraître ridicule, qu’il n’a pas réussi sa mission. Le président Houphouet Boigny a tiré sa révérence, avec les honneurs dus à son rang et à sa carrure politique. Cela est à mettre au compte d’Alassane Ouattara et à son équipe, qui ont su colmater les brêches. (…) .

(In L’Agora, du vendredi 18 au jeudi 24 septembre 1998)

*Fernand Dedeh Tagro, est aujourd’hui journaliste sportif à la RTI, La Première. Il était chroniqueur politique à l'hebdomadaire d’information générale "L’Agora")

NB: Le titre est de la rédaction de rjryopougon.ivoire-blog.com

Commentaires

Ce journaliste a été payé,certainement ,pour dire de telles contrevérités, à ce point.
(1)-Ce monsieur(ADO) avait mis en péril les obsèques du président Houphouet en contestant l'accession de Bédié, président de l'assemblée nationale d'alors au pouvoir comme le prescrivait la loi fondamentale ivoirienne.
(2)-Le monstre qu'il est n'a pas tardé à montrer son vrai visage: en 1999, il est le principal instigateur du premier coup d'état, dans l'histoire de notre pays. En septembre 2002, il récidive en mettant sur pied une rébellion sanguinaire dont nous continuons de payer le prix, à ce jour.
Au total,ADO a un lourd passif pour prétendre diriger notre pays.

Écrit par : jacques Kissi | mardi, 03 mars 2009

Ceci est un temoignage de l'histoire. Un texte qui nous plonge dans le commencement de la Cote d'Ivoire après Houphouet.

Kessi a-til lu ce texte?A-t-il lu le nom de l'auteur du recit?
N'est-ce pas une reaction purement machinale sans analyse du texte?
Nous devons savoir et ceci est une piece utile à la comprehension du commencement de la gueguerre concernaNt l'alternance politique en Cote d'Ivoire.
SALUT A VOUS RJR YOP

Écrit par : KONAN MOHAMED | mercredi, 04 mars 2009

je voudrais demander aux Ivoiriens de la trempe de Jacque Kissi d'etre serein chaque fois qu'on parle de Alassane Ouattara.quand un texte nous ai soumis,en tant qu'intellectuel quelque soit le personnage principal nous, devons faire preuve d'objectivité.est ce que oui ou non Alassane Ouattara a reussi a juguler la grave crise que traversait la Côte d'Ivoire au temps du president Houphouet.la reponse c'est oui.alors je demande a Kissi d'arrêter de dire n'importe qoui.ou étais tu quand Gbagbo a travers ses gendarmes faisait le charnier de yopougon,ou étais tu quand une frange importante de la population se faisait sequestrer brimer violer violanter et spolier de sa nationalité,ou étais tu quand une partie de la population se declarait vrai Ivoirien au detriment des autres.s'il ya la guerre Gbagbo en ai le resposable exclisive.si en Afrique on a les guerres un peu partout c'est par la faute de ces dictateurs qui nous dirrige(Gbagbo Laurent,Omar Bechir etc....)

Écrit par : Cheguevara | mercredi, 04 mars 2009

Merci cheguévara, bien dit! aujourd'hui avec ce genre texte doit être publier davantage pour ouvrir les yeux des ivoiriens sur la vérité qu'on veut leur cacher. ADO est vraiment l'homme de la situation. je suis confiant et convaincu qu'il peut sortir notre pays de la crise socio-économique comme il l'a fait quand il était à la primature.

Écrit par : Abdoulaye Cissé | mercredi, 04 mars 2009

vraiment...que dire? Merci! mille fois merci beaucoup mes chers enfants. Je suis fiers de vous. Merci.

Écrit par : coulibaly G | mercredi, 04 mars 2009

Je comprend à la lecture de cetexte pourquoi la haine contre ado est devenu un mimetisme ferocement encree chez ses adversaires.Comment diriger et detourner sans rendre compte est donc la raison principale de ces reactions idiotes, de ces actes liberticides, de ces manigances poltiques pour eviter que le pays se releve avec ce homme petri de talents et de generosite envres le peuple.
Nous lutterrons jusqu'au bout.
Moustapha de Niangon

Écrit par : Moustapha K. | jeudi, 05 mars 2009

Ce n'est parce que ce texte est écrit par un non-nordiste que tout ce qu'il contient est vrai. Prenez le temps de me lire:Je dis bien que ce journaliste a,volontairement ,passé sous silence, les actes anti-démocratiques posés par cet extra-terrestre de la politique ivoirienne. C'était bien en 1993, à la mort du premier président de notre pays, que ce monsieur s'est opposé à l'application de notre loi fondamentale qui faisait du président de l'assemblée nationale le nouveau président de la république. Le monstre s'est,une fois de plus, révélé sous son vrai visage,en 2002, en mettant sur une rébellion des plus sanguinaires dont nous continuons de subir les effets néfastes.
Je suis ,donc ,bien fondé à dire que ce monsieur constitue un éternel danger pour notre jeune nation.

