topblog Ivoire blogs

mercredi, 31 décembre 2008

CEI : un chronogramme de l'opération d'identification et de recensement électoral

ABIDJAN, 30 décembre (Xinhua)


-- La Commission électorale indépendante (CEI) ivoirienne a annoncé mardi avoir élaboré un chronogramme de l'opération d'identification et de recensement électoral en vue de la fixation de la nouvelle date de l'élection présidentielle maintes fois reportée depuis 2005.

"La CEI informe qu'elle a élaboré le chronogramme de l'identification de la population et du recensement électoral en vue de la fixation de la nouvelle date de l'élection présidentielle", selon un communiqué de la CEI.

Ce chronogramme, précise le texte, sera soumis "incessamment" au Cadre permanent de concertation (CPC) dans le cadre de l'accord politique inter-ivoirien de Ouagadougou dont la prochaine réunion est prévue en janvier 2009.



Le CPC comprend les signataires de l'accord de Ouagadougou (le président Laurent Gbagbo et le Premier ministre Guillaume Soro, chef de l'ex-rébellion) et les deux principaux leaders de l'opposition ivoirienne (Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié).

Le chronogramme fixe les activités à mener, les délais d'exécution, les acteurs et les moyens financiers et logistiques.

Il a été exigé par le CPC lors de sa dernière réunion qui avait décidé du report de l'élection présidentielle, initialement fixée au 30 novembre, pour des retards dans l'opération d'identification et de recensement électoral, étape cruciale du processus électoral.

"L'exécution de ce chronogramme exige la levée de certains obstacles d'ordre sécuritaire mais aussi et surtout d'ordre financier", souligne le texte.

Le gouvernement ivoirien et la communauté internationale doivent débourser plus de 100 milliards de FCFA (152,4 millions d'euros) pour l'ensemble des opérations électorales et d'identification.

A Abidjan, la capitale économique où l'opération d'identification a pris fin le 14 décembre avec l'enregistrement d'un peu plus de deux millions de personnes, des agents d'enrôlement continuent de manifester devant les locaux des structures techniques en charge de l'opération pour réclamer leurs salaires.

"Malgré les difficultés financières et logistiques", l'opération se poursuit sur l'ensemble du territoire national, indique le communiqué.

Lancée le 15 septembre, l'opération d'identification et de recensement électoral devrait permettre la délivrance de cartes nationales d'identité à près de 12 millions d'Ivoiriens et l'inscription de neuf millions d'entre eux sur la liste électorale.





Les commentaires sont fermés.