topblog Ivoire blogs

jeudi, 12 février 2009

cote d'ivoire:Le changement s’impose

Une coterie qui s’enrichit de manière insolente et ostentatoire. 50 % des Ivoiriens qui ploient sous le poids de la pauvreté. Le social a foutu le camp. Les Ivoiriens dans leur grande majorité sont désemparés. Voici le tableau de la Côte d’Ivoire sous la Refondation. Comme le dit l’adage, c’est au pied du mur qu’on reconnaît le vrai maçon.

GBAGBO.jpg


Ceux qui avaient promis de gouverner la Côte d’Ivoire autrement et mieux, aux premières heures du retour du pays au multipartisme, se sont révélés, à la pratique, de mauvais maçons. Les frontistes, avec à leur tête Laurent Gbagbo, ont démontré qu’ils ne sont pas à la hauteur de l’espoir placé en eux. Du miracle promis, le peuple a eu droit à un mirage. Désillusion à tous les niveaux. Des scandales à n’en point finir, règne absolu de l’impunité, mauvaise gouvernance institutionnelle et politique sont là pour convaincre les plus sceptiques que le changement de régime s’impose. Un changement d’homme et de mentalité pour redonner vie à la Côte d’Ivoire.


Des expériences vécues, les Ivoiriens auront donc à choisir entre le changement pour la renaissance et la continuité dans la misère. Cet espoir est évidemment incarné par le Dr. Alassane Dramane Ouattara qui a démontré qu’il est un vrai maçon qui sait placer les briques là où il faut. Son expérience professionnelle de banquier central et de gestionnaire de finance internationale (BCEAO, FMI) ont forgé son caractère de technocrate capable d’anticiper et de relever les défis du XXIe siècle.

Ajoutée à cela, son expérience politique auprès du président Houphouët Boigny que le Général de Gaule a qualifié de cerveau politique de premier ordre. Un programme de gouvernement réaliste, avec une vision claire de la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui et de demain, le candidat du RDR a des atouts indéniables pour relever les défis du moment. Le changement apparaît aujourd’hui, plus qu’une nécessité pour la Côte d’Ivoire. Seuls doivent prévaloir les programmes de gouvernement et la vision politique des candidats. Le peuple n’aura pas doit à l’erreur.


Yves-M. ABIET
Le Patriote

Les commentaires sont fermés.