topblog Ivoire blogs

lundi, 15 décembre 2008

RJR OPERAATON KOKOKO

Le président du Rassemblement des jeunes républicains (RJR), Karamoko Yayoro, n’a pas du tout chômé le week-end dernier. Ses camarades et lui ont réalisé un véritable marathon de sensibilisation, qui les a conduits successivement, à Abobo, Koumassi, Adjamé et Yopougon. Cette tournée avait pour objectif, de donner tout son sens à l’opération « kôkôkô », également appelé opération ratissage, qui consiste, pour le Rassemblement des républicains (RDR), à faire de la proximité, afin d’exhorter ses militants et sympathisants, hommes et femmes de métier, à aller se faire identifier et inscrire sur la prochaine liste électorale


. Habillés de t-shirts à l’effigie du Dr Alassane Dramane Ouattara, président et candidat du RDR à la prochaine élection présidentielle en train de se faire enrôlé, les jeunes « grenadiers voltigeurs », mégaphones en main, ont parcouru différentes artères des communes du District d’Abidjan pour appeler les tout derniers retardataires à l’opération d’enrôlement à aller accomplir leur devoir civique. Marchés, gares routières, casses,… tout a été sillonné par la jeunesse du parti de l’ancien Directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI). Après Abobo et Koumassi, le vendredi, c’est dans la matinée du samedi que Karamoko Yayoro et ses hommes ont atteint la commune d’Adjamé. Là, l’opération « kôkôkô » a pris son départ depuis la Mairie pour atterrir à la casse, au carrefour Macaci à Williamsville. Plus de cinq kilomètres parcourus à pied, traversant le Forum des marchés et les marchés des anciens cinémas Roxy et Krindjabo, passant par les gares routières de la mosquée d’Adjamé-nord, à la ferraille et à la casse d’Adjamé. Durant tout ce trajet, le message était le même : « Profitons du dernier jour de l’opération dans le District d’Abidjan (c’était hier dimanche, ndlr) pour être tous enrôlés, afin qu’il n’y ait pas un seul Ivoirien qui manque de papier en Côte d’Ivoire ». Aux hommes, femmes, adultes et jeunes, désireux d’aller se faire enrôler à l’intérieur du pays, Karamoko Yayoro a incité à la mobilisation. « Allez le faire vite, afin de donner un sens à votre citoyenneté », a-t-il conseillé. Après Adjamé, le président du RJR et sa délégation ont mis le cap sur la commune de Yopougon. Là-bas, Karamoko Yayoro s’est entretenu avec les nombreux transporteurs regroupés à la célébre gare routière ‘’Gabriel Gare’’. Là encore, le message était le même : « Tous à l’identification, pour une Côte d’Ivoire sans "sans papiers !" ».

Diawara Samou


LIENS PROMOTIONNELS


Les commentaires sont fermés.