topblog Ivoire blogs

vendredi, 12 décembre 2008

“Battez-vous pour avoir vos papiers”

C’est indéniable. La prochaine victoire à l’élection présidentielle du docteur Alassane Dramane Ouattara passe nécessairement par une identification rationnelle et efficiente des militants et sympathisants du Rassemblement des républicains. Le secrétariat national de ce parti chargé des ONG et monde associatif l’a bien compris.

Coulibaly-Madiara1.gif


C’est pourquoi, depuis hier, avec le concours du secrétariat national chargé des élections, sa première responsable Mme Coulibaly Yao Madiara a lancé l’opération corps à corps, qui consiste à sensibiliser les principaux acteurs et animateurs du monde associatif autour de l’identification. Cette tournée dans les différentes bases des ONG et clubs de soutien vise à instruire les inconditionnels et sympathisants du président Alassane Dramane Ouattara sur la nécessité de faire du porte à porte pour inciter les uns et les autres à se faire enrôler. La tournée qui a débuté tôt le matin à Yopougon, s’est achevée à Abobo. Mais avant cette étape, les communes d’Adjamé et d’Attécoubé ont été visitée par la délégation du secrétariat national aux ONG et monde associatif conduite par Mme Coulibaly Madiara. « Ne ratez pas cette occasion. C’est une occasion unique d’avoir vos papiers. Si vous ne l’avez pas encore fait, il faut le faire. Ne serait-ce que pour vos enfants », a-t-elle exhorté durant toute la tournée. Car pour Mme Coulibaly, le moment est venu pour que la Côte d’Ivoire aie un vrai leader qui soit capable de le hisser au niveau où l’avait laisser le président Félix Houphouët-Boigny. Et ce leader pour la patronne du SNOMA, c’est l’ancien directeur général adjoint du FMI. « Nous avons la chance d’avoir un candidat qui a un vrai programme de gouvernement pour la Côte d’Ivoire. Nous avons le devoir de le faire élire. Pour cela, nous devons nous faire identifier. Il faut que vous vous battiez pour avoir vos papiers. Exhortez et encadrez votre entourage à avoir les papiers. C’est le sens de l’opération corps à corps », a-t-elle encouragé. Au cours de cette tournée, l’Association des Chauffeurs transporteurs pour la Victoire de ADO a enregistré dans ses rangs l’arrivée 70 ex-combattants déçus de la politique du Front populaire ivoirien et de Laurent Gbagbo. Certains qui ont payé le prix au plus profond de leur chair disent être désormais prêts à travailler avec le RDR. « On s’est servi de vous. On vous a fait croire que vous luttiez pour libérer votre pays. Mais aujourd’hui le résultat est là. Ne vous attendez pas à ce qu’au RDR, on déverse de l’argent sur vous. Mais je vous garantis que ADO va créer les conditions pour que vous ayez du travail. Suivez un homme qui construit et qui va vous aider à construire votre vie », a conseillé Mme Coulibaly aux ex-combattants. Il faut préciser que partout où elle s’est rendue, la délégation a été accueillie dans la ferveur. Car les populations avaient soif d’entendre le message du RDR et son président. Dans les doléances, les sympathisants ont émis le vœu de rencontrer le président Alassane Dramane Ouattara et son épouse. Séance tenante, Mme Coulibaly Yao Madiara a pourvu au transport et au prix du timbre de certains sympathisants qui n’avaient pas les moyens d’établir leur extrait de naissance ou se déplacer pour aller le faire. Il faut rappeler que les associations et mouvements visités à Yopougon sont le RGE (les Républicains du Grand Est) de Diarrassouba Soumaïla, l’Association des chauffeurs transporteurs pour la victoire de ADO, l’Association des gérants de cabine de Yopougon pour ADO de Nabo Zékéli Mathieu, Perspective-Victoire de Touré Ibrahim et le Mouvement national des transporteurs et assimilés des gares routières pour ADO (MONASTA-ADO) de Ouattara Mamadou. A Adjamé, ce sont le Club de soutien des commerçants à ADO d’Adjamé Roxy de Gbeugré Joachim et l’Union des femmes de Roxy qui en son temps ont organisé des marches pour le président du RDR. A Attécoubé, c’est le mouvement Les messagers du RDR qui a été visité. Et enfin à Abobo, sous la direction de la Coordination de la société civile d’Abobo dirigée par Diarrassouba Ibrahim, ce sont au total 28 associations et clubs de soutien qui ont sensibilisés par le secrétariat national chargé des ONG et monde associatif. Jean-Claude Coulibaly

Les commentaires sont fermés.