topblog Ivoire blogs

mercredi, 10 décembre 2008

“Le FPI va chuter parce qu’il a menti aux Ivoiriens”

La bataille pour la prochaine élection présidentielle s’annonce rude. Mais seuls les bilans de chacun des candidats et leurs projets de société feront la différence. Pour le président du Rassemblement des jeunes républicains (RJR), il n’y a pas de doute : « Laurent Gbagbo et le FPI vont bel et bien perdre le pouvoir ».

Karamoko Yayoro-.gif
Karamoko Yayoro-.gif


Le week-end dernier, face aux populations d’Amanikro et Koussouan, villages situés à 44 kilomètres d’Abidjan sur l’autoroute du nord, Karamoko Yayoro a fait un large diagnostic de la gestion « chaotique » du régime de la refondation, depuis son avènement au pouvoir d’Etat, dans des ‘’conditions calamiteuses’’ en 2000. Pour le président de la jeunesse du RDR, Laurent Gbagbo et son parti ont menti aux Ivoiriens. « Avant qu’ils n’arrivent au pouvoir, ils nous ont fait rêver. Gbagbo et le FPI nous ont dit, entre autres, qu’avec eux, le cacao ivoirien serait acheté à 3000 F le kilo et qu’avec seulement 10 milliards, ils pouvaient résoudre tous les problèmes que connaît notre école. Mais aujourd’hui, qu’ont-t-ils fait ? Rien, si ce n’estt qu’accroître la pauvreté des Ivoiriens », a regretté le président de la jeunesse du parti du Dr Alassane Dramane Ouattara. Selon lui, toute la Côte d’Ivoire se rend compte aujourd’hui, que les promesses de l’actuel chef de l’Etat n’étaient que de la poudre aux yeux. « En réalité, ils ne venaient que pour détruire en quelques années seulement, ce que le président Félix Houphouët Boigny a construit en plus de 30 ans », a déploré Karamoko Yayoro. Pour lui, il est temps de mettre fin à cette « gestion scandaleuse » des refondateurs. « Le régime FPI va chuter parce qu’on ne peut continuer de mentir infiniment aux Ivoiriens. Il sera donc battu à plate couture dans les urnes », a-t-il juré. Avant de souligner que le président et candidat du RDR, lui, présente aujourd’hui le meilleur profil pour gouverner la Côte d’Ivoire. « Le Dr Alassane Dramane Ouattara a fait ses preuves quand il était Premier ministre, de 1990 à 93. Houphouët est allé le chercher pour venir sauver la Côte d’Ivoire, alors confrontée à une grave crise socio-économique sans précédente. Et en seulement trois ans, ADO a réussi à redonner la joie de vivre aux Ivoiriens », a noté le président Karamoko Yayoro. Avant d’exhorter les populations d’Amanikro et Koussouan à participer massivement à l’opération d’identification et de recensement électoral, « afin de voter pour le Dr Alassane Dramane Ouattara pour un changement positif en Côte d’Ivoire ».
Avant le président du RJR, le secrétaire de section Koui Désiré et le commissaire politique RDR, Drissa Sanogo, ont salué cette visite de la délégation du RJR dans leurs localités. Notons par ailleurs, qu’avant de se rendre sur le lieu de la cérémonie, la délégation conduite par le président Yayoro s’est rendue chez le chef du village, Amani Kossi, pour une visite de courtoisie.
Diawara Samou
Imprimer
Faites suivre l'article


Les commentaires sont fermés.