topblog Ivoire blogs

samedi, 13 décembre 2008

Ile Boulay/ Michel Kouamé (Porte-parole des chefs) à Mme Diabaté -“Nous tirons le diable par la queue”

De Vridi-Akoément Zimbakro, Odouin-Beugréto, le constat est le même : pauvreté, délabrement des infrastructures. Aussi, l’attente et l’aspiration des populations sont-elles grandes. Partout où la secrétaire générale et sa délégation sont passés c’était les mêmes refrains : « Nous sommes fatigués, nous voulons la paix pour notre pays ».


Henriette diabate.jpg



AOdouin-Sandé en passant par l’Ile Boulay précisLe porte-parole des chefs de la célèbre île Boulay a éloquemment traduit l’état d’âme des populations et leur aspiration à un mieux-être. « Nous tirons le diable par la queue » Au nom des douze villages qui composent l’Ile Boulay, Michel Kouamé a exprimé la souffrance des populations dont l’activité principale est la pêche qui a pris du plomb dans l’aile depuis le déclenchement de la crise militaro politique en septembre 2002. C’est pourquoi, il a exprimé le souhait des habitants de l’île Boulay de voir les élections organiser le plus tôt possible.
HENRIETTE DIABATE 02.jpg


« Nous exigeons les élections avant fin juin 2009 comme le réclame l’ONU » a-t-il ajouté. Le chef Michel Kouamé est convaincu que sans des élections, c’est l’effondrement total de l’économie. Il n’a pas oublié de dire que le village comptait sur l’émissaire du Dr. Alassane Dramane Ouattara. Car, a-t-il ajouté « Nous sommes des chefs, nous savons ce que nous devons faire. Transmettez au premier ministre Alassane Ouattara toutes nos gratitudes». A ses différents hôtes, Mme Diabaté a transmis le salut fraternel du président du RDR et sa compassion pour les souffrances endurées depuis le début de la crise. « ADO sait qu’il y a des problèmes à tous les niveaux, il vous dit yako » n’a cessé de répéter l’envoyée du président du RDR. Toutefois, elle a demandé aux populations, au nom d’ADO, de ne pas perdre espoir, en ce sens que selon elle « les difficultés que nous endurons ne sont pas une fatalité. Elles peuvent être résolues». Pour ce faire, a-t-elle recommandé « il faut un homme de qualité, capable de redresser le pays. Cet homme, c’est Alassane Dramane Ouattara ». Convaincue que « ADO a les qualités pour guérir la Côte-d’Ivoire », la secrétaire générale du RDR a appelé les populations à le voter. « Nous devrons au moment venu, choisir entre rester dans la souffrance ou renouer avec la prospérité » a-t-elle martelé. En tout état de cause, l’envoyée du Dr. Alassane Ouattara a demandé à ses hôtes de faire le bon choix en n’ayant pas peur d’adhérer au RDR qui est un parti national, c’est-à-dire où l’on trouve toutes les ethnies de la Côte-d’Ivoire
Ibrahima B. Kamagaté

Les commentaires sont fermés.