Écrit par : jacques Kissi | jeudi, 05 mars 2009

Votre président vous a hypnotisé au point où vous ne le peignez que comme un saint. Vous êtes libres d'agir ainsi mais permettez que les autres vous fassent entendre un autre son de cloche. Si votre objectif est de vendre markétiquement votre président, vous devez changer de stratégie. Ces genres de plaidoierie pro domo font certes plaisir mais n'ajoute pas une seule voix à l'électorat d'ADO.
Vous devez nous donner les raisons de sa propension à s'attaquer à toute l'armature légale de notre pays? Pourquoi, en 1993, à la mort d'Houphouet-Boigny, s'était-il déjà opposé à l'application de notre loi fondamentale? Pourquoi est-il encore considéré comme le principal commenditaire de la sanguinaire rébellion des FN?
Une remarque extra:quand vous dites les commentaires de ce blog sont modérés, je crois bien que vous ne voulez pas dire, implicitement,que les commentaires contre ADO sont interdits.

Écrit par : inza | jeudi, 05 mars 2009

Votre président vous a hypnotisé au point où vous ne le peignez que comme un saint. Vous êtes libres d'agir ainsi mais permettez que les autres vous fassent entendre un autre son de cloche. Si votre objectif est de vendre markétiquement votre président, vous devez changer de stratégie. Ces genres de plaidoierie pro domo font certes plaisir mais n'ajoute pas une seule voix à l'électorat d'ADO.
Vous devez nous donner les raisons de sa propension à s'attaquer à toute l'armature légale de notre pays? Pourquoi, en 1993, à la mort d'Houphouet-Boigny, s'était-il déjà opposé à l'application de notre loi fondamentale? Pourquoi est-il encore considéré comme le principal commenditaire de la sanguinaire rébellion des FN?
Une remarque extra:quand vous dites les commentaires de ce blog sont modérés, je crois bien que vous ne voulez pas dire, implicitement,que les commentaires contre ADO sont interdits.

Écrit par : inza | jeudi, 05 mars 2009

Salut Inza,
Nous demandons la moderation pour eviter de mettre en ligne le genre d'obcsénéités contenues dans le commentaire du sieur Nestor sur Bedie.
Nous devons eviter de tomber dans ce genre d'attaques immondes et immorales.
C'est tout.Pas de censure au RDR. nous sommes aguerris a tous attendre cher Inza.
Que pourrait-on dire qui n'est pas ete dit deja?
Pour vos questions accusatrices contre Ado, c'est vous qui considerez comme ........ qui parlez de sa propension .......
Demntrer vos allegations ,argumentez pour qu'ne puisse vous aider à y voir plus claire, nous savons le faire.
La preuve le minus intello,avec son militantiste pdceiste symbolisé par le goly de son vilage natal, bedieiste autoproclamé en a pour son compte.
Nous t'attendons sans oublier que nous attendons tes preuves sur Ado" vend et rachete".

A QUEND LES PREUVES?

Écrit par : Admin rjr yop | vendredi, 06 mars 2009

La mechancété peut donc aveugler l'homme à ce point, de sorte à faire semblnt de voir la verite pourtant si plausible?
La déchéance actuelle de la société ivoirienne explique la réaction des Inza,kissi et autres jeunes analystes politiques de malheur.
Le manque d'arguments ,mais l'abondance de clichés propagandistes raillés par utilisation exessive dans les sorbonnes apparait dans ce qu'ils appellent commentaires ou analyses politique. Si c'est ce genre de fadaise qui nous sont servies contre Ado alors la victoire electorale est dans la poche .
Decidement quand des nervis s'adonnent à la politique,
le bon sen est en peril.
Merci a Fernand Dedeh pour ce temoignage.
Hey les gars, on veut plein de texte forts et intlligents comme ceux la.
A bientot
Vaz

