topblog Ivoire blogs

mercredi, 24 décembre 2008

ODIA lance “Agir pour l’Afrique”

Intégration africaine - L’ODIA lance l’opération “Agir pour l’Afrique”


Mercredi 24 décembre 2008 - Par Le Patriote


Promouvoir les vertus de l’intégration et bâtir une Afrique unie, solidaire et prospère. Tels sont quelques principes fondateurs de l’Organisation pour le développement de l’intégration africaine (ODIA).

KAMBIRE SIMON.JPG
KAMBIRE SIMONN;President de ODIA


Pour mieux atteindre ces objectifs, cette Organisation non gouvernementale a décidé d’élaborer un plan stratégique de développement socio-économique intégré des Etats africains de 2008 à 2020, dénommé « Agir pour l’Afrique ». Ce plan, selon son président, M. Kambiré Simon, est basé essentiellement sur des projets et programmes novateurs, de développement économique et humain qui se matérialisent à travers six grands axes. Il s’agira donc, pour les responsables de l’ODIA, de mettre en place un dispositif de mobilisation permanente de ressources destinées à financer ces projets et programmes au profit des pays africains. Et surtout de les élaborer, les mettre en œuvre, les suivre et les évaluer. Ensuite, suivre et évaluer les principes de liberté des personnes, des droits humains, la démocratie et la bonne gouvernance en Afrique. Dans un souci de gestion efficace, l’ODIA a opté pour le découpage du continent africain en six zones : Afrique australe, centrale, orientale, du Nord, occidentale et celle des dépendances européennes (les archipels). Chacune des zones, aux dires du secrétaire général, M. Moro Daouda, sera couvert par un Bureau régional qui aura pour mission de renforcer le dialogue entre l’administration centrale de l’ONG, les gouvernants, les partenaires au développement, le secteur privé et les collectivités locales. C’est pourquoi, l’Organisation pour le développement de l’intégration africaine recherche six personnes qualifiées aux postes de représentants régionaux sur le continent avec pour lieu d’affectation, Pretoria (Afrique du sud) pour l’Afrique australe, Kampala (Ouganda) pour la zone Est, Le Caire (Egypte) pour le Nord, Abuja (Nigeria) pour l’Afrique occidentale et Saint-Denis à la Réunion pour la zone des Archipels. En attendant le délai de soumission des candidatures qui prend fin le 15 janvier prochain, l’ODIA est représentée en Mauritanie par Mme Dieyneba Diallo, coordinatrice du programme développement en genre, au Mali par Mme Guitey Oumou Modibo, économiste et cadre à l’Institut national de prévoyance sociale, au Burkina Faso, par M. Gyengani Zakaria, inspecteur du Trésor à la direction générale de la comptabilité, au Bénin, par M. Mantcho Mensah Hyacinthe, économiste chargé des études et statistiques à la direction de l’économie, au Niger, par M. Moustapha Matta, économiste à la chambre de commerce et d’industrie et en Amérique du Nord avec résidence à New York par M. Koné Siaka , opérateur économique dont le remplacement est en cours pour cause de décès. Il faut rappeler que L’ODIA est née le 27 mars 2004 à Abidjan au Centre ivoirien de recherche en sciences économiques et sociales au cours d’une assemblée générale constitutive.
Jean-Claude Coulibaly


Les commentaires sont fermés.