topblog Ivoire blogs

dimanche, 07 décembre 2008

Dominique Ouattara fait des dons a Yopougon

Mme Dominique Ouattara a l'Institut des Aveugles de Yopougon.jpgLe jeudi 4 décembre, Mme Dominique Ouattara est allée honorer des engagements pris par son époux le 12 juin dernier à l'école ivoirienne des sourds (ECIS) et à l'Institut national des personnes aveugles (INIPA). 5 millions de dons au nom du Président du RDR et 2 millions de fcfa à titre personnel soit 7 millions de fcfa au total. Voici l'essentiel du discours de la présidente de Children of Africa.


C’est un immense plaisir pour moi de me retrouver aujourd’hui dans les locaux de l’INIPA à Yopougon, pour honorer une promesse faite par mon époux, le Docteur Alassane Ouattara il y a quelques mois, lors de sa visite dans vos locaux le 12 juin 2008. Cette visite mémorable lui a permis de prendre la pleine mesure de vos difficultés. Alassane est un homme de parole et vous avez pu vous en rendre compte. Vos centres de l'INIPA et l'EC-I.S, étaient confrontés à des problèmes d'électricité et d'installation de gaz auxquels il a accordé une attention particulière, en dégageant les moyens nécessaires à leur réhabilitation. Et j'ai pu avoir le plaisir de constater tout à l'heure, que les travaux étaient terminés.


Chers pensionnaires, honorables invités,

L'émotion que nous ressentons aujourd'hui à travers cette visite nous interpelle tous face à la situation des personnes handicapées, qui doivent être considérées à part entière et traitées comme telles dans notre société. En effet, le fait d'être handicapé ne doit pas constituer une occasion pour subir des humiliations de la part des autres, car chacun d'entre nous est un handicapé en sursis. Etre handicapé n'est pas non plus une fatalité. La Côte d'Ivoire doit se donner les moyens de leur réinsertion de façon efficace, car la place des handicapés les plus démunis n'est ni aux carrefours ni à la mendicité à laquelle certains veulent les confiner.

Par ailleurs nos jeunes handicapés ont droit comme tout le monde à une formation de qualité sur le plan scolaire et universitaire qui doit favoriser à terme, leur insertion sociale et professionnelle. Depuis quelques années l'Etat Ivoirien a institué une commission qui recrute chaque année des handicapés à la Fonction Publique. Et cette année, environ 300 personnes parmi vos aînés attendent d'être affectées. C'est certes un pas important, mais des efforts considérables restent encore à faire. D'autant plus que le nombre de handicapés était de neuf cents mille personnes (900 000), selon le recensement de l'OMS en 1980 et qu'il a dû augmenter depuis lors.

Mes chers enfants,

Parmi vos aînés on compte un magistrat, des médecins, des enseignants, des ingénieurs, des doctorants et des personnalités de 1er plan. Ceci pour vous dire que vous avez les mêmes chances et les mêmes droits que les autres enfants de ce pays.

Honorables invités, chers pensionnaires,

Au-delà de la célébration de « la journée mondiale de la personne handicapée » organisée chaque année le 3 décembre, il faut une volonté politique réelle concernant les personnes handicapées et mon époux m'a demandé de vous assurer qu'une fois aux affaires si Dieu le veut, il inscrira l'insertion des handicapés au cœur de ses priorités.

C'est le lieu d'interpeller les autorités afin qu'elles déploient encore plus d'efforts pour lutter contre la pauvreté dans le milieu des handicapés, qui sont très souvent laissés-pour-compte.

Chers pensionnaires de l'INIPA et de l'EC-I.S., je suis heureuse de vous apporter aujourd'hui, les dons promis par mon époux selon les doléances que vous lui avez formulées au cours de sa visite à savoir :

- 1 ordinateur

•50 matelas

•100 draps

- 4 climatiseurs

- 3 foyers pour cuisine

- 1 photocopieuse

- 1 imprimante

•1 fax

•1 table d'ordinateur

•1 robot de cuisine

•1 lot de vaisselle

- 2 grandes bouteilles de gaz

- des livres scolaires

Le tout d’une valeur de cinq millions de francs CFA (5 000 000 FCFA).

Mes chers enfants, je ne pouvais pas quant à moi vous rencontrer sans vous apporter une contribution personnelle. C'est pourquoi, j'ai le plaisir de vous offrir :

•une tonne de riz

•des pâtes alimentaires

•80 litres d'huile

• ainsi que des cadeaux pour chaque enfant présent car bientôt ce sera la fête de Noël.

Je voudrais aussi vous dire que ma visite dans vos locaux est certes la première mais elle ne sera pas la dernière. Je vous le promets : je reviendrai

Je voudrais profiter de l'occasion qui m'est offerte aujourd'hui, pour féliciter et encourager Monsieur Pokou Komenan Azoumana, Directeur de l'INIPA et Monsieur N'Guettia Yao Bah, Directeur de l'ECIS, ainsi que leurs différents personnels, pour le travail formidable qu'ils abattent au quotidien, malgré les difficultés réelles qu'ils rencontrent dans l'accomplissement de leurs tâches.

Car nous le savons tous, encadrer les personnes handicapées est un travail difficile même s'il est gratifiant.

Avant de terminer mon propos, j’aimerais traduire toute mon affection aux enfants de l'INIPA et de
l'EC-I.S. et vous dire que lehandicap doit vous rendre encore plus combatifs, plus persévérants. Vous devez rester forts, dignes, et vous dire que nul obstacle ne doit vous empêcher de réussir votre vie. Ceci doit être votre conviction profonde.

Chers amis, merci encore pour l’accueil chaleureux que vous nous avez réservé. Je vous souhaite beaucoup de joie, et de paix à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Je vous remercie.

Les commentaires sont fermés.