Écrit par : Vazoumana de Touba | vendredi, 06 mars 2009

juste rappeler a Kissi et autre Inza que ADO a fait ses preuves dans ce pays en tant que 1er ministre.il a reussi a réléver l'économie et moraliser la vie publique de ce pays.que dire de Laurent Gbagbo sinon que tristesse et desolation.
-Gbagbo=geurre en Côte d'Ivoire
-Gbagbo=charnier de yopougon
-Gbagbo=bastonnade,tuerie des journalistes et destruction de leur lieu de travail
-Gbagno=dechirage des journaux par les ivoiritaires appelés jeunes patriotes
- Gbagbio=détournement des déniers publiques donc la mal gouvernance

Écrit par : Cheguevara | vendredi, 06 mars 2009

Je suis heureux que Cheguevara ait enlevé le masque, de simple observateur de la vie politique se présente maintenant sous son vrai visage de militant pur et duir RDR.Bref,passons. Les faits sont têtus et votre magicien de président a, lui-même reconnu ,face à la nation en 1993, quelque temps avant le décès du président Houphouet-Boigny ,qu'il était au regret d'annoncer que son gouvernement serait dans l'incapacité de payer les salaires des fonctionnaires,dans les mois à venir. N'était-ce pas la preuve de l'échec de la politique qu'il avait menée jusque-là?
L'intégrité morale n'est pas le fort de votre président qui agit,le plus souvent,comme un manipulateur et vous êtes ses premières victimes. Et conditionnés par ses contre vérités, certains continuent de croire à la réalité du charnier de Yopougon alors que les autopsies effectuées sur certains cadavres ont mis en relief la présence d'eau dans leurs poumons, ce qui était la preuve qu'il s'agissait des gens morts par noyade.
Je termine en disant que je me suis donné pour difficile mission de vous dire des vérités afin que vous cessiez,en connaissance de cause, d'adorer de faux dieux.De toutes les façons, vous serez convaincus de la véracité de tout ce que je dis tôt ou tard...

Écrit par : jacques Kissi | vendredi, 06 mars 2009

Cheguevara, on peut tout dire de Gbagbo mais écrire Gbagbo=guerre en Côte d'Ivoire. Et que dire d'ADO qui est le père et le principal commanditaire de cette rébellion sanguinaire des FN? Avec de tels écrits, vous enlevez toute crédibilité à votre blog. Et c'est tant pis,si vous voulez cacher le soleil avec une main, c'est votre problème.
De vos yeux, vous verrez la rétribution des méchants.

Écrit par : inza | vendredi, 06 mars 2009

A toi Inza,
Tu detiens surement la science infure pour decider peremptoirement que ces ecrits, ces billets et commentaires en soutien decridibilisent ce blog. Ta verite ou ce qui semble etre l'evidence pour toi n'est pas la verite de tous. A moins que tu ne sois partisan de la pensee unique.
Quelque que soit le degre de votre haine pour Ado,quelques soit la gravité des affabulations conte l'homme, il n'en demmeure pas mois un banquier à reputation internationale.
Cela nous ne l'avons pas inventé!
C'est lui qui fut le sauveur inesperé du regime moribond d'Houphouet lorsque les opposants tentaient à la faveur du vent de la democratie en Afrique, de lui donner l'estocade.
Cela nous ne l'avons pas inventé non plus!
Les nuls ne sont au FMI et Banques mondiale, loin s'en faut. Peut etre qu'ici l'habitude de recompenser la tribut, les membres de la cour presidentielle,les amis de lutte est tre encreé et peut faire croire que cela est possible sous d'autres cieux.
Ce deployement de competences et valeurs intreseques est non seulement un atout pour lui mais derange enormement les adversaires qui doivent construirent leurs discours de campagne contre lui.
Voila la source de vos elucubrations, accusations mensongeres et autres affabullations au clichés propagandistes, aux relents de manupulations de faits recents de la jeune histoire du pays.
Faire passer les victimes d'une tuerie reconnue par les commanditaires(les gendarmes), avec etudes balistiques et rapport publié de l'ONU à l'appui revele de la perversion politique de la part de revisionnistes à tous crin, de bourreurs de crane payés constamment à diffuser les informations les plus fantaisistes pour sauver un regime aux abois.
Voila que tu en appelles au seigneur? A Dieu dans l'argumentaire!
Nous sommes tous croyant et la foi est personal business, my guy!
Les Bè Kpan et autres gendarmes impliqués dans ces tueries repondront forcement devant Dieu, mais ici il s'agit d'argumenter, de discuter et enfin trouver la verite qui liberera les ivoiriens de l'hypnose populiste desenchanteur d'apprentis politicien que sont vos maitres, les frontistes, les refondateurs,les voleurs ehontés de la presidence, les incapables notoire de la gestion de la chose publique.

Mais Inza, ne devrais-tu pas repondre à la question ;Les preuves qu'Ado etant a la primature vendait et rachetait les entreprises d'Etat à privatiser.
S'il te plait, nous suivont le debat, reponds à la question pour etre un commentataire credible de ce blog.
Les elections vous rameneront à la realité, a votre reelle dimenssion ou taille electorale pour vous rabatre le caquet à jamais.
Que ces echanges sauvent ton ame de la putrefaction fpi.
Bouabre B
Militant RJR Yop
Fidele du President Alassane Ouattara
Bouabreb01@yahoo.fr

Écrit par : Bouabre B. | samedi, 07 mars 2009

Je vole au secours d'Inza que je ne connais pas personnellement si ce n'est à travers ses interventions sur les blogs.
Tenez, j'ai pu avoir le nom du journaliste auteur du célèbre article "Alassane vend et rachète".Il s'agit d'Ali Keïta alias Chantal Ozoua, transfuge du RDR, aujourd'hui l'un des responsables du parti de monsieur Zémogo. Au moment des faits, il était journaliste au Nouvel horizon.
Votre fameux banquier a reconnu avoir, de façon implicite, échoué quand dans un message à la nation il a dit qu'il n'était pas sûr d'honorer les rémunérations des fonctionnaires,d'ici la fin de l'année. C'était en 1993, quelque temps avant la mort du"vieux".
Il n'aura pas été le seul fonctionnaire du FMI à avoir échoué dans la mise en pratique de la politique inspirée par les institutions de Bretton Woods, Soglo a connu le même sort ,au Bénin.
Le FMI et la Banque Mondiale sont des instruments aux mains des impérialistes pour continuer de dominer nos pays et nos frères qui y ont exercé ou y sont encore sont utilisés pour défendre aveuglement les intérêts de ces puissances.
Avoir travaillé au FMI, c'est bon pour la carte de visite mais n'est nullement un gage de réussite en politique.
"Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute". Arrêtez donc de nous ressasser le passage de ce monsieur au FMI, chez nous, on dit:" un morceau de bois a beau durer dans l'eau,il ne deviendra jamais un caïman". Vous voyez bien que cela ne l'a pas empêché de renier ses géniteurs, sa patrie bien que des preuves irréfutables existent pour le confondre et comble de paradoxe, comment lui qui se targue d'avoir côtoyé des gens civilisés peut-il être, à ce point, un adepte de la violence, des coups d'état? Violente question, n'est-ce pas?

Écrit par : aboua simon | samedi, 07 mars 2009

Mon frère Aboie Simon, c'est pas la peine de tourner au tour du pot. On vous emane une seule choz, Ali kéita it Ouattara vent quoi et rachette koi? C'est ça la question, le reste n'est que pure élucubration. Mr Aboi, arrête d'aboyer vainement et dans tous les sens pour ne rien dire, et répond à la question posée. Si non on ora que Aboi est un aboyer en errance.

Écrit par : Asso aniel | dimanche, 08 mars 2009

Mon cher Asso Daniel, ne perd tu pas ton temps avec cette nouvelle race de débatteurs ?
Une petite question :Ado a vendu et racheté quoi? Depuis ils tournent en rond, accusent à tort et à travers, parle de tout et de rien, du sexe des anges, de l"épaisseur du ciel,tout sauf une simple petite réponse!
La référence ad hominem ,Ali keita, n"est pas une preuve! C"st un humain et l"adversaire d'Ado en 1990-1994 et maintenant! Donc...........
Y a pas réponse, y a seulement calomnie, méchanceté, mensonge et mauvaise foi.
Pauvre discours electoral, pauvre positionement politique electoral,.
C'est la marque de l'echec des nuls en politique, des zero en gestion des affaires publiques!
Pauvre fontistes!
Vivement les elections pour vous mettre là ou il faut, lin de pouvoir !
Boubare B

Écrit par : Bouabre B | lundi, 09 mars 2009

je dit merci a dieu parceque il a permi a la cote d ivoire d avoir un homme a sa tete comme ado

Écrit par : sylla vazoumana | mercredi, 14 novembre 2012

Les commentaires sont fermés.